choix-parcoursup-2021

Vœux Parcoursup : les formations les plus demandées en 2021 par spécialités

Pas de surprise : les voeux validés par les candidats à Parcoursup 2021 sont en cohérence avec les spécialités qu’ils ont suivies en terminale. Le ministère de l’Enseignement supérieur a scanné les choix des 363 000 néo-bacheliers ayant confirmé au moins un voeu sur Parcoursup l’an dernier pour déterminer l’influence des spécialités suivies en terminale sur leur orientation à trois moments-clés du calendrier :

  1. Le choix des vœux (on en parle dans cet article)
  2. Les réponses reçues le premier jour (article à venir)
  3. La confirmation des choix à la fin de la procédure (article à venir)

 

En septembre 2021 s’est déroulée une rentrée inédite dans le supérieur : c’était en effet la première année que les formations post-bac accueillaient des étudiants issus de la réforme du lycée. Toutes les étapes de leurs choix d’orientation ont été scrutées par les observateurs et les services du ministère de l’Enseignement supérieur. Ce dernier, via le SIES, vient de publier une note d’information très complète proposant une photographie de l’orientation des néo-bacheliers sur Parcoursup 2021.

Une question en particulier est présente dans toutes les têtes : les spécialités suivies par les lycéens de terminale ont-elles influencé leurs choix d’orientation ? On te propose de regarder ensemble dans cet article dans quelle mesure les vœux validés sur Parcoursup 2021 ont été “guidés” par les doublettes de spécialités.

 

Maths + Physique-chimie : LA doublette de spécialités la plus suivie en terminale

En 2021, les premiers bacheliers issus du “nouveau bac” ont fait leurs choix d’orientation sur Parcoursup. Ils forment les premières cohortes d’étudiants à avoir intégré le supérieur après des années lycée bien différentes de celles de leurs aînés. Jusqu’en 2020, le bac général était en effet organisé par séries (S, L et ES). La réforme Blanquer y a mis fin pour organiser l’emploi du temps en enseignements de tronc commun d’une part (56% des heures de cours en terminale) et enseignements de spécialités (EDS) d’autre part : 3 EDS en première, 2 en terminale.

Sur les 66 doublettes possibles en terminale, c’est celle associant la spécialité mathématiques à la physique-chimie qui est la plus choisie par les bacheliers 2021. Ils sont 20% a l’avoir suivie, soit presque 72 479 lycéens de terminale. Ensuite, 15%, soit 53 072 élèves, suivaient la combinaison SES + HGGSP. Sur la troisième marche du podium des doublettes de spécialités les plus suivies au lycée, on retrouve physique-chimie & SVT, pour laquelle 13% des lycéens de terminale avaient opté en 2021, c’est-à-dire 47 389 élèves. Loin derrière, les doublettes suivantes : maths & SVT (7%), maths & SES (7%), SES & LLCER (6%). La spécialité mathématiques fait partie du choix de 41% des terminales qui ont passé leur bac en 2021. Les combinaisons fermant le top 10 des doublettes d’EDS les plus choisies en terminale sont les suivantes : HGGSP + LLCER (5%), HGGSP + HLP (3%), SVT + SES (3%), HLP + LLCER (3%).

En zoomant sur ces 10 combinaisons de spécialités les plus choisies, regardons l’effet des doublettes sur les voeux Parcoursup 2021.

 

Licence, BUT et CPGE : les trois formations les plus demandées sur Parcoursup 2021

Loin devant, la licence apparaît comme LA formation incontournable sur Parcoursup 2021. 42% des néo-bacheliers ont validé au moins un vœu pour une licence. Et la licence de droit reste la plus demandée, en faisant une formation en tension. Cela ne signifie pas qu’elle est nécessairement sélective, mais dans certains UFR de Droit très convoités, il n’y a clairement pas de place pour tous les candidats. Les BUT, bachelors universitaires de technologie, au deuxième rang des formations les plus demandées sur Parcoursup 2021, et les CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles), sur la 3e marche du podium, sont des formations dites sélectives. En 2021, 11% des candidats ont fait un voeu en BUT et 10% en CPGE.

Viennent ensuite les BTS, qui représentent 8% des voeux, les PASS, 7%, les L.AS, 5% et les DE (diplômes d’état sanitaire et sociaux). 4% des candidats ont validé au moins un voeu en école d’ingénieurs et 2%, en école de management.

Lire aussi : Parcoursup : les attendus nationaux en PASS

Parcoursup-2022-formations-plus-demandees

 

La licence sur Parcoursup : le voeu phare après des spécialités tournées vers les humanités (géopolitique, philosophie, langues…)

On vient de le voir ensemble : la licence est une formation plébiscitée par 4 candidats à Parcoursup 2021 sur 10, quelle que soit la doublette de spécialités suivie au lycée. Dans le détail (voir le graphique ci-dessous), ceux qui ont choisi la doublette HLP et LLCR sont 76% à avoir validé au moins une licence parmi leurs choix. Ils sont 72% parmi les terminales ayant suivi une doublette HGGSP et LLCER et 70% parmi ceux avec la doublette HGGSP et HLP.

