quelle spécialité abandonner en terminale

Quelle spécialité faut-il abandonner en terminale ?

L’année file à toute vitesse et tu vas bientôt devoir abandonner l’un des trois enseignements de spécialité que tu as suivi cette année, pour n’en avoir plus que deux en classe de terminale. En effet, vers le mois de mars, les élèves de première sont confrontés à un choix crucial, déterminant pour leur orientation future : ils sont amenés à faire un choix parmi leurs enseignements de spécialité et à en abandonner un sur les trois choisis initialement en classe de seconde. Tu es un peu perdu(e) et ne sais pas du tout quelle décision prendre ? Rassure-toi, la team Up2School Bac t’accompagne dans cette rude épreuve et te donne tous ces conseils pour faire le bon choix.

Nous te donnons nos meilleures tips pour transformer ce casse-tête chinois en un choix malin et stratégique pour ton choix d’orientation.

Lire aussi. Témoignages : comment choisir la spécialité à abandonner en terminale ?

Le choix des enseignements de spécialité est déterminant pour Parcoursup

Cela n’a pas dû t’échapper, le choix des enseignements de spécialité est évidement tactique pour réaliser ton projet d’études supérieures. L’année prochaine, tu devras d’ailleurs t’inscrire sur la plateforme Parcoursup afin de postuler aux formations post-bac qui t’intéressent. Ces dernières vont évaluer scrupuleusement ton dossier de candidature et en particulier les spécialités que tu auras choisies. C’est une façon pour les recruteurs de vérifier si ton profil correspond à celui de la formation visée.

Les points bonus

Qu’il s’agisse de filières sélectives ou non-sélectives, les recruteurs peuvent « classer » et donc sélectionner les candidats en suivant la méthodes dite des points bonus. Chaque futur étudiant aura donc un certain nombre de « points bonus » en fonction de l’adéquation entre ses enseignements de spécialité et la formation visée.

Besoin d’un petit exemple ? Tu as 13 de moyenne générale en terminale et tu postules pour une formation donnée. Si tu as sélectionné en terminale deux spécialités qui correspondent réellement à la formation souhaitée, le jury d’admission peut par exemple ajouter 2 points à ta moyenne, ce qui te fera passer à 15. En revanche, un autre candidat qui a la même moyenne initiale que toi (soit 13), mais qui n’a pas choisi les « bons » enseignements n’aura pas de points bonus, il reste donc à 13. En ce sens, tu « passes » devant un autre candidat.

Les enseignements « obligatoires »

Le second moyen de classer les candidats consiste à déterminer des enseignements « obligatoires », car adaptés à la formation à suivre en première et en terminale. Les candidats qui auront choisi ces spécialités seront classés en premier.

Besoin d’un petit exemple ? Si tu as 13 de moyenne et que tu as choisi les « bonnes » spécialités pour la formation dans laquelle tu candidates, tu passeras devant un candidat qui a 15 de moyenne générale, mais qui n’aurait pas choisi les enseignements adéquats.

Chaque formation définira bien évidemment ces propres critères. Il est d’ailleurs très probable que les deux scénarios énoncés ci-dessus se produisent. On peut aussi imaginer un mix des deux : classer par exemple en premier tous les candidats qui ont choisi la spécialité X et ajouter un point à ceux qui ont choisi la spécialité Y.

Lire aussi : Quelles spécialités choisir pour quelles études supérieures ?

Les deux règles d’or made in Up2school Bac pour les enseignements de spécialité

Tu l’auras compris, le choix des spécialités va au-delà de la simple préparation pour réussir une formation, c’est aussi un enjeu stratégique pour pouvoir l’intégrer. Pour cela, voici deux conseils sur lesquels nous t’invitons à méditer.

