prépa scientifique

Prépa scientifique : tout ce que tu dois savoir !

La prépa scientifique, qu’est-ce que c’est ? Tu as sans doute déjà entendu parler de cette formation, mais sais-tu vraiment de quoi il est question ? Admissions, matières, concours, débouchés, etc. on te dit tout ce que tu dois savoir !

 

Comme tu le sais déjà, cette année tu vas devoir faire le choix de ton orientation post-bac ! Un choix compliqué pour beaucoup, mais bonne nouvelle… La team Up2School Bac est là pour t’aider à trouver la formation qui conviendra le mieux à tes attentes. Dans cet article, nous te présentons la CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles) scientifique, plus communément appelée « prépa scientifique ». Nous y avons rassemblé toutes les informations essentielles pour que tu te fasses une idée de cette voie royale ! Décryptage.

Selon les chiffres officiels du gouvernement, à la rentrée 2020, un peu plus de 53 000 étudiants ont fait le choix de rejoindre les bancs d’une prépa scientifique. Un effectif stable par rapport à l’année 2019, qui fait de cette formation la CPGE la plus convoitée, bien loin devant ses homologues économiques et littéraires. On t’explique pourquoi juste en dessous.

 

La prépa scientifique en quelques mots

En quelques mots, comme son nom l’indique, la prépa scientifique prépare ses étudiants aux concours d’entrée de grandes écoles d’ingénieurs (Polytechnique, Centrale, Les Mines, etc.) ainsi qu’aux différentes ENS (École normale supérieure). Composée de deux, voire trois années (si tu fais de choix de « redoubler » ta deuxième année et de repasser les concours ; on dit alors que l’on fait une 5/2), cette formation est réputée pour être très exigeante et sélective, au vu des écoles auxquelles elle prépare.

Avant d’aller plus loin dans cet article, faisons un petit point vocabulaire. Eh oui, la prépa scientifique peut se vanter d’avoir son propre lexique !

  • Taupin(e) : c’est le surnom donné aux étudiants de prépas scientifiques. Pourquoi un tel surnom ? Selon une légende urbaine, les étudiants risqueraient de devenir myopes comme des taupes à force d’avoir les yeux rivés sur des chiffres toute la journée.
  • 1/2 : c’est le nom d’un(e) étudiant(e) en première année de prépa scientifique.
  • 3/2 : c’est le nom d’un(e) étudiant(e) en deuxième année de prépa scientifique.
  • 5/2 : c’est le nom d’un(e) étudiant(e) qui fait le choix de « redoubler » sa deuxième année de prépa scientifique pour retenter sa chance aux concours.
  • Khôlle (ou colle) : c’est le nom donné à une interrogation orale qui a lieu une à deux fois par semaine en prépa scientifique. Tu peux passer une colle seul(e) ou en petit groupe. Cet exercice, souvent très redouté des étudiants, est en réalité un entraînement intensif aux oraux des concours qui les attendent.

Un taupin à la fin de sa première année !

 

À savoir : la prépa scientifique n’est pas une formation diplomante, tu n’en ressortiras donc pas avec un diplôme en poche, mais elle te permet tout de même d’acquérir 120 crédits ECTS sur deux ans (ou 180, si tu décides de faire 5/2). De quoi poursuivre tes études à l’université sans avoir à tout recommencer depuis le bac, si tu ne parviens pas à intégrer l’école visée.

Voilà, maintenant que tu en sais un peu plus sur la prépa scientifique, nous allons pouvoir rentrer dans le vif du sujet ! Nous nous concentreront ici davantage sur les prépas scientifiques accessibles à l’issue d’un bac général, car ce sont elles qui rassemblent les plus grosses promotions. Mais tu peux garder en tête qu’il existe également des prépas scientifiques destinées aux bacheliers technologiques, on t’en parle un peu plus bas.

Lire aussi : Quelle CPGE choisir ? Le guide ultime !

 

La première année de prépa scientifique

Une fois ton bac en poche, trois parcours s’offrent à toi. On t’explique tout ça !

