Comment identifier un registre littéraire ?

Les registres littéraires, tu connais ? Si tu es en classe de première et que le bac de français t’attend à la fin de l’année, cet article est fait pour toi. Nous revenons ensemble sur les registres littéraires que tu dois absolument connaître pour briller le jour de l’épreuve. 

Dans cet article, nous te proposons une liste de registres littéraires expliqués et illustrés pour que tu y voies un peu plus clair. 

Les registres littéraires, qu’est-ce que c’est ? 

Lorsqu’un auteur rédige un texte il cherche à susciter chez son lecteur des émotions particulières. Pour cela, il a recours à des registres. C’est un point très important puisqu’il te permettra de savoir, en fonction du registre du texte que tu dois commenter, quelles sont les figures de style que tu dois commenter en priorité et pourquoi.

Attention : Dans chaque texte, il est possible d’identifier plusieurs registres. Par exemple, dans le chapitre 3 sur la guerre dans Candide de Voltaire, on retrouve à la fois le registre épique, le registre pathétique, un peu de registre comique et du registre merveilleux.

Les registres littéraires 

Le registre comique

Premier registre et non des moindres, le registre comique. C’est sans doute l’un des plus connus et des plus facilement identifiables. Tu peux notamment le retrouver au théâtre, dans les pièces de Molière par exemple. 

Comment identifier le registre comique ? 

Comme son nom l’indique, le registre comique renvoie à la comédie et donc au rire. Les procédés du rire peuvent reposer sur différentes choses : 

  • Le comique de mot : le comique est produit par les paroles des personnages ; 
  • Le comique de répétition : la même blague est utilisée à plusieurs reprises, ce qui amplifie l’effet comique ; 
  • Le comique de geste : tout est dans l’interprétation des personnages (c’est notamment pour ça que le registre comique a sa place au théâtre) ; 
  • Le comique de situation : c’est la situation en elle-même qui est risible (les retournements de situation, les quiproquos, les rebondissements, les surprises, etc.) ; 
  • Le comique de caractère : l’auteur dépeint de façon comique les personnages (avec notamment des traits de caractères spéciaux et des idées ahurissantes) ; 
  • Le comique de mœurs : c’est un peu la satire d’une époque et de comportements sociaux ; 
  • Les jeux de mots
  • L’utilisation du registre de langue familier. 

 

Un exemple du registre comique 

L’extrait qui suit est tiré du Malade imaginaire de Molière à l’acte III, scène 10.

TOINETTE – Donnez-moi votre pouls. Allons donc, que l’on batte comme il faut. Ah ! je vous ferai bien aller comme vous devez. Ouais ! ce pouls-là fait l’impertinent; je vois bien que vous ne me connaissez pas encore. Qui est votre médecin ?

ARGAN – Monsieur Purgon.

TOINETTE – Cet homme-là n’est point écrit sur mes tablettes entre les grands médecins. De quoi dit-il que vous êtes malade ?

ARGAN – Il dit que c’est du foie, et d’autres disent que c’est de la rate.

TOINETTE – Ce sont tous des ignorants. C’est du poumon que vous êtes malade.

ARGAN – Du poumon ?

TOINETTE – Oui. Que sentez-vous ?

ARGAN – Je sens de temps en temps des douleurs de tête.

TOINETTE – Justement, le poumon.

ARGAN – Il me semble parfois que j’ai un voile devant les yeux.

TOINETTE – Le poumon.

ARGAN – J’ai quelquefois des maux de cœur.

TOINETTE – Le poumon.

ARGAN – Je sens parfois des lassitudes par tous les membres.

TOINETTE – Le poumon.

ARGAN – Et quelquefois il me prend des douleurs dans le ventre, comme si c’étaient des coliques.

TOINETTE – Le poumon. Vous avez appétit à ce que vous mangez ? ARGAN – Oui, monsieur.
TOINETTE – Le poumon. Vous aimez à boire un peu de vin.

ARGAN – Oui, monsieur.

TOINETTE – Le poumon. Il vous prend un petit sommeil après le repas, et vous êtes bien aise de dormir ?

ARGAN – Oui, monsieur.

TOINETTE – Le poumon, le poumon, vous dis-je. Que vous ordonne votre médecin pour votre nourriture ?

ARGAN – Il m’ordonne du potage. TOINETTE – Ignorant !
ARGAN – De la volaille. TOINETTE – Ignorant !

