Le Sahara par les cartes

Avatar
Sahara
Le Sahara au bac

Le Sahara par les cartes : un espace riche, parcouru et convoité est un sujet de géographie au programme de terminale, dans la section ” dynamiques des grandes aires continentales “. Ce sujet sur le Sahara peut tomber aussi bien en majeure qu’en mineure. Dans les deux cas, il vous sera demandé de traiter le sujet par le biais d’un questionnement (c’est-à-dire une problématique), de développer vos arguments de réponse et de conclure – on veut une réponse définitive ! Il se peut également qu’un croquis vous soit demandé dans le cas de la mineure.

Alors, comment faire pour y répondre ? Gardez en tête les trois secrets de toute dissertation : il faut savoir mobiliser ses connaissances, contextualiser son argumentaire et avoir l’esprit critique envers le sujet et les potentiels documents.

Savoir : chiffres, concepts et croquis clefs sur le Sahara

Chiffres clefs sur le Sahara

Voici les chiffres clefs qu’il faut absolument avoir à l’esprit sur le Sahara. Les dimensions du Sahara sont de 8,5km². La région compte 7 millions d’habitants. 85% du pétrole libyen est exporté à destination de l’Europe.

Concepts clefs

Voici les concepts clefs qu’il faut absolument garder à l’esprit quand vous traitez une sujet sur le Sahara. Les regs sont de vastes étendues planes constituant l’essentiel du paysage naturel du Sahara central. L’ergs est un ensemble dunaire fait de sable (20% de l’ensemble du Sahara) séparant les regs. Le Hoggar est un massif montagneux d’Algérie faisant partie du Sahara. Le Tibesti signifie étymologiquement ” lieu où vivent les habitants des montagnes “. C’est massif montagneux du Tchad et de la Lybie, avec le plus haut sommet du Sahara à 3 415 mètres d’altitude. Les minerais sont les ressources principales du Sahara (phosphate, uranium, fer, or…). Les oléoducs permettent conduite pour le pétrole, tandis que les gazoducs permettent la conduite pour le gaz. Le trans-Saharan Gas Pipeline est un projet de gazoduc transsaharien permettant d’acheminer les ressources gazières du Nigéria vers les ports algériens (puis vers l’Europe) via le Niger. L’AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique) est un groupe terroriste salafiste actif depuis 2007. Il contrôle de nombreux territoires dans la zone saharienne et conduit des trafics illicites.

Croquis

Vous pouvez illustrer votre propos avec des petits croquis, même dans le cas d’une dissertation ou d’une mineure. Ce croquis sera un vrai plus pour votre argumentaire ! Voici quelques exemples de croquis pertinents pour un sujet sur le Sahara : croquis des flux migratoires, croquis des différentes ressources (gaz, pétrole, minerais…), croquis des conflits en cours, croquis des villes et zones urbaines principales, croquis des transports

 

 

 

2/ Comprendre : contexte et problématiques du Sahara

Sahara, un désert paradoxalement convoité

Le Sahara est tout sauf un désert délaissé. Bien qu’étymologiquement le Sahara signifie ” désert ” en arabe, il constitue un large territoire (8,5 km²) dont les ressources naturelles et le positionnement stratégique font l’objet de conflit. Interface partagée entre dix pays entre l’Afrique subsaharienne et l’Afrique du Nord, comprise entre l’Océan Atlantique et la Mer Rouge, cet ensemble est une terre de conflits internes et internationaux.

Sahara, un environnement aride mais peuplé

Son paysage naturel est géologiquement composé de massifs montagneux (Hoggar, l’Aïr, Tibesti…), de grandes plaines sèches nommées regs et séparées par des dunes de sable nommées ergs. Terre peu accueillante au regard de son aridité, le Sahara est pourtant occupée par 7 millions de personnes appartenant à 4 principaux groupes de population : les Zaghawas (Soudan, Tchad, Lybie), les Toubous (Tchad, Libye et Niger), les Maures (Maroc, Mauritanie, Sénégal) et les Touaregs (1.5 millions de personnes réparties entre l’Algérie, la Lybie, le Niger, le Mali et le Burkina Faso).

Souvent pensées à travers leur traditionnel nomadisme, ces populations sont pourtant à 80% sédentaires et urbaines. De grandes villes ont en effet émergé au cœur des oasis, sous l’impulsion des gouvernements voulant mieux contrôler leur population et renforcer les liaisons sur l’ensemble de leur territoire. Néanmoins, de grands flux migratoires persistent au Sahara et se font souvent dans une illégalité propice aux drames humains.

Des ressources rares et stratégiques

Plus encore, ce sont les ressources qui attirent l’intérêt des gouvernements pour ce territoire trop longtemps sous-exploité. Aujourd’hui, les minerais sont extraits en grande quantité par des industriels occidentaux, comme le phosphate du Sahara occidental, l’uranium du Niger et du Mali, ou encore le fer de la Mauritanie.

Les réserves de pétrole et de gaz – notamment en Algérie où l’exploitation représente 40% de son PIB, ou encore en Lybie où 93% des recettes sont fournies par l’entreprise publique National Oil Corporation – sont exploitées par des entreprises nationales.

Enfin, l’eau représente une ressource surprenante mais importante au Sahara : les nappes aquifères représentent 31 000 milliards de mètres cubes d’eau, stockées il y a des milliers d’années dans le sous-sol. Cela a permis l’émergence de terres agricoles irriguées, comme dans la région de Koufra.