 

La MPSI

Le parcours MPSI (mathématiques, physique et sciences de l’ingénieur) s’adresse aux bacheliers généraux. Comme son nom l’indique, tu y étudieras les mathématiques, la physique, les sciences de l’ingénieur… mais pas que ! Tu retrouveras également au programme de la philosophie, du français, des langues et de l’informatique. De quoi diversifier ton profil.

En bref, sur une trentaine d’heures de cours environ, la moitié sera dédiée aux mathématiques (10 h) et à la physique (5 h). Il est donc indispensable que tu aies des connaissances en béton armé dans ces matières, sinon tu pourrais avoir un peu de mal à suivre !

À la fin de ton premier semestre de 1/2, tu devras faire un choix entre les sciences de l’ingénieur ou bien l’informatique, afin de renforcer tes connaissances dans l’une de ces deux matières.

 

La PCSI

Le parcours PCSI (physique, chimie et sciences de l’ingénieur) s’adresse aux bacheliers généraux. Contrairement à la MPSI, ici l’accent sera mis sur la physique, la chimie et sur l’expérimentation.

Au premier semestre, tu pourras aborder des enseignements généraux. En revanche, au second semestre, tu devras faire un choix déterminant pour ta deuxième année : une option en physique et chimie (PC) ou en physique et sciences de l’ingénieur (PSI).

 

La PTSI

Enfin, le parcours PTSI (physique, technologie et sciences de l’ingénieur) s’adresse également aux bacheliers généraux. Moins courante et aussi moins proposée par les établissements, la PTSI pourrait tout de même te plaire si tu es plus branché(e) technologie !

Plutôt orientée vers la physique et les sciences de l’ingénieur, la PTSI est pourtant très équilibrée. En effet, chaque semaine, tu auras environ 9 heures de mathématiques, 8 heures de physique et 8 heures de sciences de l’ingénieur.

 

La deuxième année de prépa scientifique

En deuxième année, tout comme en première, différents parcours sont proposés. Décryptage.

Ce que tu dois impérativement savoir : le choix de ton parcours de deuxième année dépend de ton choix de spécialisation au deuxième semestre de 1/2.

Voici un petit schéma pour que tu y voies un peu plus clair !

Orientation prépa scientifique

Par ailleurs, tu dois garder à l’esprit que ton passage en deuxième année sera décidé lors du dernier conseil de classe. Certains étudiants peuvent alors se voir refuser le passage en deuxième année, notamment pour les parcours les plus reconnus (et prestigieux) comme la MP par exemple. Encore une fois, tu devras faire preuve de beaucoup de motivation dès le début de la première année si tu veux mettre toutes les chances de ton côté.

 

La MP

Le parcours MP (mathématiques physique) est le parcours d’excellence pour intégrer les meilleurs écoles d’ingénieurs. Certaines bonnes écoles ont même des quotas de places réservés aux étudiants ayant suivi ce parcours !

En MP, tu retrouveras beaucoup de mathématiques et de physique, mais également de la chimie, du français, de la philosophie ou encore des langues. De plus, tu découvriras le TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés) : un projet à mener en petit groupe qui comptera dans ton bulletin scolaire.

À savoir : les meilleurs élèves composeront la MP* (prononcé MP étoile). Le rythme y est encore plus soutenu, mais l’objectif est de te faire intégrer les meilleures écoles possible (l’X, Centrale Supélec, MINES ParisTech, les ENS…).

 

La PC

Comme tu l’as vu dans le tableau ci-dessus, le parcours PC (physique et chimie) est accessible aux étudiants qui ont fait le choix de se spécialiser en physique et en chimie en PCSI. La PC se concentre donc sur la physique et la chimie, tout en accordant une importance toute particulière aux mathématiques et au TIPE.

À savoir : les meilleurs élèves composeront la PC* (prononcé PC étoile).

La PSI

Le parcours PSI (physique et sciences de l’ingénieur) est accessible aux étudiants ayant suivi une spécialité en sciences de l’ingénieur en PCSI ou en PTSI. Au programme de la PSI, tu retrouveras des mathématiques (beaucoup de mathématiques !), de la physique, de la chimie, des sciences industrielles de l’ingénieur, de l’informatique ou encore du français-philosophie, et le fameux TIPE.