Se concentrer sur les matières stratégiques

Tu avais choisi en classe de première trois spécialités, aujourd’hui tu te rends compte que l’une d’entre elle n’est plus vraiment adaptée à ton projet d’études supérieures et cela pour diverses raisons :

  • Tu avais choisi une matière « coup de coeur » pour te faire plaisir ;
  • Ton projet a évolué ;
  • La matière est devenue un peu hors-sujet.

Bref, une chose est certaine, si tu as deux spécialités qui collent bien avec ton projet et une qui s’en éloigne un peu, le choix est vite fait ! Concentre-toi sur les matières qui ont un lien direct avec la formation visée et laisse de côté celle qui est moins connectée à ton projet.

Ne pas s’embarquer dans une spécialité où ton niveau est trop faible

Si tes trois matières sont pertinentes de manière équivalente pour ton projet d’études, nous te conseillons pour l’année de terminale de laisser de côté la spécialité dans laquelle ton niveau est le plus faible.

Dans le cas où tu aurais deux spécialités sur trois pertinentes pour ton projet d’études, mais pour lesquelles tu as des difficultés, réfléchis bien avant de te décider. Est-il objectivement possible que tu rattrapes ton retard dans cette matière ? Si oui, tu peux alors conserver cet enseignement. Autrement, n’aie pas peur de sacrifier une spécialité, certes adaptée à ta future formation, mais qui te donne beaucoup trop de travail. Mieux vaut exceller dans une spécialité moins liée à ton projet que galérer dans une matière idéale pour tes études. En effet, tu ne peux pas te permettre d’être fragilisé(e) par une des spécialités : elles doivent être des points forts pour ton dossier. Tu éviteras aussi une année plus compliquée à cause d’une matière dans laquelle tu n’es pas très à l’aise.

Lire aussi : Parcoursup : la to-do list ultime, phase par phase

Quelle spécialité abandonner en classe de terminale ?

En s’appuyant sur notre article qui te guidait dans le choix des spécialités selon les formations les plus demandées, voici nos suggestions concrètes des enseignements à privilégier ou à laisser de côté pour la classe de terminale.

N’oublie pas les conseils que nous venons d’énoncer pour réaliser tes choix. Garde aussi en tête que chaque lycéen a un parcours unique, nous ne te faisons que des suggestions, pas des injonctions !

Les études de droit et de sciences politiques

Pour suivre ce type de formation, nous t’avions conseillé de choisir les spécialités histoire-géo, géopolitique et sciences politiques et Sciences économiques et sociales afin de te donner de nombreuses clés pour comprendre le monde actuel, tout en renforçant tes capacités de rédaction et d’analyse. Tu as peut-être aussi choisi la spécialité humanités, littérature et philosophie, un peu plus littéraire ou bien les mathématiques, ou encore les langues étrangères (langues ; littératures et cultures étrangères).

Conserve en priorité pour la terminale les spécialités histoire-géo, géopolitique et sciences politiques et Sciences économiques et sociales, elles sont totalement en phase avec le cursus visé.

Les études de sciences économiques, commerce et gestion

Pour les élèves qui se dirigent vers des études d’économie et de commerce, nous t’avions conseillé de choisir des enseignements de spécialité parmi : histoire-géo, géopolitique et sciences politiques, langues ; littératures et cultures étrangères, sciences économiques et sociales ou encore mathématiques.

Si tu te lances dans une filière sélective (notamment les classes préparatoires ou les écoles de commerce post-bac), il est vivement conseillé de ne pas laisser tomber les Mathématiques, accompagnées, au choix, des Sciences économiques et sociales ou Histoire-géo, géopolitique et sciences politiques.

Si tu te diriges vers un cursus moins sélectif, conserve les sciences économiques et sociales et la spécialité langues ; littératures et cultures étrangères.

Les études d’ingénieurs

Pour les études d’ingénieurs, plusieurs parcours sont possibles selon ton niveau et tes préférences :

  • Mathématiques et sciences de la vie et de la Terre (et éventuellement l’option mathématiques expertes) ;
  • Mathématiques et physique-chimie (et éventuellement l’option mathématiques expertes) ;
  • Sciences de la vie et de la Terre et physique-chimie (et éventuellement l’option mathématiques complémentaires).

