parcoursup ECG

Vœux Parcoursup : la stratégie de Sarah qui visait des ECG et Sciences Po Paris

Formuler tes vœux sur Parcoursup te stresse un peu ? La procédure n’est pas encore très claire pour toi ? Rassure toi en lisant le témoignage de Sarah qui a fait ses choix d’orientation sur Parcoursup en 2021. Voici ce qu’elle en retient. 

 

Sarah est en première année de prépa ECG. Elle nous a raconté ici ses premiers mois dans cette formation sélective. Nous avons profité de cet échange avec elle pour lui demander comment elle avait traversé la période Parcoursup ! Elle nous a tout dit sur :

  • Ses choix de formation ;
  • Sa stratégie de voeux ;
  • Ses lettres de motivation (projets de formation motivée) ;
  • Ses résultats pendant la phase d’admission ;
  • Son choix définitif de formation.

Dans cet article, on partage avec toi ses réponses. Cela pourra t’inspirer pour Parcoursup 2022, notamment si tu es motivé(e) par la prépa ECG !

Lire aussi : Parcoursup 2022, les dates à retenir

 

« J’ai fait beaucoup de vœux […] pour ne pas me retrouver sans rien en septembre »

Sarah

Comment as-tu trouvé les prépas auxquelles tu as candidatées sur Parcoursup ? 

J’en ai beaucoup parlé autour de moi avec mes parents, mes amis, des professeurs, etc. J’ai fait mes petites recherches sur Internet et je me suis aussi appuyée sur les classements : j’ai fait des vœux pour 6 prépas parisiennes et 4 en province, pour être sûre d’être acceptée quelque part. J’ai rencontré des étudiants lors de portes ouvertes, on a pu échanger et ils m’ont donné leur ressenti sur la formation, ça m’a beaucoup aidée.

 

Maths approfondies ou maths appliquées ; HGGMC ou ESH : qu’as-tu pensé du choix de parcours en prépa ECG ? 

Je m’étais très bien renseignée et je savais déjà, avant même de postuler, que j’allais prendre le parcours qui comprenait la géopolitique. Je trouve ça plutôt chouette de pouvoir choisir un parcours en fonction de ses envies.

 

« J’ai été acceptée dans tous mes choix […] sauf Sciences Po Paris ! »

Quels sont les vœux que tu as formulés et pourquoi ces choix ? 

J’ai fait beaucoup de vœux ! J’ai profité des vœux multiples pour ajouter différentes prépas et ensuite j’ai ajouté des formations qui me plaisaient, mais qui avaient moins de lien entre elles. J’ai voulu optimiser mes chances au maximum, pour ne pas me retrouver sans rien en septembre.

J’ai donc candidaté à :

  • 10 prépas ECG : 6 parisiennes et 4 en province ;
  • Sciences Po Paris ;
  • L’université Paris-Dauphine ;
  • Le concours SESAME pour espérer intégrer l’ESSEC ;
  • Double-licence politique-économie à l’Université de La Sorbonne ;
  • Licence PASS à Tours.

Mon premier choix se portait d’ailleurs plus sur Sciences Po Paris que sur les prépas ECG, mais je savais que c’était un parcours très sélectif et il fallait que je trouve d’autres idées, et j’ai bien fait, car j’ai finalement été refusée à l’entrée de Sciences Po Paris. L’idée de la prépa me plaisait beaucoup, mais je ne voulais pas me limiter à ça, parce que je savais que si je n’étais pas prise, j’allais être très déçue et j’aurais beaucoup regretté de ne pas avoir ajouté plus de vœux.

Lire aussi : Découvre le parcours d’Andrew, étudiant américain à Sciences Po 

 

As-tu consulté les fiches formations disponibles sur Parcoursup pour faire ton choix ? 

