La littérature et les arts peuvent-ils être une arme contre certaines réalités sociales ? – dissertation

Avatar
La littérature peut-elle être une arme contre certaines réalités sociales ? Voici une dissertation rédigée avec moult conseils de méthode pour vous aider.

La littérature et les arts, une arme contre certaines réalités sociales ? Voici un corrigé commenté de la dissertation pour bien vous aider à préparer les écrits.

Introduction – Littérature, une arme ?

Accroche : Jean-Paul Sartre écrivait ” longtemps, j’ai pris ma plume comme une épée “. Cette citation nous montre d’abord qu’écrire peut être un moyen d’action, une manière de combattre une certaine réalité. Mais on remarque ensuite l’utilisation de l’adverbe ” longtemps ” : Sartre aurait-il cessé de croire en la capacité de l’art à pouvoir être une arme ? 

Problématique : on peut ici se demander si la littérature et les arts peuvent être considérés comme des armes et s’ils peuvent être un moyen de combattre les maux de la société. 

Annonce de plan : si art et littérature semblent pouvoir être une arme à plusieurs égards (I), ils semblent parfois incapables de combattre les maux de la société (II). Finalement, même si cela n’est pas leur seul objectif, art et littérature, par leurs caractéristiques mêmes, peuvent inciter le lecteur à la lutte contre certaines réalités de son époque (III). 

Proposition de développement 

I – À plusieurs égards, art et littérature peuvent être une arme 

A – Parce qu’ils critiquent et dénoncent une réalité sociale ou politique

C’est notamment le cas des textes engagés.  

  • Les Lettres Persanes de Montesquieu sont une critique voilée du pouvoir monarchique et de l’absolutisme royal.
  • Dans Les Paravents, Jean Genet livre une satire du colonialisme et dénonce l’hypocrisie des sociétés.
  • Ainsi que dans leurs poèmes engagés, Desnos et Aragon décrivent l’absurdité de la guerre 
  • Dans son recueil de poèmes Les Châtiments, Hugo livre une critique acerbe de la société sous Napoléon III

B – Parce qu’ils véhiculent une thèse qui peut viser à combattre certaines réalités 

C’est le principe même des textes argumentatifs qui visent à user d’effets rhétoriques (personnification, questions rhétoriques, construction du texte…) pour mieux convaincre le lecteur (c’est-à-dire le faire adhérer à une thèse en s’adressant à sa raison). 

  • La Boétie livre un combat l’autoritarisme et le monarchisme en expliquant que la soumission des hommes à un prince est en fait volontaire et qu’il suffit, pour se libérer de cette servitude, de cesser d’obéir au prince (Discours de la servitude volontaire
  • Paul Éluard prône la liberté dans Liberté j’écris ton nom 
  • Hugo livre un réquisitoire contre la peine de mort dans Le Dernier jour d’un condamné 
  • Dans ses poèmes, Aimé Césaire prône la ” négritude ” et dénonce la colonisation 

II – Néanmoins, ils semblent parfois incapables de combattre les maux de la société 

A – Art et action semblent incompatibles 

À première vue, art et littérature ont d’autre but que d’avoir un rôle social. Ils visent d’abord à : 

  • toucher le lecteur (cf. la poésie lyrique et les thèses de Hugo et Lamartine : une poésie qui a pour lyre ” les fibres mêmes du coeur de l’Homme “) 
  • divertir le lecteur
  • travailler la langue de manière originale et à cultiver un style particulier (cf. L’Art poétique de Boileau / les poètes de l’Oulipo)  

B – Les auteurs sont contraints par la censure 

Ex : 

  • Molière contraint à utiliser l’humour pour critiquer les vices de son temps (le mensonge dans Tartuffe, l’avarice dans L’Avare
  • les peintres allemands dont l’art a été qualifié de ” dégénéré ” par les nazis. Conseil : le sujet parle ici ” d’art ” en général : ne pas hésiter à citer des tableaux ou des oeuvres cinématographiques! Elles peuvent étayer vos arguments de manière intéressante
  • plus récemment, l’auteur Salman Rushdie a été visé par une fatwa suite à la parution de son roman le Versets sataniques 

C – L’auteur n’a pas forcément pour but de combattre une réalité sociale. 