ARGAN – Du veau.
TOINETTE – Ignorant !
ARGAN – Des bouillons.
TOINETTE – Ignorant !
ARGAN – Des œufs frais.
TOINETTE – Ignorant !
ARGAN – Et, le soir, de petits pruneaux pour lâcher le ventre. TOINETTE – Ignorant !

ARGAN – Et surtout de boire mon vin fort trempé.

TOINETTE – Ignorantus, ignoranta, Ignorantum. Il faut boire votre vin pur, et, pour épaissir votre sang, qui est trop subtil, il faut manger de bon gros bœuf, de bon gros porc, de bon fromage de Hollande; du gruau et du riz, et des marrons et des oublies, pour coller et conglutiner. Votre médecin est une bête. Je veux vous en envoyer un de ma main; et je viendrai vous voir de temps en temps, tandis que je serai en cette ville.

ARGAN – Vous m’obligerez beaucoup.

Lire aussi : Comment bien réviser le français à la maison ?

Le registre tragique

Encore une fois, tout est dans le nom. Le registre tragique fait référence à la tragédie

Petit rappel : la tragédie est un genre théâtral dans lequel les personnages doivent faire face à leur destin funeste. Les personnages de la tragédie sont généralement de nature exceptionnelle, mais sont vite rattrapés par leur nature humaine. 

Comment identifier le registre tragique ? 

Le registre tragique cherche à invoquer la pitié du lecteur et à le purger de ses passions (c’est ce que l’on appelle la catharsis).

Pour ce faire, différents moyens sont utilisés :

  • Le champs lexical de la souffrance ; 
  • Le champ lexical de la mort ; 
  • Le champ lexical de la fatalité ; 
  • Les phrases exclamatives et interrogatives ; 
  • Les interjections ; 
  • Les soliloques ; 
  • Les lamentations. 

 

Un exemple de registre tragique 

Le registre tragique est omniprésent dans les pièces tragiques, notamment dans Phèdre de Racine. 

L’extrait suivant est issu de l’acte I, scène 3. Phèdre dévoile son amour interdit pour son beau-fils Hippolyte. 

ŒNONE : Aimez-vous ?

PHÈDRE : De l’amour j’ai toutes les fureurs.

ŒNONE : Pour qui ?

PHÈDRE : Tu vas ouïr le comble des horreurs. J’aime…
À ce nom fatal, je tremble, je frissonne.
J’aime…

ŒNONE : Qui ?

PHÈDRE : Tu connais ce fils de l’Amazone,
Ce prince si longtemps par moi-même opprimé ?

ŒNONE : Hippolyte ? Grands dieux !

PHÈDRE : C’est toi qui l’as nommé !

ŒNONE : Juste ciel ! tout mon sang dans mes veines se glace !
Ô désespoir ! ô crime ! ô déplorable race !
Voyage infortuné ! Rivage malheureux,
Fallait-il approcher de tes bords dangereux !

Le registre pathétique

Le registre pathétique renvoie à la misère des personnages d’un texte. L’auteur cherche alors à susciter la pitié et la compassion chez son lecteur. 

Comment identifier le registre pathétique ? 

Pour susciter la compassion chez son lecteur, l’auteur a recours à différents procédés : 

  • Le champ lexical de la souffrance et de la mort ; 
  • Les adjectifs et superlatifs qui mettent en avant la faiblesse des personnages ; 
  • Les phrases exclamatives et interrogatives ; 
  • Les interjections ; 
  • Les hyperboles ; 
  • Les énumération (qui mettent à quel point la souffrance est démesurée).

 

Un exemple de registre pathétique 

Dans cet extrait de Voyage au bout de la nuit, de Céline, on prend rapidement en pitié le personnage d’Alcide. 

« C’est-à-dire je vais t’expliquer… Je la fais élever à Bordeaux chez les Sœurs. Mais pas des Sœurs pour les pauvres, tu me comprends hein !… Chez des Sœurs « bien »… Puisque c’est moi qui m’en occupe, alors tu peux être tranquille. Je veux que rien lui manque ! Ginette qu’elle s’appelle… C’est une gentille petite fille… Comme sa mère d’ailleurs… Elle m’écrit, elle fait des progrès, seulement, tu sais, les pensions comme ça, c’est cher… Surtout que maintenant elle a dix ans… Je voudrais qu’elle apprenne le piano en même temps… Qu’est-ce que t’en dis toi du piano ?… C’est bien le piano, hein, pour les filles ?… Tu crois pas ?… Et l’anglais ? C’est utile l’anglais aussi ?… Tu sais l’anglais toi ?… »

