Tags populaires
Par flore@up2school.com (Flore)

Après Sébastien Tran (EMLV) et François Bonvalet (TBS) c'est au tour de Benoît Herbert de répondre à nos questions. Directeur Général de l'ISTEC, petite nouvelle de la Conférence des Grandes Ecoles, il nous en dit un peu plus sur son ses études et sa carrière :

 

  1. Pouvez-vous détailler votre parcours ?

 

Après des études en école de commerce, où je me suis beaucoup investi dans la vie associative de l’école (j’ai successivement présidé le Bureau de Promotion, l’Association Sportive, le Bureau Des Elèves et pour finir la Junior entreprise), j’ai décidé de rester dans l’enseignement supérieur pour y faire ma carrière

J’ai débuté ma vie professionnelle, au début des années 90, en tant que Responsable Marketing et Communication au sein du Groupe IGS. Puis j’ai rejoint le Groupe ESSCA où je suis devenu, à 28 ans, Directeur de la première implantation de l’école Angevine en Ile de France et Directeur adjoint de la formation initiale du Groupe.

 

 

  1. Comment êtes-vous arrivé à la tête de l'ISTEC ?

À la suite de mes expériences précédentes, j’ai été sollicité pour devenir Directeur Délégué de l’ISTEC et j’en suis devenu Directeur Général en 2000.

 

 

  1. Qu’est-ce-qui vous a le plus étonné lors de vos premiers jours à l'ISTEC ?

J’ai été étonné de voir que cette école est sous forme d’association loi 1901. Il en résulte une école indépendante, où les diplômés sont très impliqués dans la gouvernance. En résumé, l’école appartient à ses alumni !

 

 

  1. Si vous deviez résumer votre école en 5 lignes

L'ISTEC est une école :

  1. Proposant de nombreuses formations du bac+3 au Doctorate in Business Administration, sans oublier la formation continue ;

  2. Dont l’équipe pédagogique est composée d’enseignants chercheurs et de professionnels de l’entreprise ;

  3. Qui offre à ses élèves une pédagogie innovante avec des mises en situation professionnelle et un accompagnement personnalisé ;

  4. Dont la mission est de former des managers agiles, autonomes, opérationnels et responsables ;

  5. Et souhaite avant tout développer le talent de ses étudiants pour leur assurer une bonne insertion professionnelle.

 

 

  1. Quel est le plus gros challenge auquel fait face l'ISTEC aujourd’hui ?

Nous devons répondre aux attentes des entreprises, qui souhaitent de plus en plus d’étudiants ayant des profils professionnels et à potentiels tels que nous les formons. Malheureusement, en France, nous ne formons pas assez d’étudiants en école de commerce et management.

 

 

  1. Comment voyez-vous l’école dans 5 ans ?

L’objectif pour l’ISTEC serait justement d’avoir trouvé le moyen de répondre à la problématique précédente !

 

 

  1. Avez-vous un anecdote à propos de votre école ?

Je n’en ai pas une seule mais bien des milliers ! Je les garde pour écrire un blog ou un livre dans quelques années.

 

 

  1. Si vous ne deviez retenir qu’une seule oeuvre, quelle serait-elle ?

Cela serait le film “Les uns et les autres” de Claude Lelouch.

 

 

  1. Quel est le personnage ou la personnalité qui vous inspire le plus ?

Je pourrais citer Voltaire, et plus globalement le siècle des Lumières car il a entamé des réflexions et des révolutions débouchant sur la société libre et démocratique que nous connaissons aujourd’hui.

 

 

  1. Pour finir, quel aurait-été votre métier dans une toute autre vie ?

Je pense que j’aurais été pêcheur de langoustes. C’est une passion puisque je pêche déjà des homards en apnée.

dans la même rubrique
Commentaires: 0