Licence professionnelle

Le taux d’insertion des diplômés de licences professionnelles baisse

Tu te demandes si faire le choix d’une licence professionnelle est intéressant pour t’assurer une bonne intégration dans la vie active ? Une note Flash du SIES (le département chargé des études statistiques au sein du du ministère de l’Enseignement supérieur) parue le 16 novembre dernier apporte des éléments de réponse chiffrés. Qu’en est-il de l’insertion sur le marché du travail des diplômés de ces licences 18 et 30 mois après l’obtention de leur diplôme ? Décryptage.

 

L’insertion des diplômés de licences professionnelles en baisse

[table id=18 /]

Comme environ 50 000 bacheliers chaque année, tu t’intéresses à la licence professionnelle ? Ce diplôme se décline en plus de 170 mentions différentes en lien direct avec des métiers ou des secteurs professionnels. En 3 années d’études post-bac, la licence pro offre, comme son nom l’indique, une grande proximité avec le monde du travail. Comment cela se traduit au moment de l’insertion des diplômés sur le marché de l’emploi ? En particulier pour les étudiants sortis diplômés quelques mois avant la crise sanitaire ?

Chaque année, le SIES fait le point sur la situation des diplômés des différentes licences professionnelles pour évaluer leur taux d’insertion. Leur situation est examinée 18 mois après avoir décroché leur licence ainsi que 30 mois après. Les derniers résultats publiés concernent les étudiants ayant obtenu une licence professionnelle en 2018. Verdict pour eux ? « Les taux d’insertion professionnelle, à 18 et 30 mois, s’élèvent tous les deux à 92 %, soit une baisse de 1,2 point à 18 mois et 1,8 point à 30 mois par rapport aux diplômés de 2017 », indique la note. Autrement dit, parmi les diplômés de licence pro 2018 entrés dans la vie active, 92 % occupaient un emploi au 1er décembre 2019 et autant au 1er décembre 2020, dans un contexte de crise sanitaire.

Quelles sont les filières les plus touchées par cette baisse du taux d’insertion ? Les diplômés 2018 d’une licence professionnelle en sciences humaines et sociales (SHS) et ceux de la filière droit-économie-gestion (DEG) se sont moins bien intégrés sur le marché de l’emploi. On enregistre une baisse respective du taux d’insertion de 2,3 points et de 2,1 points. À noter également que l’insertion professionnelle des diplômés de licences professionnelles de lettres-langues-arts (LLA) a augmenté à 18 mois de 1,7 points, mais a ensuite diminué à 30 mois de 1,1 point.

Lire aussi : Licence de droit : tout ce que tu dois savoir !

 

Les diplômés de licences professionnelles sont plus nombreux à poursuivre leurs études

[table id=19 /]

Tu l’auras compris, les taux d’insertion ont été bouleversés par la crise sanitaire ! Sur 47 000 étudiants diplômés de licences professionnelles à l’université en 2018, 41 % ont fait le choix de poursuivre ou de reprendre leurs études dans les 30 mois suivants, soit 3 points de plus qu’en 2017. Une stratégie destinée à repousser la recherche d’un premier emploi à “des jours meilleurs” et qui permet aussi de postuler aux différentes offres en présentant un diplôme de plus sur leur CV.

Quelles sont les filières les plus concernées par cette hausse de poursuite d’études ? Les diplômés de la filière droit-économie-gestion (DEG) sont les plus nombreux à avoir poursuivi ou repris leurs études une fois leur licence professionnelle en poche, avec une hausse de 6 points par rapport à ceux de 2017. Les diplômés de SHS arrivent en seconde position avec une hausse de 4 points de pourcentage par rapport à 2017.

 

Des emplois plus stables après une licence pro ?

Outre les taux d’insertion et de poursuite d’études, la note Flash du SIES s’intéresse également à la qualité des emplois occupés par les jeunes diplômés de licences professionnelles. En effet, « si l’insertion des diplômés à 18 et 30 mois après l’obtention, de la licence professionnelle en 2018 se dégrade, leur condition d’emploi est plutôt stable », observe les experts du SIES.

Les conditions d’emploi des diplômés de licence professionnelle ont été évaluées selon trois critères :

  • La stabilité ;
  • Le temps plein ;
  • La catégorie cadre ou professions intermédiaires.

Tu cherches plus d’infos sur ton orientation ? Des articles sur différents points du programme pour t’aider à décrocher la meilleure note au bac ? Rejoins la team Up2School Bac sur Instagram et TikTok !