avenirbac

Concours AvenirBac : le témoignage de Pierre-Louis, étudiant en première année à l’ESILV

Tu t’intéresses de près (ou même de loin !) aux écoles d’ingénieurs pour la rentrée prochaine ? Tu es au bon endroit ! Tu le sais peut-être déjà, mais une grande majorité des écoles d’ingénieurs sont désormais accessibles via un concours dit « commun » (qui ne t’ouvre pas la porte d’une seule, mais de plusieurs écoles). Dans ce nouvel article témoignage, nous te proposons de découvrir le profil de Pierre-Louis, étudiant en première année à l’ESILV, école d’ingénieurs du pôle Léonard de Vinci. Il nous a confié son expérience du concours commun AvenirBac, passage obligatoire pour accéder à cette Grande École. 

 

Pierre-Louis a accepté de répondre nos questions au sujet du concours commun AvenirBac. La préparation, les épreuves, l’après-concours, etc. Il revient avec nous sur cette dernière année riche en émotions.

Par ailleurs, si toi aussi tu t’intéresses aux écoles d’ingénieurs pour la rentrée prochaine, n’hésite pas à consulter notre article sur les concours communs disponibles.

 

« L’ingénieur est celui qui travaille pour élaborer ce qui n’existe pas encore »

Pourrais-tu te présenter en quelques mots pour nos lecteurs ? 

Bonjour à tous, j’ai 18 ans et j’ai intégré l’ESILV à la rentrée de septembre dernier. Au lycée, je suivais les spécialités mathématiques, physique-chimie et NSI, que j’ai finalement abandonné en classe de terminale.

 

Comment as-tu su que tu voulais intégrer une école d’ingénieurs ? 

J’ai toujours beaucoup aimé les mathématiques et la physique-chimie, contrairement au français et à l’histoire-géo. En grandissant, je savais donc que je voulais m’orienter vers des études scientifiques et l’école d’ingénieurs me semblait être la meilleure solution. D’autant plus qu’en école d’ingénieurs, je savais que j’allais pouvoir découvrir de nouvelles matières qui m’intéressaient beaucoup, comme l’informatique par exemple.

À mon sens, l’ingénieur est celui qui travaille pour élaborer ce qui n’existe pas encore et j’apprécie ces dimensions d’innovation et de découverte. C’est pour toutes ces raisons que j’ai voulu rejoindre les bancs d’une école d’ingénieurs.

 

Comment as-tu découvert le concours commun AvenirBac ? 

Je me suis très rapidement intéressé aux écoles d’ingénieurs, dès la seconde je dirais. Je me souviens notamment d’un forum de mon lycée : j’y ai découvert l’ESILV et j’ai su que je voulais intégrer cette école après mon bac. J’ai donc commencé à me renseigner sur les modalités d’inscription et on m’a parlé du concours AvenirBac. J’ai assisté à d’autres forums, des salons et j’ai aussi beaucoup discuté avec des étudiants qui m’ont conseillé de tenter ma chance.

Lire aussi : École d’informatique, qu’est-ce qu’une piscine ?

 

« Le Programme Grande École […] c’était une évidence pour moi »

As-tu candidaté à un Programme Grande École ou à un bachelor ? 

J’ai candidaté à un Programme Grande École, c’était une évidence pour moi. J’ai toujours entendu parler des programmes en 5 ans et très peu des bachelors.

Au lycée, on nous a toujours orienté vers les études les plus longues possible. Mes professeurs m’avaient même conseillé de faire une prépa, parce que j’avais de bonnes notes. Mais ce n’était pas pour moi, j’avais peur de la pression, de la surcharge de travail, etc. Une prépa intégrée c’est complètement différent ! On a un peu plus de liberté je trouve, les cours sont plus professionnalisants, plus diversifiés et il y a une dimension soft skills importante qu’on ne retrouve pas dans une prépa classique.