À savoir : les meilleurs élèves composeront la PSI* (prononcé PSI étoile).

 

La PT

Le parcours PT (physique et technologie) est accessible aux étudiants issus de PTSI. Cette filière est davantage tournée vers les sciences de l’ingénieur et la technologie industrielle. Au programme, tu retrouveras des mathématiques et de la physique-chimie, mais pas que ! Comme pour les autres parcours, les matières principales seront accompagnées d’informatique, de français, de philosophie, de langues vivantes et d’un TIPE.

À savoir : les meilleurs élèves composeront la PT* (prononcé PT étoile).

 

La nouvelle prépa MP2I

Ce nom ne te dit rien ? C’est normal ! La prépa MP2I (mathématiques, physique, ingénierie et informatique) vient tout juste de voir le jour, à la rentrée 2021. Cette formation s’adresse aux étudiants passionnés d’informatique, mais aussi de mathématiques et de physique.

Au programme : mathématiques, physique-chimie, informatique, sciences industrielles de l’ingénieur, français-philosophie, langues vivantes, EPS et toujours le fameux TIPE. Le programme de mathématique est identique à celui de la MPSI, il s’organise autour des axes suivant :

  • Raisonnement et techniques de calcul ;
  • Algèbre linéaire ;
  • Analyse ;
  • Probabilités en univers fini.

Si tout ça t’intéresse, alors pourquoi ne pas tenter ta chance en MP2I ?

À savoir : pour le moment, cette prépa n’est proposée que dans 26 de lycées en France. En deuxième année, on parle de prépa MPI.

 

La prépa BCPST, qu’est-ce que c’est ?

Tu as peut-être déjà entendu parler de cette formation, il s’agit d’une prépa orientée vers la biologie, la chimie, la physique et les sciences de la Terre (BCPST). Elle peut t’intéresser si tu souhaites intégrer une école d’agroalimentaire, de vétérinaire, de géologie ou encore une ENS. Au programme, tu retrouveras de la SVT, du français, de la physique-chimie, des mathématiques et de l’anglais.

Nous te conseillons de jeter un œil à notre article complet dédié à la prépa BCPST. Tu y trouveras la réponse à toutes tes questions.

 

L’emploi du temps en prépa scientifique

Avant de te diriger vers cette formation, tu dois savoir une chose : le rythme est très soutenu en prépa scientifique. Pour éviter les mauvaises surprises, nous préférons te prévenir : tu devras compter environ 32 h de cours par semaine, auxquelles tu devras ensuite ajouter le temps de travail personnel et la préparation des khôlles (tu en auras environ une à deux chaque semaine). Il faudra donc faire preuve d’un très bon sens de l’organisation et de beaucoup de motivation si tu veux mettre toutes les chances de ton côté pour intégrer l’école de tes rêves.

Si jamais la charge de travail t’inquiète, nous te laissons ici cet article sur la gestion du stress au lycée, également valable en prépa !

 

Les conditions d’accès en prépa scientifique

Pour intégrer une prépa scientifique, tu dois être titulaire d’un baccalauréat général ou d’un diplôme de niveau équivalent.

Par ailleurs, pour suivre cette formation, et l’un des parcours cités précédemment, il te faudra un très bon niveau en mathématiques et en physique-chimie pour mener de front les différentes matières.

À savoir : il existe également des parcours réservés aux bacheliers technologiques. On t’explique ça juste en dessous !

 

Prépas scientifiques et bac technologique, c’est possible ?

Si tous les parcours que nous avons mentionnés jusqu’ici sont réservés aux bacheliers généraux, les titulaires d’un bac technologique ne sont pas en reste ! En effet, il existe trois prépas scientifiques accessibles à l’issue des bacs STI2D, STL et STAV.

