Coronavirus - un danger pour le bac

Le Coronavirus : un danger pour le bac ?

Est-ce qu’il pourrait y avoir un risque que le bac soit annulé cette année à cause du Coronavirus COVID-19 ? Les cas se multiplient dans le monde entier, des écoles ferment, les rassemblements sont interdits. Se pourrait-il que dans un futur proche des rassemblements des bacheliers dans les salles d’examen soient également interdits et le bac annulé ? Pour savoir s’il faut réviser cette année pour le bac ou non, lisez notre article.

 

Le Coronavirus COVID-19, qu’est-ce que c’est ?

Les Coronavirus sont une grande famille de virus qui provoquent des maladies allant du simple rhume à des pathologies sévères. COVID-19 est un nouveau Coronavirus identifié en janvier 2020 par l’OMS.

Comment se transmet le Coronavirus COVID-19 ?

Les premières personnes contaminées s’étaient rendues au marché de Wuhan dans la Province de Hubei en Chine. La maladie a donc potentiellement été transmise par l’animal. La transmission inter humaine a été depuis confirmée.

Quels sont les symptômes du Coronavirus COVID-19 ?

Les symptômes principaux sont :

  • La fièvre ou la sensation de fièvre
  • Les difficultés respiratoires de type toux ou essoufflement

Si vous présentez ces symptômes dans les 14 jours suivant votre retour d’une zone où circule le virus : Chine continentale, Hongkong, Macao, Singapour, Corée du Sud, Iran ou Italie, appelez le Centre 15 immédiatement. Dans tous les cas, n’allez surtout pas aux urgences ou chez votre médecin traitant pour éviter de propager la maladie.

Vous devriez également éviter d’aller en cours, même si le bac approche, si vous vous êtes rendus dans les zones à risque durant les 14 derniers jours. Le Coronavirus COVID-19 a une période d’incubation de 14 jours, par conséquent, même si vous vous sentez parfaitement bien à votre retour d’une zone infectée, il faut rester chez vous – vous êtes peut-être contaminé. Cela reste une bonne excuse pour réviser tranquillement le bac chez soi.

 

Le coronavirus et le bac, état des lieux

Vous avez préparé le bac toute l’année, et vous êtes plus prêts que jamais ? Vous ne voulez pas repasser le bas l’année prochaine, parce qu’échapper à la réforme est une priorité pour vous ? Vous voulez absolument quitter le lycée le plus rapidement possible ? Dans ce cas-là, stopper la propagation du virus doit devenir une priorité pour vous.

Que faire pour se protéger du Coronavirus et passer le bac ?

Rien de plus simple. La première règle, fondamentale, majeure, très importante est de vous laver les mains.

Deux étapes suffisent en effet pour être contaminé dans le cas d’une infection virale :

  • Si une personne malade vous touche, ou si vous touchez une surface (lavabos, poignées de porte, plan de travail …) ou un objet (couverts, brosse à dent…) touché par une personne malade
  • Et si vous portez ensuite vos mains aux visage (bouche, yeux et nez)

Pour limiter la transmission du virus, il est donc recommandé de se laver systématiquement les mains :

  • Avant de préparer les repas, de les servir ou de manger
  • Après avoir pris les transports en commun (bus, car, train, métro, en arrivant au lycée ou chez soi)
  • Après chaque sortie à l’extérieur
  • Après s’être mouché, avoir toussé ou éternué
  • Après avoir rendu visite à une personne malade
  • Après être allé aux toilettes
  • Avant et après s’être occupé d’un bébé (ce qui ne vous concerne peut-être pas)

Pour se laver les mains, deux options s’offrent à vous. Soit vous pouvez vous laver les mains à l’eau et au savon (de préférence liquide), pendant 30 secondes, en frottant les ongles, le bout des doigts, la paume, l’extérieur des mains et entre les doigts. Soit, en cas d’absence d’eau et de savon, vous pouvez également vous laver les mains à la solution hydro-alcoolique pendant 30 secondes, en frottant les ongles, le bout des doigts, la paume, l’extérieur des mains et entre les doigts.

 

Dois-je porter un masque pour optimiser mes chances de passer le bac ?

Non ! Le port de masque chirurgical n’est absolument pas recommandé si vous n’êtes pas malade et si vous n’avez pas voyagé dans une zone touchée par le virus. Les masques sont réservés en priorité aux professionnels de santé. Ce sont des équipements de protection individuelle destinés aux soignants en contact étroit avec un malade confirmé. Des masques seront par ailleurs remis aux médecins généralistes la semaine du 2 mars 2020 pour la prise en charge de patients suspectés d’être porteur du Coronavirus COVID-19. Un bon de retrait sera fourni par la caisse nationale d’assurance maladie aux malades pour retirer des masques en pharmacie.

Mais si vous n’êtes pas malade, ne vous jetez surtout pas sur les masques !

 

Le Coronavirus dans le monde, des chiffres alarmants

Le Coronavirus sévit dans le monde. Au jour de la publication de l’article, 5 continents sont touchés :

  • Asie hors chine continentale : 2 322 cas
  • Europe : 480 cas
  • Amérique : 72 cas
  • Océanie : 23 cas
  • Afrique : 2 cas

Il faudrait également compter 705 cas sur un bateau de croisière au large du Japon

Parmi les 46 pays hors Chine ayant signalé des cas, 7 nouveaux pays sont touchés : Pakistan (2 cas), Danemark (1 cas), Georgie (1 cas), Grèce (1 cas), Macédoine du Nord (1 cas), Norvège (1 cas), Roumanie (1 cas).

Le Coronavirus, les mesures en France

Pour le moment, pour limiter la propagation du Coronavirus, les grands rassemblements, dont le semi-marathon de Paris ont été annulés. Si des cas de Coronavirus se déclarent en France dans les jours à venir, il pourrait y avoir un risque de quarantaine nationale. Dans ce cas-là l’organisation de votre année scolaire pourrait être légèrement perturbée. Rien d’alarmant pour l’instant. Des solutions existent – les cours à distance par visioconférence, des cours à domicile, … Le plus important pour le moment reste la limitation maximale de la propagation du virus. Donc restez connectés, on vous tiendra au courant des nouvelles informations !

 

 

 

Bref, bon courage ! Continuez à réviser le bac avec nos fiches, en veillant à bien vous laver les mains. Restez impérativement chez vous si vous avez voyagé dans des zones à risque, même si contaminer vos camarades de classe pourrait être un moyen intéressant de faire annuler l’examen national.