Les études d’informatique et de numérique

Nous avions identifié deux spécialités adéquates pour te préparer à ce type d’études : les mathématiques et la spécialité numérique et sciences informatiques. Dans la mesure du possible (selon ton niveau), conserve-les pour la terminale.

Les études de santé

Pour les études de santé, comme pour les études d’ingénieur, nous t’avions suggéré de suivre une triplette scientifique composée des mathématiques, sciences de la vie et de la Terre, physique-chimie et/ou biologie/écologie.

Quelle matière laisser de côté puisqu’elles sont toutes fondamentales ? Aucune communication n’a vraiment été faite de la part des universités de santé : on peut supposer que des cours de remise à niveaux seront organisés pour les futurs étudiants.

Choisis donc les matières dans lesquelles tu es le(la) plus à l’aise, de manière à mettre toutes les chances de ton côté en assurant une bonne moyenne dans ces spécialités.

Les études de sciences humaines et sociales

Les sciences humaines et sociales regroupent toutes les formations qui étudient l’humain et la société. On y trouve l’histoire, la philosophie, la sociologie, etc. Ces disciplines demandent des connaissances historiques ainsi que de bonnes capacités de rédaction et d’analyse.

Sans grande surprise, nous t’avions suggéré de choisir trois enseignements axés sur l’étude de l’humain et de la société en général : histoire-géo, géopolitique et sciences politiques, humanité littérature et philosophie, sciences économiques et sociales. Selon ton projet, choisi les deux spécialités qui te semblent les plus importantes.

Les études de lettres, langue et communication

Comme pour les sciences sociales, sois judicieux et sélectionne tes matières selon ton niveau et la pertinence avec ton projet, parmi les enseignements phares que nous t’avions suggérés : humanité, littérature et philosophie/ langues, littérature et culture étrangères / littérature, langue et culture de l’antiquité /histoire de l’art.

N’oublie pas que tu peux prendre des options pour renforcer ton dossier, si tu en as envie et besoin. Cela peut-être par exemple l’option langues et cultures de l’Antiquité (LCA), arts, ou encore droit et grands enjeux du monde contemporain.

Les études d’art

Il est évident que tu vas conserver la spécialité Arts. Pour la seconde spécialité, nous te conseillons de conserver la matière qui est le plus en lien avec ton projet. Il peut s’agir des sciences et économiques et sociales, ou bien de l‘histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques, ou encore mathématiques (pour un futur architecte par exemple).

Les études du sport (STAPS)

Les candidats en STAPS ont des profils assez hétérogènes. Si tu es bon(ne) en sciences, conserve alors les spécialités mathématiques et sciences de la vie et de la terre. Si tu es bon(ne) en sciences économiques et sociales ou en histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques ou encore en humanité, littérature et philosophie, n’hésite pas à conserver l’une de ces spécialités, qui renforcera ta culture générale.

abandonner spécialité pour l'année de Terminale

Cet article touche à sa fin, nous espérons qu’il te sera utile. Garde en tête que nous avons fourni des conseils plutôt généraux qui sont applicables dans la majorité des cas. Toutefois, chaque profil est différent et d’autres facteurs vont entrer en jeu dans le recrutement, au-delà du choix des spécialités. Par ailleurs, chaque formation aura le dernier mot sur ses phases d’admission et sera maître de ses critères de sélection.

Afin de t‘orienter au mieux, n’hésite pas à consulter nos autres articles dédiés aux questions de l’orientation et à Parcoursup.

Tu cherches plus d’infos sur ton orientation ? Des articles sur différents points du programme pour t’aider à décrocher la meilleure note au bac ? Rejoins la team Up2School Bac sur Instagram et TikTok !