Sahara, un carrefour commercial et humain

Toutes ces ressources ont fait du Sahara une zone de commerce importante, et ce depuis les échanges conduits par les grecs et romains dans l’Antiquité (ivoire, esclaves). Les matières premières minérales et énergétiques sont principalement dirigées vers les puissances occidentales (85% du pétrole Libyen est par exemple exporté vers l’Europe). Les villes deviennent ainsi de véritables carrefours dynamiques qui font également circuler les biens agricoles et manufacturés (sel, bétail, arachide, henné, téléphones mobiles…). Une grande politique de désenclavement, par les routes et voies ferrées, est ainsi en route. Cependant, la porosité des frontières et la corruption des élites locales conduit également à d’importants trafics illicites et de grands réseaux de contrebandes, dirigés par des bandes armées ou terroristes.

Sahara, une zone de conflits internes et internationaux

Les tensions commerciales sont également frontalières : le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, l’Egypte, la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Soudan et le Tchad ont des frontières parfois discutables, non reconnues et débattues (comme celle entre le Maroc et l’Algérie dans le Sahara occidental). Le Sahara occidental, quitté par les espagnols en 1976, est sans statut définitif et est revendiqué par le Maroc et la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD). Depuis le cessez-le-feu en 1991, le Maroc contrôle et administre environ 80% du territoire tandis que le Front Polisario (RASD) possède ce qui est laissé derrière le ” mur marocain “.

Ces conflits internes sont renforcés par des guerres intestines entres sédentaires et nomades, agriculteurs et éleveurs se disputant l’eau, les différents groupes ethniques, ainsi qu’une partie de la population opposée aux pouvoirs centraux (exemple du ” printemps arabe ” de 2010). Le Mali et le Niger sont notamment secoués par des troubles civils liés aux rebellions des Touaregs, l’armée malienne est aux prises avec le Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (MNLA), les groupes islamistes comme l’AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique) détrônent l’autorité des états dans des territoires reculés, la Libye est toujours une terre de conflits économiques, religieux et nationalistes.

Le Sahara est, par sa position et ses ressources, d’une grande importance géostratégique pour les pays africains concernés tout comme les puissances industrielles convoitant les trésors miniers. Cet espace traversé par de grands flux migratoires et commerciaux ne parvient pas à trouver sa stabilité, notamment dû à de nombreux conflits. Néanmoins, son intérêt politique et économique croissant lui offre une place de choix dans les enjeux mondiaux.

Problématiques possibles pour traiter un sujet sur le Sahara

  • Quels sont les facteurs de crise au Sahara ?
  • En quoi le Sahara constitue-t-il un espace stratégique et donc convoité ?
  • Dans quelle mesure le Sahara peut-il mettre ses ressources à profit ?

 

 

Exemple de question de cours ou de croquis bilan sur le Sahara

Croquis bilan

L’apprentissage de votre croquis bilan étudié en cours vous permettra de mieux visualiser ces enjeux à l’échelle d’une carte. Dans le cas d’une mineure, veuillez à bien détailler et soigner votre croquis, en montrant bien les problématiques soulevées. Surtout, apprenez la légende : c’est la clef pour bien expliquer votre démarche !

Le croquis sur le Sahara doit comporter la légende suivante, adaptable si besoin :

  1. Un espace immense et traversé
    • Le Sahara, grand désert aride et chaud
    • Aux limites du désert: le Sahel, la vallée du Nil, les montagnes et littoraux méditerranéens
    • flux de migrants transsahariens
    • villes de départ et d’arrivée des routes transsahariennes
  2. La mise en valeur des ressources
    • les hydrocarbures
    • oasis
    • nappes phréatiques fossiles
    • oléoducs et gazoducs
    • exportations d’hydrocarbures
    • transferts d’eau vers le littoral
    • minerais (uranium, cuivre, phosphate)
  3. Des conflits pour le contrôle des ressources
    • frontières héritées de l’histoire coloniale
    • conflits récents
    • zone d’action d’AQMI

Questions de cours sur le Sahara

Les questions de cours peuvent ainsi porter sur chacune des parties ou sous-parties de ce croquis bilan. Ces questions, dans le cadre d’une mineure, montrent presque toujours le plan à suivre en deux parties. A titre d’exemple, il peut voir être demandé avec l’appui de divers documents (cartes, textes, image…):

  • Quels sont les ressources du Sahara et les conflits qu’elles engendrent ?
    • Réponse: I. Ressources importantes et convoitées II. Conflits sur l’appropriation des ressources
  • Dans quelle mesure les puissances internationales ont-elles intérêt à investir dans le Sahara, et avec quelles limites ?
    • Réponse: I. Une exploitation stratégique pour le monde II. Des problématiques locales
  • Pourquoi peut-on dire du Sahara qu’il est un carrefour commercial et humain ?
    • Réponse: I. Un carrefour commercial (ressources) II. Un carrefour humain (flux migratoires)
  • En quoi le désert du Sahara est-il un désert devant pourtant répondre à des défis humains ?
    • Réponse: I. Un immense espace aride II. De forts défis humains

 

 

 

N’hésitez pas à consulter d’autres fiches de cours de géographie pour en savoir plus sur le programme de géographie de terminale.

Total
0
Shares
Previous Post
premier au BAC ES

Comment je suis arrivée première de France au bac ES

Next Post
Histoire et mémoire de la seconde guerre mondiale

L’historien et la mémoire de la Seconde Guerre mondiale

Related Posts