Il peut chercher, au contraire : 

  • à produire une oeuvre poétique et formellement satisfaisants (cf. La Poétique d’Aristote, les artistes classiques, Théophile Gautier et la théorie de ” l’art pour l’art “)  
  • à divertir son lecteur 
  • à donner au lecteur une vision nouvelle du monde (Philippe Jaccottet par la poésie) 

III – Même si ce n’est pas leur seul objectif, art et littérature, par leurs caractéristiques mêmes, peuvent pousser à la lutte contre certaines réalités.

A – Parce qu’en divertissant le lecteur, il peuvent aussi mieux critiquer, convaincre ou persuader. 

Ex : 

  • les Fables de La Fontaine / le théâtre absurde comme Rhinocéros de Ionesco
  • les pamphlets ou contes philosophiques des Lumières (ex : Micromégas de Voltaire)
  • les pièces de Molière comme Le Bourgeois Gentilhomme, véritable satire sociale
  • Bertolt Brecht, dans La résistible ascension d’Arturo Ui, utilise l’humour pour décrire l’ascension d’Hitler et la montée des totalitarismes.

B – Parce qu’en s’adressant aux sentiments du lecteur, il peut le rendre plus à même de vouloir combattre un des maux de la société 

C’est un des principes clés des textes argumentatifs qui visent à persuader (c’est-à-dire le faire adhérer à une thèse en s’adressant à ses sens).  

Ex : 

  • les poèmes engagés de Éluard ou Desnos peuvent susciter en nous colère et révolte et nous pousser à agir 
  • par le registre pathétique, Hugo, en écrivant Les Misérables, parvient à toucher le lecteur, qui éprouve de l’empathie pour le personnage de Cosette : il rend donc le lecteur plus sensible à l’injustice et aux inégalités sociales et peut le pousser à agir pour lutter contre ces faits. Le même procédé est à l’oeuvre dans Le dernier jour d’un condamné.  

C – Par son existence même, l’art peut éveiller les consciences et faire passer un message engagé

C’est ce qu’explique Sartre dans Qu’est-ce que la littérature : “ L’écrivain engagé sait que la parole est action : il sait que dévoiler c’est changer et qu’on ne peut dévoiler qu’en projetant de changer“.

Ex : 

  • l’existence même des oeuvres d’art traitant de l’horreur de la guerre peuvent le nazisme peut contribuer à attirer notre attention sur ce fait et à le combattre (ex : les toiles de Otto Dix comme Pragerstraße ou le triptyque La Guerre
  • l’art, même s’il ne délivre pas clairement un message d’action, peut interroger. Ex : une oeuvre antique comme les Bacchantes d’Euripide peut nous permettre de mettre en perspective un fait d’actualité, et de nous interroger sur la situation actuel. C’est ce questionnement qui peut pousser à l’action.  

Conclusion et ouverture – littérature, une arme ?

Conclusion : Clarté et Concision. 

  1. résumé de vos idées = il vous faut montrer de manière claire pourquoi vous avez répondu à la problématique 
  2. ouverture = elle ne doit pas être un ajout d’une nouvelle idée, mais une proposition d’une autre question engendrée par la réflexion que vous avez eue 

Ex d’ouverture ici : citer la pièce

Conseil :

  • la rédiger au brouillon avant 
  • se rappeler que c’est la dernière impression que vous laissez au correcteur : autant faire bonne impression par un résumé clair et une référence pertinente 🙂 

Avec ces quelques pistes, vous devriez maîtriser ce sujet classique qui vous permet de mobiliser de nombreux faits d’actualité et de nombreux exemples (du corpus, et de votre culture personnelle, c’est encore mieux !). N’hésitez pas à regarder d’autres corrigés !

Total
1
Shares
Previous Post

Les metteurs en scène à connaître

Next Post

Selon vous, le succès de la représentation théâtrale est-il dépendant du respect de règles telles que celles qu’énonce Boileau ? – dissertation

Related Posts