Je me mis à le regarder de bien plus près Alcide, à mesure qu’il s’avouait la faute de ne pas être assez généreux, avec sa petite moustache cosmétique, ses sourcils d’excentrique, sa peau calcinée. Pudique Alcide ! Comme il avait dû en faire des économies sur sa solde étriquée… sur ses primes faméliques et sur son minuscule commerce clandestin… pendant des mois, des années, dans cet infernal Topo !…

Je ne savais pas quoi lui répondre moi, je n’étais pas très compétent, mais il me dépassait tellement par le cœur que j’en devins tout rouge… À côté d’Alcide, rien qu’un mufle impuissant moi, épais, et vain j’étais… Y avait pas à chiquer. C’était net. Je n’osais plus lui parler, je m’en sentais soudain énormément indigne de lui parler. Moi qui hier encore le négligeais et même le méprisais un peu, Alcide.

Le registre épique

Le registre épique fait référence à l’épopée (un texte poétique qui raconte l’histoire d’un héros tout puissant). Ce registre célèbre les exploits de ses personnages. 

Comment identifier le registre épique ? 

Le registre épique suscite l’admiration chez les lecteurs grâce à plusieurs procédés : 

  • Les énumérations ; 
  • Les hyperboles ; 
  • Les superlatifs ; 
  • Les anaphores ; 
  • Le champ lexical de la guerre et des exploits ; 
  • Les métaphores ; 
  • Les comparaisons. 

 

Un exemple de registre épique 

La chanson de Roland est sans doute le plus célèbre poème épique. Il parle du combat du chevalier Roland (sous le règne de Charlemagne) contre les Basques dans les Pyrénées le 15 août 778. 

Car Roland sent que la mort est proche :
Par les oreilles lui sort la cervelle.
Pour ses pairs il prie que Dieu les appelle,
Et pour lui-même implore l’ange Gabriel.
Prenant son olifan dans une main, Et Durandal son épée ;
De plus d’une portée d’arbalète Il s’avance vers l’Espagne.
Au sommet d’un tertre, sous deux beaux arbres
Il y a quatre blocs de marbre luisant ;
C’est là qu’il tombe à la renverse, sur l’herbe verte ;
Il s’est évanoui, la mort est proche.

Le registre lyrique

On retrouve généralement le registre lyrique dans la poésie. L’auteur y exprime ses sentiments et ses états d’âme. Ce registre est associé au mouvement littéraire du romantisme

Comment identifier le registre lyrique ? 

L’auteur lyrique va chercher à émouvoir son lecteur avec : 

  • L’omniprésence de la première personne du singulier (pour exprimer la sensibilité) ; 
  • Les comparaisons ; 
  • Les métaphores ; 
  • Les oxymores ; 
  • Les énumérations ; 
  • Le champ lexical de l’amour, de la douleur, de la solitude. 

 

Un exemple de registre lyrique 

Dans cet extrait du poète Lamartine, Le Lac, le lyrisme est particulièrement présent. 

Un soir, t’en souvient-il ? nous voguions en silence ;
On n’entendait au loin, sur l’onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.

Tout à coup des accents inconnus à la terre
Du rivage charmé frappèrent les échos ;
Le flot fut attentif, et la voix qui m’est chère
Laissa tomber ces mots :

Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.

Lire aussi : Bac français 2023 : les œuvres au programme

Le registre réaliste

Le registre réaliste renvoie au genre littéraire du réalisme (XIXe siècle). Les auteurs réalistes cherchent à être au plus proche de la réalité de la société. 

Comment identifier le registre réaliste ? 

Voici les principaux procédés utilisés dans le registre réaliste : 

  • Les descriptions très précises ; 
  • Le registre familier et l’argot ; 
  • Les dialogues au discours direct ; 
  • Le fait de ne pas occulter les aspects les plus sombres des personnages et de la société. 

 

Un exemple de registre réaliste 

Émile Zola est connu comme étant un auteur réaliste et naturaliste. Dans cet extrait de Thérèse Raquin, il utilise le registre réaliste pour décrire les lieux qui entourent les personnages.

