L’Asie du Sud et de l’Est, défis de la population et de la croissance

Avatar
Deng Xiaoping - Asie du Sud-Est
Asie du Sud-Est, Deng Xiaoping

Voici la fiche ultime sur une séquence du bac, l’Asie du Sud et de l’Est. Ce sujet de géographie au programme de terminale, dans la section ” dynamiques des grandes aires continentales “, peut tomber aussi bien en majeure qu’en mineure. Dans les deux cas, il vous sera demandé de traiter le sujet par le biais d’un questionnement (c’est-à-dire une problématique), de développer vos arguments de réponse et de conclure – on veut une réponse définitive ! Il se peut également qu’un croquis vous soit demandé dans le cas de la mineure.

Alors, comment faire pour y répondre et, surtout, bien répondre ?

 

Plan de la fiche sur l’Asie du Sud et de l’Est, défis de la population et de la croissance

Trois secrets :

  • Mobilisez vos connaissances (savoir)
  • Contextualiser votre argumentaire (comprendre)
  • Sachez avoir de l’esprit critique envers le sujet et les potentiels documents (s’adapter).

Savoir : chiffres, concepts et croquis clefs sur l’Asie du Sud et de l’Est

Chiffres clefs

  • 4 milliards de personnes représentant 55% de la population mondiale
  • 20% d’extrême pauvreté
  • 35% du PIB mondial, croissance de 7% par an
  • 2008 : jeux olympiques d’été à Pékin
  • 1/3 des exportations
  • 25% du commerce mondial

 

Concepts

  • Dragons asiatiques : Corée du Sud, Taïwan, Singapour et Hong Kong. Pays jouissant d ‘une forte croissance dans les années 60-80, jusqu’à leur offrir une place de premier plan actuellement
  • Tigres asiatiques : Thaïlande, Indonésie, Vietnam, Malaisie et Philippines, ayant un fort essor économique depuis les années 80. Ce sont les Nouveaux Pays Importateurs (NPE).
  • Zone Economique Exclusive : espace maritime sur lequel un pays exerce un droit souverain
  • Dépendance énergétique : nécessiter d’acheter ses ressources premières et fournisseuses d’énergie (charbon, uranium, pétrole…) à des pays tiers, par manque de ressources sur le territoire du pays.
  • Hub maritime : pôle majeur d’activité et d’échanges maritimes (import/export) avec de nombreuses routes fluviales à une échelle internationale.
  • Mégalopole : très grande agglomération formée par de nombreuses villes proches, caractérisée par un dynamisme important et une densité urbaine conséquente.
Asie du Sud et Est, défis de population, schéma d'un hub maritime
Schéma d’un hub maritime (Asie du Sud-Est, défis de population et croissance)

Grandes organisations

  • ONU : la Chine détient un des 5 sièges permanents au conseil de sécurité de l’ONU.
  • ASEAN : Association de coopération économique sud-asiatique créée en 1967 au sortir de la guerre froide passant de 5 pays fondateurs à 10 aujourd’hui, ayant pour but de renforcer la coopération et l’assistance mutuelle entre ses membres et de peser en commun dans les négociations internationales.
  • ASACR (ou SAARC en anglais) : association régionale fondée en 1983 à New Delhi qui regroupe 8 pays du Sud (Bangladesh, Bhoutan, Inde, Maldives, Népal, Pakistan, Sri Lanka, Afghanistan), coopérant sur les domaines de l’agriculture, de la science, de la technologie et de la santé.
  • APTA : Asian-Pacific Trade Agreement créé en 1975 et comportant 8 membres (Bangladesh, Chine, Inde, Corée du Sud, Laos, Sri Lanka, Népal, Philippines) ayant pour but de favoriser la coopération régionale par des mesures libérale.

 

Croquis

Vous pouvez illustrer votre propos avec des petits croquis, même dans le cas d’une dissertation ou d’une mineure. Ce croquis sera un vrai plus pour votre argumentaire !

Voici quelques exemples de croquis :

  • croquis d’une métropole (Mumbai, Ho Chi Minh, Taïwan…)
  • croquis des inégalités économiques dans un territoire donné (la Chine par exemple, marquée par de fortes disparités)
  • croquis des échanges maritimes mondiaux en partance du hub maritime de l’Asie du Sud et de l’Est
  • croquis de l’Asie du Sud et de l’Est représentant les plus grandes métropoles…

 

Comprendre : contexte et problématiques (Asie du Sud et de l’Est-

La Chine est un géant économique et démographique, concurrençant les Etats-Unis pour le titre de première puissance mondiale. Cet Empire du Milieu, de par son poids et sa superficie, est central dans la compréhension de l’Asie du Sud et de l’Est, allant de la Chine à l’Indonésie et aux Philippines. Néanmoins, d’autres états du continent asiatique jouissent d’une croissance toujours plus importante et font de cet espace un pôle majeur d’activité à l’échelle internationale. Ce fort développement soulève de nombreux enjeux internes de croissance urbaine ou maîtrise de la démographie, ainsi que des tensions externes liées à la concurrence régionale et l’utilisation des ressources.

