Les fautes de langue fréquentes en anglais

Avatar

Il est tout à fait normal de faire des fautes dans une langue qui n’est pas la nôtre, mais certaines fautes récurrentes dans les copies et à l’oral d’anglais sont facilement identifiables et évitables.

 

Les fautes de langues fréquentes en anglais

Les majuscules en anglais

L’anglais ne fonctionne pas comme le français. Il faut mettre des majuscules :

  • au début de chaque phrase – comme en français, évidemment.
  • au pronom “I” (je)
  • à tous les noms propres, comme en français : personnes, marques, lieux, villes, pays, entreprises…
  • aux nationalités : he is American. an American boy.
  • aux langues : he speaks English. she speaks Spanish.
  • aux jours de la semaine et aux mois : Monday, August.
  • aux événements historiques majeurs : World War I
  • aux fêtes : Christmas, Halloween, Easter (Pâques)

 

Le pluriel en anglais

Ajout d’un -s

En général, comme en français, on ajoute un S à la fin d’un mot pour le mettre au pluriel : a cat => cats, a photo => photos. Cependant, certains mots ont besoin de plus qu’un -s pour être au pluriel.

 

Ajout de -es

On ajoute parfois –es quand le mot finit par un son en s (causé par CH, SH, X ou S) ou quand il finit (parfois seulement) par o :

  • a box : boxes
  • a kiss : kisses
  • potato : potatoes
  • tomatoes : tomatoes
  • sandwich : sandwiches

 

Ajout de -ies

Quand un mot finit par -y au singulier, son pluriel se forme avec –ies :

  • a party : parties
  • a butterfly : butterflies
  • a sky : skies

 

Pluriels irréguliers

Cependant, certains mots (comme cheval/chevaux en français) ont un pluriel irrégulier. C’est le cas de man qui devient men, woman qui devient women, person qui devient people et child qui devient children.

 

Singuliers invariables

Certains mots ne portent aucune marque du pluriel et seul les éléments qui accompagnent le nom (article, verbe…) sont mis au pluriel. C’est le cas de fish et de sheep.

 

Les articles

Les fautes d’articles sont récurrentes chez les étudiants. Elles sont préjudiciables pour la clarté de votre propos et pour la qualité de votre langue. Faites bien la distinction entre :

 

A/an

L’article singulier a (ou an devant une voyelle ou un son voyelle, ex. an eagle / an hour (le “h” est aspiré) est utilisé pour désigner un seul objet, sans le désigner. C’est le “un” / “une” français, ex. a book. Ici, a book parle d’un livre quelconque.

 

The

L’article the est utilisé pour décrire un ou plusieurs objets spécifiques, qu’on désigne presque. Quand on dit the book, on parle d’un livre en particulier. On traduit en français par “le livre”.

Quand vous rédigez, commencez par utiliser a pour parler d’un objet ou d’une chose dont vous n’avez jamais parlé. Puis, quand vous en reparlez, vous pouvez utiliser the pour signifier que vous parlez de l’objet introduit précédemment.
ex : I saw a nice car today. The car was red.

On emploie the au singulier (the car) mais également au pluriel (the cars).

 

L’absence d’article ou l’article zéro

L’anglais peut se passer d’article au pluriel quand on parle de quelque chose de non-spécifique. Par exemple, si vous voulez dire que vous avez vu des voitures, vous dites en anglais I saw cars, et non pas “the” cars qui désignent donc des voitures en particulier.

Quand vous parlez de quelqu’un avec un titre (the president, the Queen), vous devez utiliser l’article the, sauf dans le contexte où vous utilisez leur nom.

ex : President Obama was the first black president. The president introduced affordable healthcare for the American people.
Queen Elizabeth is 93 years old. The Queen celebrated her birthday last week.

Quand vous désignez un moment précis comme last week, next week, Monday, next year, n’utilisez pas the. Les adjectifs “next” ou “last” désignent la semaine qui suit le moment où l’on parle, ou celle qui vient de s’écouler et aucun article n’est nécessaire.

