auteurs espagnols

Espagnol : auteurs incontournables, comment les utiliser ?

¡Buenos días amigos! Dans ce nouvel article, nous te proposons de découvrir cinq auteurs maniant la langue de Cervantès à la perfection. Bien entendu, nous avons sélectionné parmi la multitude d’auteurs espagnols, des personnalités emblématiques de leur temps, afin que tu puisses facilement les évoquer à l’écrit comme à l’oral.

 

 

Petite histoire de la littérature espagnole

Les premiers écrits du monde hispanique sont apparus pour la première fois dans l’Espagne médiévale et ses principaux auteurs sont des moines. Comme tu t’en doutes, le best-seller de l’époque est encore celui d’aujourd’hui, à savoir la Bible. Et les thèmes les plus récurrents sont liés aux valeurs chrétiennes : la tolérance, le travail, l’égalité et l’amour, et la foi entre autres.

Toutefois, la culture islamique et juive se sont progressivement intégrées dans la culture espagnole, ce que l’on retrouve dans les écrits. Pour n’en citer qu’un, le Poème du Cid (El cantar de Mio Cid), composé en l’an 1140, relate l’héroïsme du Cid contre l’occupant maure lors de la Reconquista. Cet ouvrage annonce les futurs romans de chevaleries, qui apparaissent dans le courant du XIIIe siècle.

S’en suivra le phénomène de la Renaissance (début XVIe siècle), considéré comme l’âge d’or, en raison de la littérature et de la forte expansion de l’empire espagnol. C’est l’apparition des premiers écrits de Miguel de Cervantès dont nous parlerons plus tard dans cet article.

Enfin, à partir de la Renaissance, la littérature espagnole calque ses évolutions sur la littérature française : passant par le romantisme, le baroque pour arriver au surréalisme et à la littérature moderne, en passant par le réalisme, le naturalisme ainsi que le symbolisme.

 

Miguel de Cervantès

Miguel de Cervantes auteur

Miguel de Cervantès est sans doute l’un des auteurs espagnols les plus connus. Né en 1547, en pleine Renaissance, au sein d’une famille de médecin, il s’éteint à Madrid en 1616, laissant derrière lui tout un héritage culturel. En témoigne l’Institut Cervantès qui sert aujourd’hui d’institution culturelle à la langue espagnole à travers le monde. Un fait important de sa vie qui transparaît dans ses écrits est sa captivité à Alger. Durant cinq ans, Cervantès endure une torture quotidienne.

Parmi ses grands succès, L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche (El Ingenioso Hidalgo Don Quijote de la Mancha, en espagnol), plus connu sous le nom de Don Quichotte, demeure le chef-d’œuvre de Cervantès. Il s’agit d’un roman médiéval en deux parties, écrit entre 1605 et 1615. Le personnage de Don Quichotte est plein de troubles mentaux et d’illusions. Après s’être enivré de récits chevaleresques, il rêve de défendre la veuve et l’orphelin. Mais ses actions au côté de son fidèle écuyer Sancho Panza le tournent régulièrement en dérision.

Tu peux facilement utiliser le caractère burlesque et névrosé de Don Quichotte et Sancho Panza pour en faire une métaphore du désir infini de l’homme. En effet, certains de nos désirs ne peuvent être assouvis, et malgré cela nous partons en quête d’un impossible. Don Quichotte désire être un preux chevalier, mais il n’en a ni la capacité physique ni les vertus. De même, Sancho Panza est soumis à une faim éternelle.

Federico García Lorca

Federico Garcia lorca auteur

Federico García Lorca est un auteur, poète et dramaturge espagnol né en 1898 et fusillé en 1936 par la milice franquiste. Membre de ce qu’on appelait “Los Rojos” (les communistes), García Lorca se range du côté républicain au début de la guerre civile en 1936. Il est membre à part entière de la propagande anti-fasciste. Il se réjouit de la victoire du Front Populaire en France et s’oppose ouvertement à Franco et à l’Allemagne nazie d’Hitler.