L’Asie est le premier foyer de population au monde avec 4 milliards de personnes représentant 55% de la population mondiale. L’ancienneté de l’implantation humaine et la transition démographique ayant eu lieu dans la deuxième moitié du XXème siècle, jouent un rôle conséquent dans cette surpopulation. Avec Deng Xiaoping, la Chine a introduit la politique de l’enfant unique en 1979 pour ralentir la croissance démographique. Aujourd’hui abolie, cette politique conduit désormais à une surreprésentation masculine (12% d’hommes en plus en Chine) et à une population vieillissante en trop grand nombre. Cette population est majoritairement concentrée sur les littoraux (Pékin, Hong Kong…) ou le long des grands fleuves, notamment celui du Mékong. Depuis les années 60 et un fort exode rural, la population urbaine a été multipliée par 5 et prend place dans de grandes métropoles sous tension.

L’Asie est dans cette progression constante : bien qu’étant la zone ayant le plus de pauvres au monde (2.2 milliards de personnes), le taux d’extrême pauvreté est passé de 80% à 20% de la population ces dernières années. A l’échelle internationale, il y a de forts contrastes entre des pays avec un IDH, indice de développement humain, proche de 1 (Japon, Corée du Sud et Singapour). A l’échelle nationale, c’est l’opposition zones rurales/urbaines qui marque de fortes disparités. Enfin, à l’échelle locale s’opposent des centres urbains très développés jouxtant souvent des bidonvilles à la marge, souvent très pollués et industrialisés.

D’un point de vue économique, l’Asie du Sud et de l’Est est le premier pôle manufacturé au monde et détient 35% du PIB mondial, avec une croissance de 7%. C’est également un grand pôle financier : l’Asie possède 15 places boursières majeures parmi le top 50. L’économie asiatique a été menée par le Japon dans les années 1955-1975, concurrencée par les dragons asiatiques (Corée du Sud, Hong Kong, Taïwan, Singapour) dans les années 60-80, suivis par les tigres asiatiques (Indonésie, Vietnam, Cambodge). Grand hub maritime, l’Asie du Sud et de l’Est réalise 1/3 des exportations et 25% du commerce mondial. Ces forts échanges s’accompagnent de tensions régionales sous fond de monopolisation des ressources, des territoires (la Chine souhaitant récupérer la Taïwan par exemple) et des ZEE (Zones Economiques Exclusives).

Ainsi, l’Asie du Sud et de l’Est acquiert de plus en plus de pouvoir internationalement et dispose d’une force économique pour concurrencer les grandes puissances occidentales. La Chine investit notamment massivement en Afrique, auparavant plutôt aux mains des industriels occidentaux. Néanmoins, l’Asie du Sud et de l’Est ne peut se défaire d’une indépendance énergétique, devant importer leur pétrole et n’ayant pas de source d’uranium pour produire de l’électricité nucléaire, ou encore du charbon. Elle doit ainsi composer avec l’achat de ces matières premières souvent carbonées et une pollution toujours plus conséquente, ayant de fortes incidences sanitaires et environnementales.

 

Problématiques possibles :

  • Quelles sont les caractéristiques de la croissance et des enjeux en termes de développement concernant l’Asie du Sud et de l’Est au début du XXIème siècle ?
  • Dans quelle mesure l’Asie du Sud et de l’Est peut-elle conjuguer sa forte croissance en ce début du XXIème siècle et ses enjeux de durabilité ?
  • Entre puissances émergentes et forte croissance, quelle place pour l’Asie du Sud et de l’Est dans le développement mondial au début du XXIème siècle ?

Exemple de question de cours ou de croquis bilan

L’apprentissage de votre croquis bilan étudié en cours vous permettra de mieux visualiser ces enjeux à l’échelle d’une carte. Dans le cas d’une mineure, veuillez à bien détailler et soigner votre croquis, en montrant bien les problématiques soulevées. Surtout, apprenez la légende : c’est la clef pour bien expliquer votre démarche !

Ce croquis doit comporter :

  1. Les pôles de croissances urbains et régionaux de l’Asie du Sud et de l’Est
  • Territoire insérés dans la mondialisation
  • Mégalopoles
  • Autres métropoles
  • Interfaces maritimes
  1. Des périphéries diversement intégrées de l’Asie du Sud et de l’Est
  • Périphéries intégrées et en développement
  • Organisations régionales
  • Pictogrammes de tailles différentes pour les taux de croissance de PIB plus ou moins grands
  1. Des périphéries en marge de l’Asie du Sud et de l’Est
  • Périphéries éloignées
  • Frontières fermées
  • Zones de tension
  • Courants migratoires

N’hésitez pas à vous entrainer avec des croquis très schématisés à l’image de ceux-là.

 

Pour vos révisions, jetez également un coup d’œil à nos corrigés de sujets d’histoire et de géographie ici, ainsi que d’autres fiches d’histoire et de géographie.

Total
0
Shares
Previous Post
Margaret Atwood - annales d'anglais LV1 2019

Corrigé d’annales de bac – Anglais LV1 S / ES 2019

Next Post
corrigés annales anglais 2019

Corrigé d’annales de bac – Anglais LV2 S/ES 2019

Related Posts