Pas vraiment ! Je me suis surtout aidée d’Internet : j’allais jeter un œil directement aux sites des prépas ou des universités qui me plaisaient. C’était plus rapide et j’avais un peu plus d’informations. Et j’ai aussi fait des portes ouvertes pour avoir une idée un peu plus concrète des formations que j’avais sélectionnées, j’ai discuté avec des étudiants : c’est ce qui m’a sans doute le plus aidée.

 

« Pour mes lettres de motivation, je m’y suis prise très tôt […] pour être sûre de ne pas me laisser dépasser »

Comment as-tu travaillé ton projet de formation motivé (la fameuse lettre de motivation Parcoursup) ? 

Je m’y suis prise très tôt, vers décembre je crois, pour être sûre de ne pas me laisser dépasser par les événements. Mes professeurs m’ont beaucoup aidée et mes parents aussi, ils ont relu mes lettres de motivation, m’ont aidée à les écrire, à trouver de belles formulations de phrases, etc. parce que ce n’est pas si simple de se vendre en seulement 1 500 caractères, c’est très court !

Ma technique ? Pour les 10 prépas ECG auxquelles j’ai candidatées, j’ai d’abord fait une lettre de motivation générique et j’ai ensuite modifié les informations en fonction de ce que je voulais spécifier. Et pour certaines prépas, il fallait une lettre de motivation en plus. Donc vraiment, il ne faut pas s’y prendre au dernier moment, sinon on se sent débordés ! Surtout qu’en parallèle de tout ça, je me préparais pour Sciences Po, qui était mon premier choix. J’avais très très envie d’y rentrer et je mettais toutes les chances de mon côté.

Lire aussi : Les attendus de la prépa ECG

 

As-tu été affectée dans une formation dès la phase d’admission principale ? 

Oui, j’ai tout de suite été acceptée à l’Université Paris-Dauphine, à l’ESSEC, dans une prépa à Tours, en licence de médecine, etc. Finalement dans presque tous mes choix sauf Sciences Po ! Je me suis donc vraiment concentrée sur les prépas ECG et je voulais avoir la meilleure.

J’étais placée en liste d’attente pour plusieurs bonnes prépas parisiennes, donc j’ai préféré attendre un petit peu plutôt que d’accepter une formation un peu moins bonne et de le regretter ensuite.

 

Combien de temps as-tu attendu avant d’accepter une formation ? 

J’ai attendu 2 semaines avant d’être acceptée à Notre Dame du Grandchamp, à Versailles. Je savais que je ne pouvais pas avoir de meilleures formations que celle-ci, alors j’ai accepté.

 

Comment s’est passée ton inscription administrative ? 

Tout a été très simple ! On devait simplement envoyer une preuve d’acceptation via Parcoursup et ensuite, tous les documents nous ont été envoyés par la prépa. Rapide et efficace !

 

« Les belles lettres de motivation sont importantes en prépa ! »

 Quel serait le meilleur conseil que tu pourrais donner à un lycéen concernant Parcoursup ? 

Je conseillerais surtout de s’y prendre tôt : ne rien faire à la dernière minute ! On a le temps, donc il faut en profiter. Il faut aussi bien réfléchir à la lettre de motivation : ce qu’on veut dire sur nous, l’image que l’on veut renvoyer, etc. À noter aussi que les prépas sont des formations très exigeantes et elles aiment les belles lettres de motivation, c’est important !

Un autre tips : assister aux portes ouvertes ! C’est la meilleure façon de se faire une idée concrète des formations qui nous intéressent. Je me souviens par exemple que j’avais assisté aux portes ouvertes d’une très bonne prépa parisienne, sur le papier tout était super et pourtant, pendant les portes ouvertes, je n’ai pas du tout aimé l’ambiance, la compétition, etc. C’était pesant, et j’ai su que je ne voulais pas y candidater.

Lire aussi : Comment rédiger sa lettre de motivation Parcoursup ? 

 

Tu cherches plus d’infos sur ton orientation ? Des articles sur différents points du programme pour t’aider à décrocher la meilleure note au bac ? Rejoins la team Up2School Bac sur Instagram et TikTok !