La parole aux lycéens – Témoignage étudiant de Samy I.

Emma Poesy
témoignage étudiant
témoignage étudiant

Chaque semaine, retrouve un témoigne étudiant ! La rédaction d’Up2School Bac part à la rencontre de lycéens qui passent leur bac cette année. Ensemble, on parle du lycée, de vos inquiétudes, des profs, de vos méthodes de travail et surtout de la manière dont vous parvenez à vous en sortir pendant cette période simple pour personne. Rencontre avec la « génération sacrifiée » du Covid-19. 

Salut Samy ! Merci de participer à notre série « témoignage étudiant ». Est-ce que tu pourrais me dire dans quelle classe tu es au lycée?

Salut Emma ! Je suis en terminale spécialité maths LSI dans un lycée à Paris.

Donc en fin d’année, tu passes le bac de philo et le Grand oral. 

Oui, je passe le Grand oral et l’épreuve de philo le 23 mai et le 2 juin. 

Est-ce que pour commencer, tu pourrais me dire comment tu vis ta scolarité depuis le début de la crise sanitaire ? Qu’est-ce qui a changé drastiquement pour toi ? 

Avec le passage au distanciel, les choses ont changé de manière assez radicale au niveau des cours. Je trouve que par écrans interposés, c’est beaucoup plus difficile d’avancer efficacement dans le programme. Surtout qu’il n’a pas changé et reste le même que si on avait eu des cours en présentiel. 

Tu fais partie de la première génération qui va tester la nouvelle formule du bac, notamment avec le Grand oral. Tu n’es pas trop stressé ? 

Non, je ne suis pas trop stressé pour le Grand oral. Dans mon lycée, on a la chance d’avoir des professeurs à l’écoute qui essaient de nous préparer au mieux à cette épreuve. Ils nous ont beaucoup accompagnés quand il a fallu choisir nos questions, on a déjà fait quelques oraux blancs. Au final, je me sens plutôt prêt. 

Tu peux m’en dire un peu plus sur la manière dont tes profs vous préparent pour les épreuves de fin d’année ? 

Pour le Grand oral, on a deux profs qui nous aident à préparer normalement. Sur mes deux profs, j’ai un prof qui estime que finir le programme est la priorité absolue, donc qui ne nous prépare pas trop au Grand oral. Et mon deuxième prof, lui, considère que c’est le Grand oral qui prime sur le programme, donc qui lui donne la priorité et essaie de lui consacrer des heures de cours. En philosophie, on n’a toujours pas fini le programme. La plupart des cours sont en visio donc ça n’avance pas très vite. Heureusement qu’il y a eu la mesure avec les trois sujets.

Dans notre précédent témoignage étudiant, une lycéenne nous disait que la majeure partie du travail se faisait à la maison. Qu’en est-il pour toi ?

On avance dans le cours avec les profs, mais tout le reste doit être fait à la maison. On avance moins vite qu’en présentiel quand les cours sont à distance. Et puis, le problème c’est qu’en visio, j’ai parfois l’impression de comprendre le cours, mais je me rends compte que ça n’est pas toujours le cas aux contrôles. C’est un peu piégeux.

Comment tu t’y prends pour t’organiser dans ton travail au lycée?  

Comme on est en visio une semaine sur deux, la semaine en présentiel est souvent consacrée aux évaluations. Donc quand je suis à la maison, je travaille beaucoup pour préparer les évaluations de la semaine qui arrive. Mais comme en visio je comprends pas toujours les cours, je peux perdre pas mal de temps à visionner plusieurs fois le même cours, alors que je l’aurais sûrement compris du premier coup en présentiel. 

Est-ce que tes méthodes d’organisation ont changé avec le début de la crise sanitaire  ? Travailles-tu toujours de la même manière ? 

Mes méthodes sont toujours les mêmes, mais mon rythme de travail a vraiment changé avec l’alternance entre présentiel et distanciel. Je fais à peu près les mêmes horaires de cours mais j’ai des devoirs une semaine sur deux, donc je m’organise en fonction. Au final, je trouve ça pas plus mal, ça m’aura permis de préparer le bac tout au long de l’année. 

Pour apprendre, j’essaie de regarder les visio des profs plusieurs fois, jusqu’à ce que ça rentre. Après, souvent, je crois avoir compris et je me rends compte que non. Surtout dans les spécialités scientifiques où la méthodologie varie selon les chapitres, contrairement aux matières littéraires où la méthode à employer est toujours plus ou moins la même. 

Avant notre format « témoignage étudiant », on a interrogé un syndicat lycéen,l’UNL. Il demande l’annulation des épreuves de fin d’année parce qu’il considère qu’on ne connait pas assez le contenu du Grand oral pour l’expérimenter, et qu’il n’y a pas assez d’heures de cours dédiés. Qu’est-ce que tu en penses ? 

Je comprends pourquoi il demande ça. Au début, j’étais moi aussi plutôt pour l’annulation des épreuves. Mais entre-temps, il y a eu les réformes. Et puis les professeurs accordent beaucoup d’importance au bac. Après, il faut aussi relativiser : le plus important, ça n’est pas le bac mais l’orientation. Et pour l’orientation, tout se passe sur Parcoursup. Donc même si effectivement les profs sont dans le flou pour le Grand oral, qu’ils en n’ont jamais fait passer et ne savent pas à quoi s’attendre, la majorité des épreuves du bac se fait au contrôle continu. Et pour le Grand oral, ça n’est que 10% de la note finale, il n’y a pas beaucoup d’enjeux. À moins d’être très juste, le Grand oral ne changera pas grand-chose. 

C’est plus difficile pour toi l’oral, ou au contraire ça te semble plus accessible ? 

Je n’ai pas trop de préférence. J’aime bien les oraux parce que ça permet un échange avec son public. Comme on fait une présentation puis un élargissement, on peut mettre en valeur des idées qui nous intéressent et dialoguer avec les gens qui nous écoutent. À l’écrit, on n’a pas de retour donc impossible de savoir si on se plante. Alors qu’à l’oral, le langage corporel aide un peu à savoir ce que l’autre pense et à rectifier le tir si besoin. 

D’après le ministre de l’éducation, les dernières épreuves seront maintenues. Est-ce que tu vises une mention ?

J’aimerais bien avoir la mention « bien ». Bon, j’ai déjà passé 80% du contrôle continu, donc j’ai encore les épreuves finales pour remonter un peu mes notes.

Tu as déjà une idée de ce que tu voudrais faire plus tard ? 

Alors j’ai mis plein de trucs sur Parcoursup ! Je veux étudier les sciences politiques, donc j’ai vraiment mis un peu de tout. J’ai demandé des prépas, des licences de sciences politiques et des IEP. Je ne me ferme aucune porte. 

Merci d’avoir lu cet article ! Si ce format de « témoignage étudiant » t’intéresse et que tu voudrais participer, n’hésite pas à nous contacter via DM Instagram !

Si tu veux découvrir un autre témoignage étudiant, la rédaction te conseille celui avec Laura S. que tu peux retrouver en cliquant ici.

Total
0
Shares
Previous Post
Pass Culture

Pass Culture : on te dit tout ce qu’il faut savoir

Next Post
réouverture lycées

Tout comprendre de la phase d’admission principale de Parcoursup

Related Posts