Comment cartonner aux oraux des écoles de commerce ?

Dimitri Des Cognets
oraux école de commerce

Maintenant que la première phase de Parcoursup est terminée, tu as normalement une idée assez précise (ou pas !) des études que tu souhaites faire une fois ton bac décroché. Parmi les nombreuses formations qui s’offrent à toi, tu as peut-être candidaté à une ou plusieurs écoles de management. Si c’est le cas, cet article devrait beaucoup t’intéresser : nous allons t’expliquer comment réussir les oraux des écoles de commerce, ce qui est absolument déterminant pour être accepté au sein de ces établissements !

Lire aussi : le classement des écoles de commerce post-bac 2021

D’abord, comment s’opère la sélection des écoles de commerce ?

Pour l’immense majorité des cas, les écoles de commerce sélectionnent leurs candidats en deux temps : en premier lieu, une étude du dossier Parcoursup. Sont pris en compte les résultats scolaires bien sûr, mais aussi, entre autres, la lettre de motivation et les spécialités choisies en première et en terminale. Cette phase préliminaire peut éventuellement être complétée par différentes épreuves écrites (test de logique, de maîtrise du français ou de l’anglais, etc.)

Par la suite, les candidats qui ont passé cette première étape sont invités à passer des oraux. La plupart du temps, deux épreuves sont au programme : un entretien individuel (aussi appelé entretien de personnalité ou entretien de motivation) et un oral d’anglais, voire d’une autre langue étrangère. 

L’entretien individuel : une épreuve importantissime 

L’entretien individuel est souvent l’épreuve la plus coefficientée mais aussi la plus “discriminante” : c’est-à-dire que les jurys n’hésitent pas à mettre de très bonnes notes s’ils veulent absolument un candidat ! C’est l’épreuve à ne pas louper dans celles des oraux des écoles de commerce. En clair, réussir cette épreuve est capital, et presque synonyme d’admission définitive si tu tires ton épingle du jeu. 

Une fois ce constat posé, il est important de comprendre ce que le jury évalue afin de bien répondre aux attentes de l’épreuve. Contrairement à ce que le nom “entretien de personnalité” peut laisser penser, il ne s’agit pas de juger ta personne en tant que telle, mais bien ta capacité à te projeter dans des études de management. Il va donc falloir réussir à démontrer en quelques minutes à tes examinateurs que tu as l’étoffe d’un futur manager ! Cela ne veut pas forcément dire avoir un projet professionnel extrêmement défini (et heureusement d’ailleurs, car peu de candidats savent exactement ce qu’ils veulent faire de leur vie professionnelle à 18 ans). Il est nécessaire, en revanche, de faire valoir certaines qualités bien précises. 

L’exemple de l’ESSCA, la Grande École multi-campus

L’ESSCA est l’une des écoles post-bac les plus cotées. Cette dernière a la particularité de posséder un grand nombre d’implantations en France (Aix-en-Provence, Angers, Bordeaux, Cholet, Lyon, Paris) mais aussi à l’étranger (Budapest et Shanghai), ce qui est évidemment un énorme atout si tu souhaites découvrir des environnements variés durant ton cursus.

Contrairement à d’autres écoles, l’ESSCA s’appuie sur un dossier rempli sur place par le candidat pour animer et structurer l’échange. Si la conversation reste libre, cela permet d’aborder efficacement tous les sujets importants. Quels sont-ils, justement ? L’ESSCA précise sur son site que certains traits majeurs sont recherchés chez les candidats. Parmi eux, on retrouve la capacité à communiquer clairement : sans tomber dans le trop soutenu, il faut employer un français correct, sans erreur de syntaxe, avec un vocabulaire précis et adapté. Attention, la communication est autant verbale que non verbale. Il convient donc d’adopter la bonne posture, regarder ses interlocuteurs dans les yeux, ou encore ne pas faire de gestes qui trahissent de la nervosité, comme jouer avec un stylo entre ses mains par exemple. 

Une autre qualité fondamentale que cherche à déceler l’ESSCA est l’ouverture d’esprit, car c’est une école extrêmement portée sur les autres et sur l’international. Ce trait de caractère peut se démontrer d’un grand nombre de façons : par des engagements associatifs, des voyages, des centres d’intérêts divers… l’important est de savoir être convaincant dans son argumentation ! 

Quant à l’épreuve d’anglais, celle-ci vise à évaluer les qualités d’expression orales du candidat dans la langue de Shakespeare. Il s’agit d’un commentaire de texte puis d’une série de questions de l’examinateur.

Les modalités des oraux à l’ESSCA, école de commerce multicampus

Cette année, crise sanitaire oblige, les modalités des oraux de l’ESSCA sont quelque peu modifiées. Voici ce qu’il faut avoir en tête : 

  • À l’inverse des écoles affiliées à des banques communes, les épreuves orales passées à l’ESSCA ne concernent aucune autre école.
  • Celles-ci se déroulent en distanciel pour les candidats, sur une demi-journée. En revanche, les jurés seront bien présents sur les campus d’Aix-en-Provence, Angers, Bordeaux, Lyon et Paris.
  • Le jury de l’entretien individuel est composé d’un représentant de l’ESSCA et d’un professionnel d’entreprise.
  • L’entretien individuel dure 45 minutes, et compte pour 70% de la note de l’oral.
  • L’oral d’anglais dure également 45 minutes (dont 30 minutes de préparation), et compte pour 30% de la note de l’oral.

Pour en savoir plus sur l’ESSCA, tu peux te rendre sur leur site internet : https://www.essca.fr/

Tu sais désormais tout sur les oraux des écoles de commerce ! On croise les doigts pour toi !

Total
1
Shares
Previous Post
structure de la société

La structure de la société française actuelle

Next Post
Manifestation pour le climat

Vers une reprise des grèves pour le climat ?

Related Posts