Roi d'Espagne

La monarchie espagnole à son crépuscule

¡Buenos días amigo! Tu sais que l’Espagne possède une famille royale comme en Angleterre ? Mais tu n’y connais pas grand chose ? Au point de ne même pas savoir qui est le roi d’Espagne ? Tu tombes bien, car dans ce nouvel article, nous allons nous intéresser à la monarchie espagnole. Tu t’en doutes déjà, les thématiques clés de cet article sont : lugares y formas de poder” et “mitos y héroes“.

 

Qui est le roi d’Espagne ?

En Angleterre, la reine Élisabeth II dispose de différents pouvoirs et fonctions comme celle de chef du Commonwealth. On retrouve une partie de ces attributs en Espagne, avec le roi qui occupe le poste de chef des Armées. Le roi a également un rôle honorifique dans les élections présidentielles espagnoles qui visent à élire le premier ministre. Plus précisément, selon l’article 99 de la Constitution espagnole, le roi doit officiellement reconnaître le gagnant des élections citoyennes, afin que celui-ci puisse passer à la seconde étape du processus d’élection.

Concrètement, le roi doit être transparent et ne se déclarer en faveur d’aucun parti. Son seul rôle est d’incarner la stabilité et l’unité du régime. Depuis le 2 juin 2014, le roi d’Espagne est Felipe VI.

Espagne : le roi Juan Carlos abdique

 

Histoire de la monarchie espagnole

Los Reyes Muy Católicos

Le titre de roi d’Espagne a été créé durant l’union des royaumes d’Aragon et de Castille permise par le mariage de Ferdinand d’Aragon avec Isabelle de Castille. Ces derniers sont historiquement connus comme les Rois Catholiques étant donné qu’ils achèvent la Reconquista en 1492, refaisant ainsi de l’Espagne une terre chrétienne. Durant plus d’un millénaire, la royauté fut le moteur de l’unification des différents peuples habitant l’Espagne.

 

La fin temporaire de la monarchie espagnole

Toutefois, à la veille du XXe siècle, la monarchie est représentée par Alfonso XIII, dont le règne est marqué par un chaos politique et des révoltes paysannes. Cette instabilité permet l’instauration d’une dictature militaire menée par le général Miguel Primo de Rivera ; c’est la fin de la monarchie espagnole.

En 1969, Franco désigne comme prochain dirigeant de l’Espagne, un descendant de la famille royale : Juan Carlos. Et à la mort de Franco en 1975, on assiste au retour du roi d’Espagne avec Juan Carlos I.

 

Le retour de la monarchie en Espagne

La Ley de Sucesión (1969) fait donc de Juan Carlos I le nouveau roi d’Espagne. Grâce à de nombreux alliés, ce dernier parvint à rétablir la monarchie constitutionnelle en décembre 1978 avec la proclamation d’une toute nouvelle Constitution.

À cette période-là, la famille royale possède une grande place dans la société espagnole, et on considère Juan Carlos I comme l’un des héros de la Transición (période transition entre la dictature et la monarchie constitutionnelle).

Dans cette perspective, tu pourras facilement utiliser la personne du Juan Carlos comme un bon exemple de héros et de leader. Toutefois, prends garde à bien parler du Juan Carlos du XXe siècle, car actuellement sa réputation est au plus bas.

 

Le crépuscule de la monarchie espagnole

Les raisons de ce déclin

La réputation de la famille royale s’est affaiblie depuis le début du siècle pour de multiples raisons. Les principales sont les suivantes :

  • En 2010, Iñaki Urdangarin, mari de Cristina de Borbón (soeur de Felipe VI) est condamné pour détournement d’argent par l’intermédiaire d’une entreprise écran. Même si Cristina est blanchie par la justice, elle doit quand même s’asseoir sur le banc des accusés durant le procès. L’affaire vient directement entacher la réputation de la famille royale.
  • En 2012, Juan Carlos I était encore roi d’Espagne. En pleine crise des Subprimes, ce dernier prend des vacances au Botswana, payées par l’argent public en partie, alors même qu’une majorité d’Espagnols souffre des conséquences économiques de la crise. À cela s’ajoute le fait qu’il participe à la chasse d’animaux protégés comme celle d’un éléphant. Mais le pire dans cette affaire est que son voyage était secret, il fut révélé grâce à sa blessure à la hanche qui le força à se rendre à l’hôpital en Espagne.

Ces événements poussent Juan Carlos I à renoncer au trône et à abdiquer en faveur de son fils Felipe VI en juin 2014.

 

Le renouveau de Felipe VI

Arrivé au pouvoir, Felipe sait que l’existence d’une famille royale est de plus en plus contestée. Il n’a le droit à aucun faux pas. C’est pourquoi, lors de son discours d’intronisation, il s’engage à suivre une conduite integra, honesta y transparente“.

Ses paroles s’accompagnent rapidement d’actes. Il publie chaque année les comptes de la Casa Real. De plus, la famille royale doit maintenant privilégier les métiers dans le secteur public plutôt que privé en raison du scandale lié à Cristina de Borbón. Enfin, la famille royale refuse maintenant une grande partie des cadeaux qui lui sont faits, ou les offrent au patrimoine national.

Par ailleurs, le mariage de Felipe VI avec Letizia Ortiz, une Espagnole sans privilège, permet à la famille royale de s’identifier à n’importe quelle famille espagnole.

 

Un avenir incertain

Juan Carlos a récemment refait parlé de lui dans un nouveau scandale. En effet, selon la Tribune de Genève, L’ex-roi aurait reçu 100 millions de dollars du roi d’Arabie Saoudite Abdallah. Pour limiter en partie ce nouveau discrédit, Felipe VI renonce publiquement à son héritage, ainsi qu’à tout actif à son nom ou à celui de son héritière Leonor, dont l’origine serait trouble.

Enfin, la Constitution espagnole déclare que celui qui monte sur le trône à la mort ou retrait du roi d’Espagne est son héritier mâle. Or, Felipe VI a seulement deux filles, et on désigne déjà sa fille aînée Leonor comme son héritière. Par conséquent, il est possible que la famille royale se heurte à une impasse.

 

Je t’invite aussi à réviser les fondamentaux de la grammaire espagnole ici. Tu cherches plus d’infos sur ton orientation ? Des articles sur différents points du programme pour t’aider à décrocher la meilleure note au bac ? Rejoins la team Up2School Bac sur Instagram et TikTok !