  • La prépa TSI (technologie et sciences industrielle) est accessible aux bacheliers STI2D qui ont suivi l’une de ces quatre options en terminale : architecture et construction ; énergie et environnement ; innovation technologique et éco-conception ; systèmes d’information et numérique. Au programme de ce parcours, tu retrouveras beaucoup de physique, de génie électrique et de génie mécanique. La prépa TSI ouvre le voie vers de grandes écoles d’ingénieurs des concours communs INP, Centrale-Supélec ou encore EPITA-IPSA-ESME Sudria.
  • La prépa TPC (technologie, physique et chimie) est accessible aux bacheliers STL, et notamment à ceux qui ont suivi la spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire (SPCL). Cette formation te prépare aux concours d’entrée d’une quinzaine d’écoles du concours communs INP.
  • La prépa TB (technologie et biologie) est accessible aux bacheliers STL qui ont suivi la spécialité biologie-génie biologique et aux bacheliers STAV qui ont suivi la spécialité sciences et technologies de l’agronomie et du vivant préparée uniquement en lycée agricole. Elle prépare notamment aux concours d’entrée en écoles agronomiques et vétérinaires.

 

Les spécialités recommandées au lycée pour intégrer une prépa scientifique

Si tu veux t’orienter vers une prépa scientifique une fois ton bac en poche, tu devras avoir suivi une spécialité scientifique. Le choix de la combinaison mathématiques et physique-chimie est sans doute le plus pertinent pour poursuivre en MPSI. Il t’assure alors un socle de connaissances très solide dans ces deux matières. Mais d’autres combinaisons sont possibles pour les lycéens passionnés par les sciences et les nouvelles technologies. Tu peux donc choisir la spécialité sciences de l’ingénieur (SI) ou Numérique et sciences informatique (ISN) pour une prépa PCSI ou PTSI.

 

Où faire une prépa scientifique ?

Les prépas scientifiques sont dispensées au sein de lycées publics, plus rarement dans des établissements privés. Plus de 200 établissements proposent cette formation en France, de quoi faire ton bonheur !

 

Quelle moyenne en première et en terminale pour intégrer une prépa scientifique ?

Il est assez difficile de répondre à cette question… et pour cause ! Le niveau des dossiers des bacheliers admis en prépas scientifiques varient bien souvent et il n’existe pas une moyenne au-dessus de laquelle ta place est garantie ! Alors oui, un élève qui a 18/20 de moyenne générale à l’année sera favorisé face à celui qui n’a « que » 12/20, mais ça ne veut pas dire pour autant que tu ne pourras pas rentrer avec 12 de moyenne.

À savoir : la barre d’admissibilité varie en fonction de la prépa que tu demandes et de son classement général. Plus elle sera haute dans le classement et plus elle sera exigeante.

 

S’inscrire en prépa scientifique

Pour t’inscrire en prépa scientifique, tu devras passer par la célèbre, la fameuse… plateforme Parcoursup ! Comment faire ? Rien de plus simple ! Une fois que la phase d’inscription et de formulation des vœux aura débuté, tu n’auras qu’à mettre cette formation dans ta liste de vœux et le tour sera joué. Tu devras ensuite attendre jusqu’au mois de juin pour avoir une réponse à ta candidature. Patience, patience !

Nous te rappelons que la prépa scientifique est une formation très sélective, seuls les meilleurs dossiers sont retenus. Mais garde une chose en tête, toutes les prépas n’ont pas les mêmes exigences ! Si tu souhaites vraiment intégrer une prépa scientifique à la rentrée prochaine, nous te conseillons de jeter un oeil aux classements pour évaluer la difficulté de chacune et formuler tes voeux en conséquence.

Si tu veux plus d’informations sur Parcoursup et ses différentes phases, nous te conseillons de lire également cet article !

 

Les attendus Parcoursup en prépa scientifique

Pour t’assurer que ton profil correspond bien aux attentes de la prépa scientifique, nous te conseillons de consulter la liste des attendus Parcoursup ! Késako ? Chaque année, les formations présentes sur la plateforme font une liste de plusieurs caractéristiques qu’ils souhaiteraient voir figurer dans le dossier de leurs futurs étudiants. Des critères qu’il faut donc que tu aies en tête avant de postuler.

