Anecdotes jobs d’été : le meilleur et le pire de vos expériences !

Les vacances ont commencé, mais pour certains, cela rime aussi avec job d’été. Vendeur de glaces sur la plage, responsable guichet d’un cinéma quartier, animateur chez Disney… Si certains de ces emplois saisonniers peuvent faire rêver, ce n’est pas toujours facile pour les étudiants, après une année souvent chargée, de travailler durant l’été. La preuve via les témoignages de ces 5 anciens étudiants qui ont accepté de nous raconter leur job d’été !

Tu faisais quoi comme job d’été ? Quel est ton meilleur souvenir lié à ce petit boulot ? Et le pire moment de cette expérience ? Avec le recul, tu penses que ça t’a apporté quoi de positif ? Voici les questions que nous avons posées à 5 anciens étudiants qui reviennent sur les temps forts de leurs jobs d’été respectifs.

Lire aussi : Les jobs d’été : des plus classiques aux plus engagés

Nathan* a livré des pizzas en scooter sans avoir le droit d’utiliser le GPS !

« Avant ma reprise d’études, j’ai été livreur de pizza en scooter dans la région parisienne. Ce n’était pas évident comme première confrontation avec le monde du travail, surtout parce que le boss était une sorte de tyran avec son équipe, même si je ne peux pas me plaindre car il avait aussi une forme de bienveillance envers moi, parce que je travaillais bien et que me donnais beaucoup !

En livrant des pizzas sur Paris et la région parisienne, j’ai appris plein de choses. Mais ce qui m’a le plus marqué et qui me reste encore en mémoire aujourd’hui, c’est que nous n’avions pas le droit d’utiliser le GPS, ce qui nous obligeait à mémoriser les trajets. J’en suis arrivé à connaître les villes et les rues par cœur ! Sachant qu’on livrait dans plus de 8 villes différentes du Val d’Oise (95). Du coup je connaissais 90% des rues par cœur, alors qu’avant de faire ce job d’été, je n’allais nulle part sans GPS !

Au final, dans mon rapport au monde du travail, ce job m’a appris que, quand on est bon dans ce qu’on fait, il est vraiment possible de sortir du lot, et de “peser plus lourd dans l’entreprise”. Je dirais que savoir se rendre indispensable est vraiment une bonne chose ! »

Lucie* a vendu des glaces en bord de mer

« J’ai travaillé en bord de mer, chez un glacier assez réputé pendant 3 étés. J’étais “serveuse”. Enfin je préparais les glaces et les commandes, ce n’était pas du service à table car les gens repartaient dans la foulée pour déguster.

Je garde plutôt un bon souvenir de cette expérience qui s’est globalement bien passée. Ça me permettait de travailler à côté de la mer et d’en profiter aussi un maximum. Seul petit hic ? Les horaires décalés. Je travaillais soit de 10h à 17h30, soit de 12h à 19h30 ou alors (et là… ça piquait !) de 17h à 00h30. Dans le dernier cas, ça “coupait” vraiment ma journée et c’était pas top ! Mais sinon, c’était plutôt chouette, le salaire n’était pas mirobolant, mais c’était une bonne expérience.

Marie*, au guichet de La Poste tous les étés !

« J’ai travaillé à La Poste pendant toutes mes petites et grandes vacances à partir de l’année de mes 16 ans. Au guichet, j’accueillais et je servais les clients qui venaient pour toutes sortes d’opérations bancaires (mandats, western union, dépôts ou retraits d’argent…) et des envois/retraits de courriers et colis.
Je me souviens beaucoup des tensions souvent dans la salle quand il y avait du monde dans la queue. Je me démenais pour aller vite afin que les gens n’aient pas trop à patienter car je comprenais aussi ceux qui pouvaient soupirer et montrer des signes d’impatience… faire la queue à la Poste, ce n’est clairement pas le truc qui fait rêver dans une journée ! Certains de mes collègues n’allaient objectivement pas aussi “vite” qu’ils l’auraient pu. Mais je pensais aussi à leur état d’esprit et de fatigue quand on exerce tous les jours ce métier pendant des années et des années… Dans tous les cas, j’ai entendu quelques fois des insultes à l’attention des guichetiers, ou vécu des altercations un peu difficiles. Mais, pour la petite anecdote plus sympa, un client m’a un jour aussi déposé une “lettre d’amour” !

Avec le recul, je vois que j’ai appris énormément au contact des gens et des clients. D’abord au sujet des problématiques financières de beaucoup de monde… Un instant, tu sers un client auquel il reste à peine 100 euros sur son compte le 5 du mois quand le solde du client suivant affiche plus de 5 chiffres avant la virgule. J’ai appris à beaucoup relativiser, à ne pas me fier aux apparences et surtout à respecter les personnes qui exercent un métier au contact des clients. »

Tom*, rédacteur web dès l’âge de 11 ans

Lucas*, serveur/barman accusé de vol par son patron !

« J’ai travaillé pendant 4 mois en tant que serveur/barman dans le restaurant d’un hôtel. L’expérience était très intéressante, j’ai pu rencontrer de très nombreuses personnes différentes, venues de tous les horizons et de différents pays, et ce mélange de cultures était très enrichissant.
En revanche, le management était déplorable… cela m’a donné une idée des boîtes dans lesquelles je ne voulais pas bosser plus tard ! Le manager m’avait notamment accusé d’avoir volé 2 torchons et 3 oranges (ce qui n’était bien sûr pas le cas…). »
* les prénoms ont été modifiés. 
Tu cherches plus d’informations sur ton orientation ? Des articles sur différents points du programme pour t’aider à décrocher la meilleure note au bac ? Alors n’attends plus et rejoins-nous sur Instagram et TikTok !