bac2022-report-specialites

Bac 2022 : vers un report des épreuves de spécialités

Depuis quelques semaines, avec la déferlante de la 5e vague du Covid et l’explosion des contaminations au variant Omicron, ton quotidien est bousculé, et notamment au lycée. Le 3 janvier dernier, la reprise des cours après les vacances de Noël a été marquée par l’entrée en vigueur d’un nouveau protocole sanitaire destiné à garder au maximum les établissements ouverts tout en limitant la propagation du virus. Malgré cela, les journées s’organisent au rythme de la crise sanitaire…

Si tu es en terminale, cela complique considérablement ta préparation aux épreuves terminales du bac 2022. Dont celles de spécialités initialement programmées du 14 au 16 mars prochain. Mais vont-elles être maintenues ? Très probablement pas. En tout cas, pas à cette date. On t’explique ce qui est connu à ce stade de l’année…

Lire aussi : Calendrier du bac 2022 : les dates sont là !

 

Le report des épreuves de spécialités demandé par les syndicats enseignants

La rumeur au sujet du report des épreuves de spécialités du bac 2022 s’est amplifiée il y a quelques jours. Le 13 janvier dernier, après une journée de mobilisation des enseignants, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale a annoncé qu’il consulterai le Conseil national de la vie lycéenne pour évaluer l’opportunité de reporter les épreuves de spécialités prévues en mars. Il évoquait un report en juin, soulignant devoir « prendre en compte le fait que le quotidien n’est pas facile actuellement, qu’il y a certains lycéens qui ont pu être fortement absents du fait de la maladie. »

Lycéens malades, mais aussi profs absents, programme qui piétine, cours à distance ou annulés… tes révisions sont clairement mises à mal par la gestion de la 5e vague du Covid au lycée. D’ailleurs, l’un des principaux syndicats d’enseignants, le SNES-FSU, parle d’une « situation intenable dans l’Éducation nationale ». Le report des épreuves de spécialités fait partie des demandes formulées à l’occasion de la journée du 13 janvier : « il faut immédiatement reporter les épreuves de spécialités de mars et les organiser plus tard, sur la base des programmes prévus pour des épreuves en mars ».

Des associations de professeurs de plus d’une dizaine de disciplines du tronc commun et de spécialités ont également signé un communiqué commun demandant le report des épreuves. Leur argument massue ? La difficulté à avancer dans l’enseignement des programmes en cette période de crise. Sur 1 200 professeurs de SES interrogés début janvier, seuls 7% se disaient à jour sur le programme et 70% signalent ne pas avoir pu entrainer leurs élèves au format de l’épreuve de spécialités qui se déroule sur 4 heures.

Lire aussi : Quelles spécialités choisir pour quelles études supérieures ?

 

Probable report des épreuves de spécialités du bac à mai ou juin 2022

Leur demande ? Décaler les épreuves de spécialités à juin en 2022, mois durant lequel se tiennent aussi les épreuves anticipées de français pour les élèves de première, celles de philo et du grand oral pour les terminales. Mais également acter ce nouveau calendrier pour toutes les sessions du bac qui suivront. « Afin d’éviter de recommencer à maltraiter les élèves dès la rentrée de septembre, il faut réfléchir à la modification de programmes trop lourds et inadaptés aux conditions d’enseignement, même en dehors du contexte de crise sanitaire et rétablir de manière durable des épreuves finales au mois de juin. »

Autres propositions sur la table pour les épreuves de spécialités du bac 2022 :

  • passer les épreuves de spécialités avec un programme allégé ;
  • proposer le choix parmi plusieurs sujets aux candidats ;
  • passer au contrôle continu.

Parmi elles, le choix du report semble toutefois le plus probable. Mais à quelle date exactement ? C’est juin qui est demandé par la communauté enseignante. Mais le mois de mai pourrait être l’option finalement retenue. Cela devrait être décidé au sein du Ministère très prochainement.

L’annonce est en tout cas attendue avec impatience. D’autant qu’elle aura un impact sur Parcoursup : si les épreuves de spécialités sont décalées à mai ou juin 2022, tes notes ne figureront pas dans ton dossier et les formations auxquelles tu postuleras disposeront d’une information en moins pour évaluer ta candidature. En 2021, Jean-Michel Blanquer avait annoncé l’annulation des épreuves de spécialités et leur passage au contrôle continu le 21 janvier. C’était il y a 1 an jour pour jour (à la date de la publication de cet article ;))