Les attendus dépendent du parcours que tu choisis d’intégrer, toutefois deux sont communs à tous :

  • Disposer de solides compétences dans les disciplines scientifiques : pour intégrer une prépa scientifique il est important que tu t’intéresses de près aux domaines des mathématiques et des sciences.
  • Être rigoureux(se) et organisé(e) : tu l’as compris, cette formation exige un rythme de travail très soutenu. Pour mener de fronts les différentes matières et la préparation aux concours, tu devras faire preuve d’une grande curiosité intellectuelle et aussi de persévérance.

Tu corresponds à ces attendus ? Alors la prépa scientifique est faite pour toi !

 

Les débouchés de la prépa scientifique

Maintenant que le fonctionnement de la prépa scientifique n’a plus aucun secret pour toi, voyons voir ce qu’il se passe du côté des débouchés ! La prépa scientifique forme les étudiants à la préparation des concours d’entrée de grandes écoles, notamment des écoles d’ingénieurs, mais pas que ! On t’explique tout ça.

Les écoles d’ingénieurs délivrent un diplôme d’ingénieur reconnu et habilité par un organisme officiel, la CTI (commission des titres d’ingénieurs). Il existe environ 200 écoles d’ingénieurs aujourd’hui en France, de quoi ravir tous les profils !

À l’issue d’une prépa scientifique, tu peux également intégrer une ENS (École normale supérieure) : celle de Paris, de Lyon ou de Cachan forment en quatre ans les enseignants et les chercheurs de demain. Attention toutefois, ce concours est très sélectif !

Après une prépa BCPST ou TB, tu peux faire le choix d’intégrer l’une des quatre écoles nationales vétérinaires (ENV) de France : Lyon, Maisons-Alfort, Nantes et Toulouse. Tu pourras alors y décrocher le diplôme d’État de docteur vétérinaire (DEV), obligatoire pour exercer cette formation.

Voici la liste des différents concours communs accessibles dès la deuxième année de prépa scientifique :

  • Concours X/ENS pour intégrer Polytechnique, les ENS et l’ESPCI ;
  • Concours Centrale-Supélec pour les écoles Centrales (mais pas seulement) ;
  • Concours Mines-Ponts pour les écoles des Mines (mais pas seulement) ;
  • Concours INP pour de nombreuses écoles dont les INP (institut national polytechnique) aux spécialisations diverses ;
  • Concours e3a/Polytech pour de nombreuses écoles dont les Polytech ;
  • Banque PT qui pour les étudiants du parcours PT ;
  • Concours filière TSI réservés aux étudiants de cette voie ;

Pour les étudiants en BCPST, trois concours sont ouverts : le concours ENS, le concours agronomique et vétérinaire et le concours G2E.

Enfin, une fois ta prépa scientifique terminée, tu peux tout à fait faire le choix de te réorienter ! Si tu ne réussis pas à intégrer l’école que tu visais, sache que tu peux toujours retomber sur tes pieds. Trois possibilités s’offrent alors à toi :

  • Tu peux aller à l’université pour poursuivre en licence scientifique par exemple. Un système d’équivalence et de conventions signées entre ta prépa et la fac à laquelle elle est rattachée, te permet d’intégrer directement en L2 (voire en L3 si tu as fait 5/2).
  • Tu peux aussi intégrer un IUT (institut universitaire de technologie) et poursuivre avec un diplôme scientifique.
  • Et si tu veux vraiment intégrer une école d’ingénieurs, tu peux toujours tenter les concours communs des écoles post-bac. Certaines écoles proposent même aux étudiants issus de prépas scientifiques d’intégrer directement en deuxième année.

Et voilà, maintenant tu sais tout sur la prépa scientifique ! Nous espérons que cet article t’aura permis d’y voir un peu plus clair parmi tous ces parcours.

Tu cherches plus d’infos sur ton orientation ? Des articles sur différents points du programme pour t’aider à décrocher la meilleure note au bac ? Rejoins la team Up2School Bac sur Instagram et TikTok !