Concernant son œuvre, son poème Vuelta de Paseo, que tu peux retrouver ici, décrit ses promenades nocturnes lors desquelles l’univers silencieux parle à son âme.

Tu peux utiliser ce grand poète espagnol pour son implication politique. C’est une manière d’illustrer le rôle de l’artiste en temps de crise. De même, tu peux faire référence à Pablo Picasso et son tableau Guernica.

 

Félix Lope de Vega

Felix Lope de Vega

Surnommé « le Phénix, le monstre de la nature » par Miguel de Cervantès, Félix Lope de Vega est un auteur espagnol. Il est également le fondateur de la tragi-comédie espagnole. Très impliqué dans de multiples relations amoureuses, ces dernières sont présentes dans ses pièces de théâtre.

En particulier, on peut penser au Chien du jardinier (el Perro del hortelano) dont tu peux trouver un résumé ici. La comtesse Diana est donc amoureuse de son secrétaire Teodoro, alors que ce dernier est épris de Marcela. Les foules raffolent de ces triangles amoureux. Jalousie et amour rythment ses pièces à tel point que certaines comme Le Chien du jardinier sont encore représentées aujourd’hui.

Tu peux utiliser cet auteur comme grande référence du théâtre espagnol. Pour mieux en parler n’hésite pas à lire une de ses pièces !

 

José Bergamín Gutiérrez

José Bergamín Gutiérrez

José Bergamín fait partie des auteurs et intellectuels espagnols les plus célèbres, il est né en 1895 et décédé en 1983. Il grandit dans une famille où son père prône l’idéologie communiste et sa mère la foi chrétienne. Bergamín se positionne contre la dictature du Miguel Primo de Rivera (1923-1930). Il lui devient rapidement difficile de concilier catholicisme et communisme à partir de 1936, qui signe le début de la guerre civile. Cela ne l’empêche pas de devenir le président de l’Alliance des Intellectuels Anti-Fascistes.

Une anecdote soutient que Bergamín avait demandé à ses deux neveux ce qu’ils comptaient faire durant la guerre civile. Ils lui répondirent que rien, mais Bergamín insista pour qu’ils se positionnent. Au final, le premier est mort en franquiste, le second en communiste.

Tu peux utiliser son ouvrage El error monárquico qui critique la Constitution de 1978, car elle donne lieu à une union incompatible entre la monarchie et la démocratie. Aujourd’hui, les erreurs de l’ancien roi d’Espagne, Juan Carlos, semblent lui donner raison.

 

Ana María Matute

Ana Maria Matute

On ne présente plus cette très célèbre auteure et nouvelliste dont les œuvres sont traduites en vingts langues. Ana María Matute est née en 1925 et décède en 2014. Elle occupe le siège K de l’Académie royale espagnole. Elle est internationalement connue pour ses nombreux prix, comme son dernier prix en date : le Prix Cervantès obtenu en 2010.

Tu peux très facilement faire référence à son roman Paradis inhabité (Paraíso inhabitado) qui raconte une partie de la guerre civile (1936-1939) à travers les yeux d’une petite fille qui ne comprend pas les motifs d’un tel déchaînement de violence entre les hommes. Utiliser ce roman pour parler des douleurs du passé est parfaitement bien venu.

De même, pour parler de ce lourd passé, tu peux penser au film El silencio de otros réalisé par Almudena Carracedo et Robert Bahar. Retrouve une analyse précise du film ici.

Nous espérons que cet article sur les auteurs espagnols incontournables t’a été utile !

Je t’invite aussi à réviser les fondamentaux de la grammaire espagnole ici. Tu cherches plus d’infos sur ton orientation ? Des articles sur différents points du programme pour t’aider à décrocher la meilleure note au bac ? Rejoins la team Up2School Bac sur Instagram et TikTok !