À gauche, se creusent des boutiques obscures, basses, écrasées, laissant échapper des souffles froids de caveau. Il y a là des bouquinistes, des marchands de jouets d’enfant, des cartonniers, dont les étalages gris de poussière dorment vaguement dans l’ombre ; les vitrines, faites de petits carreaux, moirent étrangement les marchandises de reflets verdâtres ; au-delà, derrière les étalages, les boutiques pleines de ténèbres sont autant de trous lugubres dans lesquels s’agitent des formes bizarres.

Le registre fantastique 

Le fantastique est avant tout un genre littéraire dans lequel  la fiction prend le dessus. Le registre fantastique se caractérise par des situations irrationnelles et surnaturelles

Comment identifier le registre fantastique ? 

Le registre fantastique fait appel à différents procédés : 

  • Le vocabulaire de l’étonnement, de doute ; 
  • L’emploi de la première personne du singulier (pour mieux partager sa perception du monde et créer le décalage entre le réel et son angoisse) ;
  • Le champ lexical du surnaturel ;
  • Les phrases interrogatives. 

 

Un exemple de registre fantastique 

Cet extrait du Horla, de Maupassant, est très parlant, le lecteur se rend tout de suite compte que la situation ne tient pas du naturel. 

Cette fois, je ne suis pas fou. J’ai vu… j’ai vu… j’ai vu !… Je ne puis plus douter… j’ai vu !… J’ai encore froid jusque dans les ongles… j’ai encore peur jusque dans les moelles… j’ai vu !… Je me promenais à deux heures, en plein soleil, dans mon parterre de rosiers… dans l’allée des rosiers d’automne qui commencent à fleurir. Comme je m’arrêtais à regarder un géant des batailles, qui portait trois fleurs magnifiques, je vis, je vis distinctement, tout près de moi, la tige d’une de ces roses se plier, comme si une main invisible l’eût tordue, puis se casser comme si cette main l’eût cueillie ! Puis la fleur s’éleva, suivant la courbe qu’aurait décrite un bras en la portant vers une bouche, et elle resta suspendue dans l’air transparent, toute seule, immobile, effrayante tache rouge à trois pas de mes yeux. Éperdu, je me jetai sur elle pour la saisir ! Je ne trouvai rien ; elle avait disparu. Alors je fus pris d’une colère furieuse contre moi-même ; car il n’est pas permis à un homme raisonnable et sérieux d’avoir de pareilles hallucinations.

Le registre merveilleux

Le registre merveilleux s’apparente à un monde imaginaire, extraordinaire. Le merveilleux est notamment le genre littéraire des légendes, des contes de fées et plus récemment des livres de fantasy

Comment identifier le registre merveilleux ? 

Pour faire rêver ses lecteurs, les textes merveilleux utilisent : 

  • Un cadre-spatio-temporel volontairement flou ; 
  • La présence d’une morale et/ou de réflexions philosophiques ; 
  • Les phrases courtes ; 
  • Le champ lexical de la magie et de l’imaginaire.

 

Un exemple de registre merveilleux 

Comme exemple, voici le conte Hansel et Gretel des Frères Grimm. 

Cette fois, je ne suis pas fou. J’ai vu… j’ai vu… j’ai vu !… Je ne puis plus douter… j’ai vu !… J’ai encore froid jusque dans les ongles… j’ai encore peur jusque dans les moelles… j’ai vu !… Je me promenais à deux heures, en plein soleil, dans mon parterre de rosiers… dans l’allée des rosiers d’automne qui commencent à fleurir. Comme je m’arrêtais à regarder un géant des batailles, qui portait trois fleurs magnifiques, je vis, je vis distinctement, tout près de moi, la tige d’une de ces roses se plier, comme si une main invisible l’eût tordue, puis se casser comme si cette main l’eût cueillie ! Puis la fleur s’éleva, suivant la courbe qu’aurait décrite un bras en la portant vers une bouche, et elle resta suspendue dans l’air transparent, toute seule, immobile, effrayante tache rouge à trois pas de mes yeux. Éperdu, je me jetai sur elle pour la saisir ! Je ne trouvai rien ; elle avait disparu. Alors je fus pris d’une colère furieuse contre moi-même ; car il n’est pas permis à un homme raisonnable et sérieux d’avoir de pareilles hallucinations.

Lire aussi : Français : Les mouvements littéraires et leurs caractéristiques

Nous espérons que cet article t’aura été utile ! 

Tu cherches plus d’informations sur ton orientation ? Des articles sur différents points du programme pour t’aider à décrocher la meilleure note au bac ? Alors n’attends plus et rejoins-nous sur Instagram et TikTok !