Espagnol: la forme négative

Espagnol : les secrets de la forme négative

¡Buenos días amigo! Dans ce nouvel article, nous allons te montrer toutes les facettes de la négation en espagnol. Savoir exprimer un avis contraire te permettra d’avoir une position tranchée lors d’un débat, ce qui est l’un des critères de notation de l’échange oral du bac d’espagnol. Dans cet article, la leçon est très simple: nous verrons les différentes intensités de la négation, bien qu’il ne faille pas tomber dans certains pièges. C’est parti !

 

La construction classique de la négation : NO +  Verbe

Comme toujours, l’espagnol se montre beaucoup plus synthétique que le français. C’est pourquoi, un seul mot (no) précédant un verbe suffit à exprimer la négation apportée par le ne…pas. Le “no” est invariable et sera toujours placé avant le verbe sur qui la négation porte.

Par exemple :

  • Nacho no tiene hambre después de las diez de la tarde. (Nacho n’a pas faim après 23h).
  • A Pablo no le gusta que juegues con sus cosas (Pablo n’aime pas que tu joues avec ses affaires).
  • Mi hermano menor no sabe hablar en voz baja (Mon petit frère ne sait pas parler à voix basse).

 

La négation de l’habitude et du changement

On peut substituer différents adverbes au no. Ces derniers marqueront aussi la négation. Il faut donc faire attention à bien retirer le no lorsqu’on les utilise.

Par exemple :

  • Nacho no hace desporte (Nacho ne fait pas de sport). VRAIE
  • Nacho no hace nunca desporte (Nacho ne fait pas jamais du sport). FAUSSE
  • Nacho nunca hace desporte (Nacho ne fait jamais du sport). VRAIE

 

La négation de l’habitude

Pour nier l’habitude, nous utilisons “ne…jamais” en français. En espagnol, nous utiliserons tout simplement:

NUNCA + Verbe conjugué

NUNCA MÁS + Verbe conjugué

Exemples :

  • Nunca salgo de viaje fuera de Francia. (Je ne pars jamais en voyage hors de France).
  • Nunca más viviré en China. (Je ne vivrai plus jamais en Chine).

 

¡OJO! Il existe un cas particulier où l’on peut nier l’habitude grâce à la construction classique de la négation: lorsque l’on utilise le verbe soler (avoir l’habitude de).

Par exemple : No suelo beber antes las nueve de la mañana. (Je n’ai pas l’habitude de boire avant 9h).

 

La négation du changement

Pour montrer qu’il y a un changement vis-à-vis d’une situation passée, on privilégiera “ne…plus” en français. Symétriquement en espagnol, on choisira:

YA NO + Verbe conjugué

Exemple : Ya no bebo sangría todos los días. (Je ne bois plus de sangria tous les jours).

 

Les autres formes de la négation

Il existe différentes manières d’exprimer cette négation-là en espagnol.

 

Exprimer le “Ne…rien”

Déterminons les structures à travers plusieurs exemples:

  • “Il n’a rien d’un cuisinier” : Nada tiene de cocinero.
  • “Il n’est pas du tout cuisinier” : No es nada cocinero.
  • “Il n’a pas un seul chef-d’œuvre” : No tiene ni una obra maestra.
  • “Je n’aime pas du tout ses plats” : No me gustan sus platas para nada.

On repère facilement les différentes structures grâce à ces quatre exemples :

NADA + Tener conjugué + de + nom commun/adjectif

NO + Ser conjugué + nom commun/adjectif

NO + Verbe conjugué + Ni un/Ni una + nom commun

NO + Verbe conjugué + Para nada

 

Exprimer le “Ne…personne”

En français, “ne…personne” est la négation de quelqu’un. En espagnol, on substituera le “no” par “nadie“.

Par exemple :

  • No hay nadie en casa. (Il n’y a personne à la maison).
  • Nadie me ayudó ayer. (Personne ne m’a aidé hier).

 

Exprimer le “Aucun”

En espagnol, on emploiera l’adverbe “ningún“.

Exemples :

  • No tienen ningún control de la situación. (Ils n’ont aucun contrôle de la situation).
  • No se puede cambiar ninguna norma. (On ne peut changer aucune norme).

 

Exprimer le “Même pas”

En  espagnol, “même pas” se traduit par “ni siquiera“, ou encore par “ni” pour aller plus vite.

Exemple :

  • Comí muchos caramelos ayer y ni me duelen los dientes. (J’ai mangé beaucoup de bonbons hier et je n’ai même pas mal aux dents).
  • Ni  siquiera se fue de vacaciones este verano. (Il n’est même pas parti en vacances en été).

 

Exprimer le “Non…plus”

Un seul mot suffit à traduire le “aussi négatif”, il s’agit de “tampoco“.

¡OJO! Si le “tampoco” est placé avant le verbe, nul besoin d’utiliser “no” avant le verbe. À l’inverse, s’il l’est après le verbe, alors il devient nécessaire de signaler la négation avec un “no” précédant le verbe.

Exemples :

  • Tampoco hay vacas en esta pradera. (Il n’y pas de vaches dans cette prairie non plus).
  • No se encuentran perros o gatos por aquí tampoco. (On ne trouve pas de chiens ou de chats dans le coin non plus).

 

L’accumulation de négations: “ni…ni”

Comme en français, on utilise le “ni…ni” pour nier deux éléments à la suite.

Par exemple : No tienen ni lapiz ni borrador. (Ils n’ont ni crayon ni gomme).

 

La négation de l’infinitif

“Ne pas fumer”, “Ne pas marcher sur la pelouse”, tant de messages familiers que l’on retrouve aussi en espagnol sur la forme:

NO + Verbe à l’infinitif

Exemples:

  • ¡No fumar! (Ne pas fumer!)
  • ¡No comer y beber! (Ne pas manger et boire!)

 

La négation pour reporter une action

Bien souvent, on utilise la forme négative pour parler d’un évènement reporté ou d’une action pas encore réalisée. En espagnol, il existe deux structures pour exprimer ce type d’actions.

Par exemple :

  • Aún no tengo clase mañana por la tarde. (Demain après-midi encore, je n’ai pas classe).
  • No tengo amigos todavía para ir de fiesta. (Je n’ai toujours pas d’amis pour faire la fête).

On comprend que l’espagnol utilise les adverbes “aún” et “todavía“, signifiant tous les deux “encore” ou “toujours”. Seul leur place dans la phrase les distingue. “Aún” sera de préférence placé avant le verbe, alors que “todavía” le sera après.

 

La forme négative pour exprimer l’exclusivité

Quand la négation cherche à exprimer le caractère exclusif de quelqu’un, de quelque chose ou d’une situation, alors l’espagnol utilise deux structures:

NO + Verbe conjugué + Más que

SÓLO + Verbe

Exemples :

  • Ya no tienen más que unos euros. (Ils n’ont pas plus que quelques euros).
  • No piensan más que salir. (Ils ne pensent qu’à sortir).
  • Sólo queda un cruasán. (Il n’y a plus qu’un croissant).

 

Je t’invite aussi à réviser les fondamentaux de la grammaire espagnole ici. Tu cherches plus d’infos sur ton orientation ? Des articles sur différents points du programme pour t’aider à décrocher la meilleure note au bac ? Rejoins la team Up2School Bac sur Instagram et TikTok !