 

Comment se sont passées les épreuves écrites du concours AvenirBac ? 

Elles se sont bien passées, j’ai eu de bonnes notes, mais j’étais très stressé. C’était mon premier concours et tout était très impressionnant : on était plus de 3 000 candidats, une salle immense, j’ai dû venir jusqu’à Paris, etc.

 

Comment t’es-tu préparé aux épreuves écrites ? 

J’ai réalisé un stage de préparation qui m’a beaucoup aidé. J’ai donc pu réviser et travailler en dehors de mes cours et j’y ai appris une nouvelle façon de faire. On ne voit pas du tout les QCM au lycée, ce n’est pas ce qui nous est présenté au baccalauréat, donc on en parle rarement. Grâce à ce stage, j’ai appris à prendre des choix : passer une question ou prendre plus de temps pour y répondre ? Faire une impasse ? J’ai découvert une autre manière de fonctionner. Ça m’a beaucoup rassuré !

Lire aussi : Comment réviser les matières scientifiques depuis chez toi ?

 

Te sentais-tu confiant ? 

Pas du tout, mais finalement plus de peur que de mal ! Il faut réussir à prendre un peu de recul je pense, même si c’est très impressionnant, et ne pas se laisser envahir par le stress.

 

Comment résumerais-tu ton expérience AvenirBac en deux mots ? 

Je dirais intéressante et stressante. C’est pour ça qu’aujourd’hui je suis content de ne pas avoir fait une prépa, parce que je n’aurais sans doute pas supporté cette pression.

 

« C’est la meilleure année de ma vie »

Comment se passe ta première année à l’ESILV ? 

Je dirais que c’est la meilleure année de ma vie et je ne dis pas ça que pour l’interview.

Je ne garde pas un très bon souvenir de mon année de terminale, le covid a tout compliqué et l’ambiance dans ma classe n’était pas très bonne. Le niveau était très élevé, le rythme soutenu et il y avait beaucoup de compétition. Les élèves s’arrachaient les places dans les meilleures prépas et les meilleures écoles. C’était très stressant. Même si j’étais loin d’être un mauvais élève, je finissais souvent dans le bas du classement et ça ne m’encourageait pas du tout. Ça ressemblait beaucoup à une prépa finalement… Alors que cette année, c’est génial, j’aime beaucoup les cours, j’apprends de nouvelles choses et surtout, je me débrouille bien. Un vrai boost pour le moral !

 

Dirais-tu que tu t’es reposé sur tes acquis au lycée ? 

Au collège et durant les deux premières années de lycée oui, mais pas pendant mon année de terminale. Je savais que je voulais intégrer une école d’ingénieurs, alors j’ai tout donné. J’ai beaucoup travaillé pour le baccalauréat et pour le concours, pour être sûr de ne pas le regretter plus tard.

 

« Il faut bien se préparer […] pour ne pas arriver démuni devant sa copie »

Quels conseils donnerais-tu à un élève de terminale qui souhaiterait passer le concours commun AvenirBac ? 

Première chose, je leur conseillerais de faire des Journées Portes Ouvertes ! C’est là qu’on peut vraiment découvrir les écoles d’ingénieurs, parler avec des étudiants et se faire une idée un peu plus concrète du parcours.

Seconde chose, travailler, travailler et encore travailler. Il faut vraiment bien se préparer pour ne pas arriver démuni devant sa copie. Le mieux c’est sans doute de faire un stage de préparation comme j’ai eu la chance de faire, mais je sais que ce n’est pas accessible à tout le monde. Alors, il ne faut pas hésiter à jeter un œil aux annales, pour savoir à quoi ressemblent les épreuves et être prêt le jour-J.

Lire aussi : Comment gérer la charge de travail au lycée ?

 

Tu cherches plus d’infos sur ton orientation ? Des articles sur différents points du programme pour t’aider à décrocher la meilleure note au bac ? Rejoins la team Up2School Bac sur Instagram et TikTok !