grille évaluation grand oral

La grille d’évaluation du Grand oral

Le Grand oral arrive à grands pas. En effet, du 20 juin au 1er juillet 2022, tous les lycéens de terminale passeront leur épreuve du Grand oral. Si tu en fais partie, tu entres donc dans la dernière ligne droite pour réviser et étoffer une dernière fois la présentation de tes deux questions. Celle-ci sera notée par un jury composé de deux professeurs, avec au moins l’un d’eux qui est professeur d’une de tes spécialités. Mais sur quoi vont-ils te juger ? Quels sont les critères d’évaluation de cette épreuve ? Zoom sur la grille d’évaluation de ce fameux Grand oral.

À quoi ressemble la grille d’évaluation du Grand oral ?

Le Grand oral est une épreuve récente, mise en place suite à la réforme du bac 2021. C’est donc la seconde édition de cette nouvelle épreuve qui commencera à partir du 20 juin. Pour concevoir cette épreuve, le ministère de l’Éducation nationale et les professeurs concepteurs ont mis en place différents critères d’évaluation pour juger au mieux le travail des élèves.

Quels sont les critères d’évaluation du Grand oral ?

D’après le ministère de l’Éducation nationale, l’évaluation de ton travail par le jury se fait comme suit : “le jury valorise la solidité des connaissances du candidat, sa capacité à argumenter et à relier les savoirs, son esprit critique, la précision de son expression, la clarté de son propos, son engagement dans sa parole, sa force de conviction.”

Après avoir dis tout ça, voyons en clair ce que ça représente.

La présentation des élèves est notée sur 5 axes majeurs mettant en valeur aussi bien le fond que la forme :

  • La qualité orale de l’épreuve : c’est-à-dire l’audibilité, l’engagement dans le discours et la capacité à capter l’intention, le dynamisme et la gestion de la voix et de son débit.
  • La qualité de la prise de parole en continu : le respect du temps de parole, la fluidité, l’articulation entre les parties. Ici, il s’agit surtout de vérifier que le candidat est capable de maintenir un discours fluide et argumenté dans le temps.
  • La qualité des connaissances : c’est-à-dire la mobilisation et l’exposition de connaissances pertinentes et solides, la capacité de réponses aux questions du jury.
  • La qualité de l’interaction : autrement dit l’initiative dans l’échange, l’engagement et la force de conviction, l’exploitation du temps d’interactions et de ses éléments.
  • La qualité et la construction de l’argumentation : ce qui veut dire la maîtrise des enjeux du sujet, la capacité à exprimer une argumentation personnelle, bien construite et raisonnée.

De manière générale, dis toi que le jury sera attentif à des critères non-verbaux, comme la gestion de ta voix, ton regard, tes gestes, mais aussi la qualité de ton propos, comme la pertinence de tes arguments, ta réaction aux questions du jury ou encore la conviction qui accompagne ton discours.

Lire aussi : Grand oral 2022 : comment choisir ses deux questions ?

La grille d’évaluation du Grand oral

Pour estimer la note que tu obtiendras pour cette épreuve, le jury va mesurer ta cohérence et ta proximité avec les différents axes de compétences évoqués précédemment. Le jury qui évaluera ton travail va estimer ta cohérence avec ces critères sur une échelle de satisfaction allant de “très insuffisant”, à “très satisfaisant.”

Cette grille d’évaluation est seulement indicative. C’est une base pour les personnes qui te jugeront. Une fois avoir apprécié ta présentation, puis leur échange avec lui, le jury attribuera une note sur 20 à ton travail, en se basant sur cette grille indicative.

Cette épreuve a un coefficient de 10 pour la voie générale et de 14 pour les voies technologiques. Au total, il représente 10 % de la note totale du baccalauréat. C’est donc un exercice important qu’il faut préparer et travailler.

Lire aussi : Bac 2022 : les modalités du Grand oral 

Voici la grille d’évaluation du Grand oral

Quelques conseils pour briller au Grand oral

Se préparer à prendre la parole

Parler en public pendant 20 minutes peut être stressant et ne s’improvise pas quand c’est la première fois. À l’inverse, ça se prépare. N’hésite pas à réciter ta présentation à quelqu’un de ta famille ou à tes proches. Cela t’aidera à voir si tu as du mal à expliciter un point à l’oral spontanément et si tu dois, ou non, le travailler. L’échange est aussi important et doit se préparer. Ta famille peut aussi t’aider en te posant des questions sur ta présentation pour simuler les 10 minutes d’échange avec le jury. Cela sera aussi une façon d’évaluer ta spontanéité face à des questions.

Lire aussi : Grand oral 2022 : optimiser les 20 minutes de préparation

Soigner son attitude

Dis-toi qu’un oral est aussi un exercice visuel. N’oublie donc pas de sourire, de porter une tenue correcte, d’avoir l’air chaleureux et de regarder le jury en alternant entre les membres. Tu gagneras en crédibilité et seras d’autant plus convaincant. Il faudra aussi que tu écoutes bien les questions du jury pour lui répondre de manière optimale.

Soigner son discours

Enfin, pour renforcer cette impression d’engagement, utilise le pronom “je” pour t’impliquer dans le discours. Il faudra aussi que tu fasses attention à la façon dont tu parles, au rythme (n’hésite pas à faire des pauses), aux tics de langage ou encore à tes gestes.

Dernier conseil : pense à prendre une montre pour pouvoir vérifier que tu respectes les temps impartis de chaque temps de présentation (présentation de ta question, échange, présentation de ton projet d’orientation).

Voilà ! On espère que cet article va t’aider à mieux comprendre les attentes des jurys en ce qui concerne l’épreuve du Grand oral. N’hésite pas à lire notre article sur les dernières révisions de l’épreuve si tu le souhaites. Bon courage  !

Tu cherches plus d’informations sur ton orientation ? Des articles sur différents points du programme pour t’aider à décrocher la meilleure note au bac ? Rejoins la team Up2School Bac sur Instagram et TikTok !