commenter un texte de théâtre

Commenter un texte de théâtre : le guide ultime

L’année file à toute allure et le baccalauréat de français approche à grands pas. Le commentaire de texte est une épreuve phare, qui en effraye plus d’un(e). Dans cet article, nous revenons avec toi sur le commentaire de texte de théâtre et te livrons nos conseils pour décrocher la meilleure note le jour de l’examen. 

Tu trouveras en bas de cet article, cinq liens vers des commentaires détaillés, de quoi réviser au mieux ! 

Avant de commencer cette fiche de révision, un point méthodologie s’impose. Nous revenons avec toi sur trois éléments qu’il faut que tu gardes en tête : 

  1. Tu dois toujours réaliser une première lecture basique, puis une deuxième, voire une troisième, plus analytique où tu pourras noter dans la marge tous les éléments que tu as repérés.
  2. Tu dois également faire attention à la place de l’extrait dans l’oeuvre : selon sa place il aura différentes fonctions.
  3. Enfin, tu dois repérer et mettre en évidence la structure du texte : la manière dont il évolue et avance.

Attention : pour ne pas donner l’impression de découper artificiellement le texte, n’hésite pas à montrer les évolutions d’une partie à une autre pour justifier le découpage dans l’introduction. Par exemple, le passage d’un argument à un autre, d’un outil à un autre, etc.

Lire aussi : Les oeuvres au programme du baccalauréat de français 2022

La méthodologie du commentaire d’un texte de théâtre 

La problématique d’un texte de théâtre 

Pour trouver la problématique d’un extrait de théâtre, il faut commencer par saisir la spécificité du texte. Qu’est-ce qui le rend intéressant et exceptionnel (trouver la raison pour laquelle les jurés l’ont choisi) ?

Plusieurs axes sont possibles :

  • Le texte est-il particulièrement représentatif d’un genre ou d’un mouvement ?
  • Se distingue-t-il au contraire des autres dans un genre ?
  • Quels outils littéraires sont utilisés et dans quel but ?

L’important est de trouver un ou plusieurs axes (attention à ne pas t’éparpiller non plus, un ou deux suffisent) qui concernent le texte dans sa totalité.

Attention : La problématique ne doit donc pas être trop réduite ou ne concerner qu’une partie de l’extrait, sinon tu aura plus de mal à trouver des axes pertinents.

Comment construire un commentaire de texte de théâtre ?

Dans ton développement, tu devras toujours partir d’observations basiques pour aboutir à quelque chose de plus subtil, pointu et réfléchi.

Le premier niveau d’analyse est important pour permettre à celui qui lira ton travail de saisir la nature du texte, ce qu’il contient, etc. et pour montrer que vous l’avez bien compris.

Il faut veiller à construire son analyse de manière composée, c’est-à-dire en retenant les grandes idées du texte et en construisant son plan à partir de deux ou trois grands axes.

Attention : ne pas donner l’impression d’un catalogue, avoir recours à des mots de liaison et alterner entre des observations concernant une phrase en particulier et un paragraphe/texte.

Exemple : Tout d’abord, ensuite, enfin, toutefois, cependant, en revanche, de plus, de même, etc.

Il faut tout d’abord faire attention au rythme du texte, à la place du narrateur et de l’auteur dans le texte ! Il faut ensuite ne pas oublier de bien citer le texte pour prouver ce que l’on déclare (en précisant à chaque fois la ligne). Enfin, veillez à utiliser le vocabulaire spécifique au théâtre (on ne parle pas de ligne, mais de vers ; ne pas oublier les didascalies).

Lire aussi : Gargantua de Rabelais, analyse et résumé de l’oeuvre 

Vocabulaire du théâtre : les termes à connaître 

Nous t’avons concocté un petit florilège de termes à connaître pour étayer ta copie de commentaire de texte de théâtre. 

Définition dramaturge 

Tu connais sans doute déjà ce terme, mais un petit rappel ne fait jamais de mal. Le dramaturge est l’auteur d’une pièce de théâtre. François Mauriac (l’auteur du célèbre roman Thérèse Desqueyroux) disait justement : « Ce qui distingue un romancier, un dramaturge, du reste des hommes, c’est justement le don de voir de grands arcanes dans les aventures les plus communes. »

Définition acte 

Au théâtre, l’acte est un grand découpage de la pièce. Un acte se décompose lui-même en scène. C’est pour cette raison que dans une pièce de théâtre, tu peux lire en haut des pages « Acte I, scène 3 » par exemple. Ce découpage permet au lecteur de se retrouver dans l’ensemble de la pièce. 

Définition scène 

Comme nous venons de le voir, les pièces de théâtre sont découpées selon une logique : les actes et les scènes. Les scènes sont le découpage qui intervient à l’intérieur des actes. Tu peux alors comparer cette organisation à celle d’un roman composé de parties et de chapitres. 

Homonymie oblige, la scène est également le lieu où se déroule la pièce de théâtre, mais ça je pense que je n’ai pas besoin de te le rappeler ! 

Définition hors-scène

Comme son nom l’indique, il s’agit du lieu où se déroule tout ce qui n’est pas visible par le spectateur lors de la représentation théâtrale. On inclut également dans le hors-scène les paroles prononcées par un personnages qu’on ne voit pas. 

