Jules Verne (1828-1905) : sa vie et ses œuvres

Jules Verne est un écrivain français principalement célèbre pour ses romans d’aventures. Ses œuvres, bien que fantastiques, traitent des progrès et innovations scientifiques du XIXe siècle. On a en effet souvent vu en lui un prédicateur des découvertes à venir.

 

La vie de Jules Verne en quelques mots…

L’enfance de Jules Verne

Jules Verne est né avec l’aventure dans le sang : sa mère était issue d’une famille nantaise de navigateurs et d’armateurs d’origine écossaise. Il est l’aîné de la fratrie. Son frère deviendra écrivain et marin.

Dès ses premières années au collège Saint-Stanislas (catholique), Jules Verne s’illustre par ses excellents résultats. Il aime la géographie, les langues anciennes et la musique.

Selon la légende, le jeune Jules Verne (à ses 11 ans) aurait tenté de s’embarquer sur un navire en partance pour les Indes en tant que mousse. Il voulait rapporter un bracelet de corail à sa jeune cousine dont il était amoureux.

Son père lui aurait fait comprendre violemment qu’il ne fallait pas faire ça. Jules Verne aurait alors juré qu’il ne voyagerait dorénavant qu’avec la pensée et l’imagination, ce qui explique son orientation professionnelle et les sujets de ses livres plus tard.

 

La vie amoureuse de Jules Verne

Jules Verne vivra de fortes déceptions amoureuses : tout d’abord avec la cousine dont il est amoureux, Caroline Tronson, qui se marie avec un autre homme plus âgé qu’elle et avec qui elle aura cinq enfants.

L’autre amour de sa vie, Rose Herminie Arnault de la Grossetière, rencontrée à Nantes, est promise à un riche propriétaire nommé Armand Terrien. Après leur mariage, il est furieux et rédige une lettre à sa mère où il évoque ceci avec une certaine folie.

Cet événement le marquera en effet pour toujours, la jeune fille mariée contre son gré est une figure récurrente dans ses œuvres. Il gardera aussi un très mauvais souvenir de Nantes, qu’il critique notamment dans La Sixième Ville de France.

 

Le début de la gloire de Jules Verne

Parti à Paris en 1848, Jules Verne passe avec succès son examen de droit et découvre une ville riche en salons littéraires, en productions artistiques et en pensées révolutionnaires (1848 est une année charnière dans l’histoire de la France).

Il découvre des influences majeures pour ses œuvres à venir : Victor Hugo, Molière, Shakespeare, Alexandre Dumas… Il développera un esprit anti-militariste et un fort dégoût pour la guerre, un état d’esprit qui évoluera au fil des années jusqu’à la publication d’oeuvres plutôt militaristes comme L’Invasion de la Mer (1905).

C’est ensuite grâce à Alexandre Dumas que Jules Verne va entrer dans le monde littéraire : il le rencontre en effet lors d’un salon littéraire, lui soumet le manuscrit d’une pièce de théâtre (Les Pailles Rompues, 1850) qui sera jouée au Théâtre-Historique grâce à son père. Il rencontre ensuite le rédacteur en chef de la revue “Musée des Familles”, revue dans laquelle il publiera la nouvelle Les Premiers Navires de l’Armée Mexicaine (1851, qui deviendra Un Drame au Mexique en 1876) et Un Voyage en Ballon.

Jules Verne fait une rencontre très importante en 1851 : celle de Jacques Arago, un grand géographe et voyageur qui a publié des récits de voyage comme Voyage Autour du Monde. C’est lui qui entraînera Jules Verne vers le récit de voyage et le roman fantastique.

Dans les années qui suivent, Jules Verne ne cesse d’écrire, de faire produire ses pièces de théâtre au Théâtre-Historique et de publier des nouvelles et contes fantastiques.

Enfin, c’est après sa rencontre avec Pierre-Jules Hetzel (éditeur et écrivain français) qu’il commence à publier des romans fantastiques qui vulgarisent la science et sentent le voyage.

