Méthodologie de la dissertation de français

Avatar
Voici un ensemble de conseils pour bien réussir la dissertation – comment bien rédiger le brouillon, l’introduction, le développement ? Suivez le guide.

A l’approche des épreuves écrites du baccalauréat de français, la dissertation est souvent un exercice redouté par les élèves. Et pourtant, faire une dissertation n’est qu’une affaire de méthode ! Voici donc des conseils méthodologiques afin de devenir les rois de la dissertation !

Identifier les mots clé

  1. Tout d’abord, surligner les mots clé avec un code couleur. Exemple: “Les écrivains ont-ils pour mission essentielle de célébrer ce qui fait la grandeur de l’homme ?” (les mots clé sont écrivains, mission essentielle, célébrer, la grandeur et l’homme).
  2. Noter, pour chaque mot clef, tout ce à quoi ces mots vous font penser (faire des rappels avec le code couleur). En donner une définition (dans le contexte), des exemples, des synonymes et antonymes. En bref, tout ce qui vous vient à l’esprit. Cela permet de ne rien oublier.
  3. Mettre en relation les termes et voir ce que cela donne, les points qui se recoupent, les divergences, les questions soulevées. De cette mise en relation des termes doivent apparaître les paradoxes.

Exemple: Les écrivains au pluriel # la mission essentielle la grandeur de l’homme au singulier. Y a-t-il une seule mission et une grandeur de l’homme à célébrer? Les écrivains ont-ils une mission essentielle?

Bien traiter les exemples

Bien penser à donner des exemples pour chaque argument et citer les exemples pour appuyer l’argumentation. Toujours développer et justifier l’exemple précis.

Exemple: Si vous citez un extrait du poème d’Alphonse de Lamartine intitulé Le lac pour appuyer la thématique du tempus fugit en poésie, voici ce qu’il faut dire: “Cette thématique du temps qui passe est notamment visible dans le poème intitulé Le lac d’Alphonse de Lamartine extrait du recueil des Méditations poétiques de 1820. En voici un extrait:

“Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !

Suspendez votre cours :

Laissez-nous savourer les rapides délices

Des plus beaux de nos jours !”

Cet extrait, dans lequel le temps est omniprésent (“temps”, “heures”, “jours”), est un appel à l’arrêt du passage du temps (“suspendez”) qui tue les amants et leur amour. Le jeu sur le rythme, avec le second vers de seulement six syllabes, symbolise cette parenthèse temporelle. La personnification du temps et l’apostrophe à cette entité poétique montre son importance primordiale dans le poème. Le tempus fugit est donc bien une notion centrale en poésie, surtout lorsqu’il s’agit de poèmes romantiques.”

Bien introduire la dissertation

Elle est très importante car c’est ce par quoi va commencer le correcteur, une bonne introduction annonce un bon devoir.

La structure de l’introduction de la dissertation

  1. La démarrer avec une accroche qui introduira les différents éléments de l’argumentation (exemple : dans une dissertation sur l’héroïsme du héros de roman, une accroche sur Quasimodo, le héros du roman Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, permet de remettre en question l’idée de l’héroïsme et de la beauté du héros de roman).
  2. Puis vous énoncez le sujet tel qu’il est donné.
  3. Il faut ensuite définir les mots-clefs du sujet (être concis) en en donnant différents sens. Les mettre rapidement en relation pour faire émerger le.s paradoxe.s.
  4. Les deux derniers points de l’introduction doivent être dédiés à l’annonce de la problématique
  5. et du plan de la dissertation.

Pour la structure de la dissertation :

Première partie

La réponse la plus évidente à la question/affirmation posée, ce que l’on répondrait instinctivement et qui peut être appuyé par des éléments que l’on a noté sur le brouillon.

Deuxième partie

Le.s paradoxe.s, les éléments qui posent problème, il peut être intéressant de rebondir sur les premiers arguments avancés en première partie pour adopter un autre point de vue et mettre en évidence leur aspect problématique et les paradoxes soulevés.

Ne pas se contredire tout de même, simplement adopter un autre point de vue sur la question à laquelle on répond et la mettre en perspective dans un champ où l’évidence n’est plus si évidente.

Pour que le passage de la première partie à la deuxième ne soit pas trop brusque, il faut essayer de trouver une transition intelligente qui servira de première sous partie à la deuxième partie. Par exemple un auteur qui reprend les principes de la première partie mais qui finit par les détourner.

Troisième partie

Essayer de dépasser le.s paradoxe.s donnés en deuxième partie, ne pas rester bloqué dans une impasse.

Plusieurs possibilités :

  • développer sur un sens secondaire d’un terme clé pour adopter un autre filtre d’analyse
  • étudier la position d’un acteur secondaire dans l’énoncé
  • jouer sur le pluriel/singulier etc.

Une partie en général très personnelle, faite sur mesure par rapport à l’objet d’étude et au sujet qui rédige l’analyse.

Pour la structure de chaque partie :

  1. l’argument résumé en une ou deux phrases
  2. le développement de l’argumentation (quelques lignes à peine ! )
  3. appui de l’argument grâce à un exemple et une/des citations
  4. une petite phrase conclusive sur l’argument développé et sur l’exemple pris.

Attention – il faut toujours avoir un exemple ! Et il faut toujours se servir d’un exemple pour appuyer un argument. Un exemple seul ne sert à rien !

Remarques plus spécifiques :

  • Bien penser à s’aider des différents sens des mots clé pour avancer dans l’argumentation et la structurer
  • utiliser des mots de liaison. Exemple : Tout d’abord, ensuite, enfin, toutefois, cependant, en revanche, de plus, de même…) pour structurer la dissertation
  • être bien clair et rigoureux dans la démonstration.
  • si possible, apporter des exemples qui sont issus de nos lectures personnelles.

N’hésitez pas pour vous aider de lire des dissertations rédigées en ligne ! Cela vous donnera une idée plus concrète des attentes du jury.

Total
0
Shares
Previous Post
commentaire de textes français

Méthodologie du commentaire de textes en français

Next Post
Crépuscule de Victor Hugo

” Crépuscule “, Victor Hugo – Commentaire linéaire

Related Posts