Les candidats aux profils plus scientifiques sont significativement moins nombreux à avoir validé au moins un voeu en licence : c’est le cas de 22% de ceux ayant suivi les spécialités maths et physique-chimie et de 25% de ceux qui avaient opté pour les spécialités physique-chimie et SVT. Un rapide coup d’oeil au graphique ci-dessous (nos excuses pour tes yeux, il est… coloré !) permet par ailleurs de constater que les terminales affichant un profil scientifique s’autorisent plus de variété dans leurs voeux.

parcoursup-2022-voeux-doublette

 

Spé maths + physique-chimie = ruée sur les écoles d’ingénieurs et les PASS !

Changeons maintenant de point de vue pour regarder ce qui se joue à l’intérieur des formations. Grâce au graphique ci-dessous (la couleur, c’est cadeau !), on constate une grande hétérogénéité des profils qui ont postulé en licence et en BUT. La représentativité des doublettes est en effet assez équilibrée avec, à noter, une petite prépondérence pour la doublette SES + HGGSP. Le duo maths + physique-chimie perce en BUT, mais largement moins qu’en CPGE (52% des voeux formulés pour des CPGE proviennent également de candidats avec cette doublette) et, surtout, en écoles d’ingénieurs, ce qui semble logique !

Ces dernières recensent en effet des voeux de candidats aux profils très clairement scientifiques : 75% des voeux en écoles d’ingénieurs sont formulés par des élèves ayant suivi les spécialités maths + physique-chimie. Il faut souligner qu’elles faisaient partie des formations à avoir fortement recommandé le suivi de spécialités scientifiques. Tout comme les PASS (non représentés dans le graphique ci-dessous). En 2021, sur 100 voeux formulés pour des parcours d’accès spécifique santé (PASS) sur Parcoursup, 1/4 ont été validés par des bacheliers suivant la doublette maths + physique-chimie et 55% par des candidats suivant les spécialités physique-chimie + SVT. En PASS, zéro candidats SES + HGGSP, SES + LLCER, HGGSP + LLCER, HGGSP + HLP ou encore HLP + LLCER. Idem en écoles d’ingénieurs. Avec également 0% de candidatures enregistrées pour ces formations par des lycéens en SVT + SES (ils étaient 2% à valider au moins un voeu en PASS).

Les écoles de commerce attirent des profils disposant un bagage académique davantage varié, en tout cas, qui intègrent des spécialités géopolitique et économie.

Lire aussi : Bilan du concours AvenirBac 2021 : les intégrés ont en majorité suivi les spécialités maths + physique-chimie

 

Parcoursup-2021-voeux-spécialites

 

Les spécialités suivies en terminale par les candidats à l’intégration en CPGE S, L et EC en 2021

On l’a écrit juste au dessus : les élèves de terminale qui ont validé des vœux pour les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) sur Parcoursup 2021 ont, pour un peu plus de la moitié d’entre eux, suivi les spécialités Maths et Physique-chimie. C’est déjà un indicateur important, mais il faut se plonger dans les statistiques par filière, puis par option pour en tirer des conclusions plus pertinentes concernant ces formations sélectives toujours très plébiscitées par les bacheliers.

Maths + physique-chimie, doublette star en prépa S

Sans surprise, les voeux pour des CPGE scientifiques sont quasi uniquement formulés par des élèves ayant suivi des spécialités… scientifiques (bravo, tu as bien suivi !). “Cependant, il existe de fortes disparités en fonction du type de CPGE“, précise la note du SIES. Les options MPSI et PCSI sont demandées à 90% par des candidats ayant suivi la doublette maths & physique-chimie. Les prépas BCPST, qui ouvrent notamment la voie aux écoles d’agro et de véto, sont plébiscitées à 53% par des candidats ayant suivi la doublette physique-chime et SVT. En toute logique, la nouvelle option de CPGE scientifique, la MP2I, est très demandée par des candidats avec la doublette maths & NSI (44%).

CPGE ECG : des candidats aux profils plus variés

Du côté des prépas ECG, qui ont vu le jour en 2021 en remplacement des ECS et ECE que l’on ne trouve donc désormais plus sur Parcoursup, les profils sont plus variés. La doublette maths + SES est la plus représentée devant maths + physique-chimie, mais juste ensuite, une doublette sans maths est présente : SES + HGGSP. Notons que les voeux avec l’option mathématiques approfondies ont été majoritairement formulés par des élèves suivant la doublette maths + physique-chimie. Une rapide comparaison avec la dernière barre de l’histogramme ci-dessus confirme enfin que les candidats avec des profils similaires ont également fait des voeux pour des… écoles de commerce. Logique respectée !

Les prépas littéraires attirent les lycéens avec des spécialités moins souvent choisies

Pour ne pas faire dans l’originalité, les prépas littéraires (non représentées ci-dessous, sorry) attirent en premier lieu des candidats ayant suivi des spécialités tournées vers les humanités. SES & HGGSP et maths & SES pour B/L et HGGSP & HLP pour A/L. Mais les hypokhâgnes se démarquent, car elles sont les seules à attirer autant de lycéens issus de doublettes ne faisant pas partie des 10 plus suivies. Ils constituent 34% de leurs candidats contre 20% de l’ensemble des candidats néo-bacheliers de Parcoursup.

Parcoursup2022-specialites-prepas

Lire aussi : Bachelor, BBA, Master : les classements Parcoursup des écoles de commerce post-bac par programme