Définition règle des trois unité 

Très connue dans le milieu du théâtre, cette règle est imposée par le théâtre classique et elle concerne l’unité de lieu (la pièce doit avoir lieu dans un seul et même espace), l’unité de temps (en 24 heures seulement) et l’unité d’action (une seule action ne peut avoir lieu), ainsi que la vraisemblance de la pièce. Nicolas Boileau disait : « Qu’en un lieu, en un jour, un seul fait accompli tienne jusqu’à la fin le théâtre rempli. »

Définition bienséance 

La bienséance correspond aux règles morales et éthiques que le dramaturge doit respecter selon le théâtre classique, par exemple : pas de sang sur scène, pas de mort sur scène, pas de scène de nudité, etc. La bienséance est présente pour ne pas heurter la sensibilité du public et maintenir les bonnes mœurs sur scène. 

Définition chœur

Le chœur est un groupe de personnes qui intervient dans la pièce sous la forme de chant ou de danse à l’unisson (d’où l’expression « chanter en chœur ». Il vient animer le discours des personnages. Le chœur est généralement composé de 10 à 15 personnes. Il n’est pas obligatoire dans une pièce de théâtre. 

Définition confident 

Dans le théâtre tragique, le confident est le personnage à qui se confient les autres personnages. Il a bien généralement un rôle clé dans le dénouement de la tragédie. 

Définition didascalie

La didascalie est une indication scénique qui est insérée dans le corps du texte en italique et/ou entre parenthèses. Par exemple : elle éclate en sanglot / elle détourne son visage

Définition monologue 

Le monologue est un moment de la pièce de théâtre dans lequel le personnage, seul sur scène, se parle à lui-même. Le monologue révèle généralement les sentiments du personnage, qui n’a pas peur d’être surpris par un autre. 

Définition tirade 

La tirade est une longue réplique qui ressemble à un monologue, à la seule différence qu’elle n’est pas prononcée par un personnage seul sur la scène. 

Définition stichomythie 

La stichomythie se traduit par un échange de répliques courtes et sèches entre des personnages. La stichomythie marque une accélération dans le dialogue. 

Définition réplique 

Tu connais sans doute déjà ce terme, les répliques sont les paroles prononcées par un personnage sur scène, lors d’un monologue ou d’un dialogue. 

Définition aparté

L’aparté est un mot ou une réplique prononcée à part du dialogue par un personnage qui n’est entendu que par les spectateurs. Lors de l’aparté, le personnage en question révèle bien souvent des informations aux public quant à ses sentiments, ses ressentis et ses intentions sans filtre (puisque les autres personnages ne sont pas censés l’entendre).

Définition soliloque 

Là les choses se corsent… Le soliloque est un discours prononcé par un personnage qui ne cesse de parler, même lorsque les autres personnages sont présents. Il existe aujourd’hui le verbe « soliloquer » qui veut ainsi dire : se parler à soi-même. 

Définition quiproquo 

Tu connais déjà ce terme, il s’agit d’un malentendu au théâtre. Le quiproquo mène généralement à des scènes comiques ou encore tragique. Un personnage est par exemple pris pour un autre, les intentions des personnages ne sont pas les bonnes, etc. 

Définition grotesque 

Le grotesque est un type de comique qui se caractérise par la caricature et la déformation de la réalité. 

Définition burlesque 

Tout comme le grotesque, le burlesque est un type de comique qui, cette fois-ci, ne respecte pas l’adéquation de la classe sociale et des manières du personnages et inverse ce rapport. Des personnages de la haute société qui agissent avec bassesse et inversement par exemple. On peut aussi appeler cette caractéristique « carnavalesque ». 

Définition satire 

La satire est une œuvre qui ridiculise et se moque des mœurs d’une personne ou d’un groupe. Elle est bien souvent en vers. 

Définition saynète 

La saynète (eh oui, c’est bien la bonne orthographe !) est une petite pièce comique avec peu de personnages. 

Définition scène d’exposition 

La scène d’exposition est une scène introductive de l’œuvre théâtrale, dans laquelle apparaissent les clés de compréhension de celle-ci (les personnages principaux (ou protagonistes), l’espace, le temps, l’intrigue, etc.). 

Définition prologue 

Dans les œuvres antiques, le prologue est la présentation du sujet avant l’intervention du chœur (dont nous avons parlé un peu plus tôt). 

Définition intrigue 

L’intrigue désigne les événements qui constituent la plus grosse partie de la pièce (le déroulement) et qui font avancer grâce à plusieurs rebondissements. 

Définition péripétie 

La péripétie est un changement de situation subi par un ou plusieurs personnages. 

Définition dénouement

Le dénouement désigne la résolution des nœuds de l’intrigue, souvent à la fin de la pièce. 

Commenter un texte de théâtre : exemples

Pour que tu y voies un peu plus clair, nous avons listé ci-dessous cinq exemples d’analyses de commentaire d’extrait de textes de théâtre : 

  • En attendant Godot, Samuel Beckett (scène dernière du second acte). Tu peux trouver une analyse ici.
  • Bérénice, Racine (scène dernière de l’acte V). Tu peux trouver une analyse ici !
  • Les fourberies de Scapin, Molière (acte III scène 2) avec son analyse ici.
  • Les mains sales, Jean-Paul Sartre (5e tableau) avec son analyse ici.
  • Dom Juan, Molière (Acte 1 scène 3) avec son analyse ici.

Tu as à présent toutes les cartes en main pour commenter un texte de théâtre ! Découvre également comment commenter un texte composé d’extraits d’un roman.

Tu cherches plus d’infos sur ton orientation ? Des articles sur différents points du programme pour t’aider à décrocher la meilleure note au bac ? Rejoins la team Up2School Bac sur Instagram et TikTok !