Attention, à part Les Etats-Unis qui est un pluriel (the United States), les pays en anglais ne prennent pas d’article : England, France, Italy, Swiss.

 

Les modaux

Les modaux may / might remplacent le “maybe” ou le “perhaps” dans votre phrase.
He may be late (il est peut-être en retard) et non “maybe he is late” (accepté, mais moins idiomatique).

Attention, on ne peut pas “superposer” les modaux. C’est soit l’un soit l’autre. Joindre Must et can est impossible. Si vous voulez dire “il doit pouvoir manger à 10H”, vous devez trouver une alternative à can : he must be able to eat at 10.

 

Eviter la confusion entre “make” et “do”

Les deux verbes sont très souvent confondus par les étudiants français. Ils sont pourtant très différents. Make veut dire fabriquer quelque chose, “faire” au sens de créer.

Do est le ‘faire’ tout simple qu’on utilise très souvent en anglais pour n’importe quelle action.

Notez la différence : I need to make bread.

I have to do my homework.

 

La place des adjectifs en anglais et leur comparatif

En anglais, les adjectifs se placent AVANT le nom et JAMAIS après, comme c’est le cas en français.

On dit a blue dress et non pas a dress blue.

S’il est vrai que l’anglais emploie more et less devant un adjectif pour le transformer en comparatif (respectivement, de supériorité et d’infériorité), les adjectifs de moins de trois syllabes prennent une finale en -er qui vient remplacer le more.

On ne dit pas more happy mais happier.

 

Le genre des objets

En anglais, à la différence du français, les objets n’ont pas de genre. Vous ne pouvez pas dire she pour une robe, ou he pour un vélo. C’est it qui doit absolument être employé pour reprendre un objet ou une chose.

Seule exception possible: l’emploi de she, pour un bateau, qui souligne l’attachement émotionnel du propriétaire.

Ainsi, c’est its qu’on utilise pour dire son/sa/ses en référence à un objet, et non pas his ou her.

Ex. The car was beautiful. Its color was a bright red.

 

Deux faux-amis courants : actually et eventually

Attention, actually est ce qu’on appelle un faux-ami et ne veut en aucun cas dire “actuellement”. Il signifie “en réalité”, “en vérité”, “en fait”.

Currently signifie actuellement.

Eventually ne signifie quant à lui pas “éventuellement” mais “en fin de compte”, “finalement”. Pour dire “éventuellement”, l’anglais choisira possibly.

 

Eviter les américanismes

Il est fréquent d’entendre dans les séries ou même de lire des formulations telles que he gonna go to the office, ou girls just wanna have fun.

Gonna et wanna sont des contractions de want to et going to.

Ces contractions – bien qu’assez courantes à l’oral (surtout chez les Américains) – sont très informelles – si ce n’est impolies – et ne sauraient en aucun cas être utilisées à l’écrit, ni même à l’oral.

 

Since et for

Attention à cette faute récurrente. Since et for signifient tous les deux “depuis”, mais ils s’emploient différemment.
Since est automatiquement suivi d’un moment précis, d’un point dans le passé : since 2010, since I was born.

For est suivi d’une durée : for 10 years, for a few days.

Enfin, les deux sont obligatoirement construits avec le present perfect.

I have been doing ballet since 1995 = Je fais du ballet depuis 1995.

I have been doing ballet for 24 years = Je fais du ballet depuis 24 ans.

 

Avec ces erreurs en tête, vous éviterez les grosses fautes d’anglais qui ont tendance à agacer les correcteurs et les correctrices ! A vous de jouer !

En cas de besoin, n’hésitez pas à consulter notre fiche sur les verbes prépositionnels disponible ici.

Total
0
Shares
Previous Post
récurrence double et récurrence forte

Comprendre la Récurrence double et la récurrence forte

Next Post

Le top des tweets sur Parcoursup

Related Posts