 

Les grandes œuvres de Jules Verne

Jules Verne a écrit de nombreux grands romans, comme par exemple Cinq Semaines en Ballon (1863), les Voyages Extraordinaires (une collection de romans), les Voyages et Aventures du Capitaine Hatteras, le Voyage au Centre de la Terre (1864) etc.

Son autre grand succès, Vingt Mille lieues sous les Mers (1869), est très étudié aujourd’hui pour son caractère prédicateur : Jules Verne avait anticipé la découverte des fonds marins à des kilomètres de profondeur ainsi que ce qu’on y trouverait.

Par la suite, il entre dans la Société des Géographes et voyage en bateau, tout en écrivant.

Recevant finalement des prix pour ses romans en 1872 ainsi que des honneurs comme la légion d’honneur (en 1870), Jules Verne meurt en 1905 en laissant derrière lui un grand nombre de romans, de pièces de théâtre et de nouvelles inspirées du récit de voyage et du romantisme.

 

Ce qu’il faut retenir de la vie de Jules Verne

Ce que l’on retiendra de cette petite biographie est le caractère exceptionnel et original des œuvres de Jules Verne qui ont su faire voyager ses lecteurs tout en vulgarisant les innovations scientifiques du XIXe siècle. Il a par ailleurs anticipé certaines découvertes et innovations. De plus, bien que l’Académie française ait maintes fois refusé sa candidature, nous pouvons affirmer qu’il fait partie des grands auteurs français et qu’il a marqué son époque avec des écrits inspirés de traumatismes individuels, de lectures et de voyages.

 

Les œuvres majeures de Jules Verne

Parmi les nombreux romans d’aventures de Jules Verne, nous pouvons citer Voyage au Centre de la Terre (1864), De la Terre à la Lune (1865), Vingt mille lieues sous les mers (1869), Le Tour du Monde en Quatre-vingt jours (1872 et L’Île Mystérieuse (1875).

 

Voyage au Centre de la Terre (1864) de Jules Verne

Il s’agit d’un roman d’aventures rédigé en 1864 et publié deux fois, la version originale en 1864 et une version plus longue en 1867. C’est par ailleurs le troisième roman d’aventures publié par Jules Verne.

 

Les thèmes abordés dans l’oeuvre

Les thèmes du livre sont la science, la découverte et le voyage.

Un savant allemand (Otto Lidenbrock) et son jeune neveu (Axel Lidenbrock) découvrent un manuscrit runique très ancien. Accompagnés de leur guide, ils se rendent au centre de la Terre en passant par le Sneffels, un volcan islandais dit éteint. Ce voyage initiatique les marquera à tout jamais. Le sciences abordées sont la cryptologie (la science du secret), la paléontologie et et la géologie. Les deux dernières disciplines sont en plein essor au moment de la publication du roman.

Les thématiques du voyage et des découvertes sont abordées par le biais de la forme du récit de voyage, du récit de leurs aventures par Axel, de descriptions d’êtres et d’éléments naturels que l’on imaginerait pas (des dinosaures, une forêt de champignons fossiles géants, une mer sous la surface de la Terre, des mastodontes, des chutes d’eau qui permettent de remonter à la surface de la Terre etc).

Le monde créé, bien qu’en partie appuyé par des notions scientifiques, est tout à fait fantastique. Le style enjoué, reflétant la jeunesse et la curiosité du narrateur, est un autre outil qui transporte les lecteurs.

 

Un renouvellement du récit de voyage

Ainsi, ce roman qui mêle science, fiction et imagination est un renouvellement du récit de voyage. Jules Verne lui a apporté un caractère scientifique avec ses nombreuses recherches, ses références à des innovations scientifiques et à des êtres du passé comme les dinosaures. En effet, il ne fait pas que divertir, il instruit et éduque l’esprit critique des lecteurs.

 

A lire également : la biographie de Marguerite Duras