crises financières : explication et régulation

SES : Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier ?

Les crises financières sont au cœur du programme de la spécialité sciences économiques et sociales. Retrouve une proposition de sujet et de plan dans cet article pour être fin prêt de jour-J ! 

 

« Tous les ingrédients d’une crise financière sont là », s’inquiète l’ex-banquier Jean-Michel Naulot dans une interview pour les Echos datant de janvier 2021. 

Petit point définition avant d’aller plus loin : une crise financière correspond au point de retournement du cycle financier et au renversement des anticipations des agents économiques. Elle peut être de trois types : bancaire, boursière ou de change. Charles Kindleberger met en évidence en 1994 dans Histoire mondiale de la spéculation financière la récurrence des crises financières depuis le XVIIe siècle. La crise de 1929 est cependant la première crise financière d’ampleur mondiale et a soulevé des craintes par rapport aux effets de la finance sur l’économie réelle. Dès lors, John Maynard Keynes a mis en évidence l’instabilité intrinsèque de celle-ci, il qualifie notamment le marché financier d’« économie de casino ». Toutefois, l’émergence de la théorie des marchés financiers dans les années 1970 le conteste. La finance est alors vue comme intrinsèquement stable, et les crises ayant eu lieu jusqu’alors sont perçues comme le fruit d’une intervention extérieure sur les marchés financiers. La récurrence des crises financières depuis la fin des années 1980 et l’éclatement de la crise financière de 2008, ont renforcé les questionnements quant à la stabilité intrinsèque de la finance. Dès lors, des réformes apparaissent comme essentielles en vue de prévenir de nouvelles crises. Ces réformes peuvent être faites dans le cadre d’une régulation du système financier. La régulation représente l’ensemble des mécanismes et des règles qui assurent le bon fonctionnement et la stabilité des marché sur le long terme. Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier ?

Dans un premier temps nous nous concentrerons sur les explications des crises financières. Puis, dans un second et dernier temps, nous analyserons les différentes propositions de régulation du système financier. 

Lire aussi : Les ressources et les défis de la croissance économique

 

I. Les explications des crises financières 

1. Différents types de crise, différentes explications 

  • Crise de change : une monnaie subit une crise de change lorsque les marchés, qui anticipent que son cours va s’effondrer, vendent, souvent lors d’une panique, leurs avoirs libellés dans cette monnaie ce qui provoque la chute de sa demande et donc de sa valeur.
  • Crises bancaires : une chute de la rentabilité, voire une faillite, pour une ou plusieurs banques importantes. Elles sont souvent dues à des crédits qui ne peuvent plus être remboursés, comme pendant la crise des Subprimes.
  • Crise boursière : baisse rapide et importante des cours boursiers. La crise boursière trouve ses origines dans le principe des comportements mimétiques sur les marchés financiers. Les premiers résultats empiriques relatifs au comportement mimétique sur les marchés boursiers proviennent des travaux de Lakonishok, Schleifer et Vishny en 1992. 

 

2. Les origines des crises financières 

  • Déséquilibres des balances de paiement caractérisé par un fort déficit et un faible taux d’épargne (qui provoque un endettement encore plus fort) peut provoquer une crise financière.
  • Aléa moral : situation qui arrive après la signature d’un contrat, l’un des agents change son comportement après coup. Par exemple : lors de la titrisation, les banques savaient que des moins bons titres étaient mélangés à des titres de bonne qualité mais ne prévenaient pas leurs clients qui achetaient ces titres.

 

3. Les crises financières sont expliquées par des entraves au fonctionnement des mécanismes de marché

  • Manque d’expérience : les agents sont mal formés, le manque d’expérience dans ce domaine se fait ressentir dans la prise de mauvaises décisions. C’est de cette manière que des économistes comme Eugème Fama expliquent la crise asiatique de 1997.
  • Manque de transparence : le monde financier est opaque et des agents manquent véritablement d’information sur les titres financiers, de ce fait une des conditions de l’efficience des marchés financiers n’est pas remplie. Par exemple, la crise de 2008 est due en grande partie au manque d’informations impliqué par la titrisation. 

 

II. La régulation du systèmes financier 

1. Mettre en place des normes contra-cycliques 

  • Tirole (2018) et Marteau (2016) montre l’importance de ces normes.
  • Accords de Bâle III et des « coussins contra-cyclique », c’est une surcharge en fonds propres, qui a pour objectif de protéger le système bancaire des pertes potentielles liées à l’exacerbation d’un risque systémique cyclique.
  • Mettre en place un ratio de solvabilité, un pourcentage qui exprime la capacité d’un acteur à rembourser ses dettes. Cela permettra de prévenir le risque d’insolvabilité.

 

2. Des institutions pour contrôler 

  • Rôle des banques centrales dans le contrôle des activités bancaires, exemple du MSU mis en place par la BCE en 2014.
  • Rôle d’institutions extérieurs, comme par exemple l’ACPR (autorité de contrôle prudente et de résolution) en France, l’ACPR contrôle l’application par les banques de la réglementation européenne. Nous pouvons aussi parler du rôle des agences de notations. 

 

3. Une coopération internationale 

  • Projet BEPS & FATCA : ensemble unique de règles faisant l’objet d’un consensus pour protéger l’assiette imposable tout en offrant aux contribuables une prévisibilité et une certitude accrues. En réduisant l’instabilité, les institutions redonneront confiance aux agents, cela aura pour impact de diminuer la volatilité et donc réduire les risques de crises.
  • Lutter contre la volatilité des capitaux à l’échelle internationale : en 2015, le FMI recommande une libéralisation progressive des marchés de capitaux.

Lire aussi : La lutte contre le chômage

 

Ainsi, nous avons analysé les principales causes des crises financières ainsi que les solutions possibles pour lutter contre celles-ci. Nous avons vu que le traitement des crises financières est assez complexe, du fait de leur différents types. De ce fait, la régulation du système financier doit prendre en compte chaque aspect. La régulation doit aussi se faire à des échelles différentes. 

Pour aller plus loin, nous pouvons évoquer les recommandations de l’organisation mondiale des superviseurs des marchés financiers (OICV), qui prône un encadrement des sociétés et des organismes de données extra-financières, qui se multiplient et exercent sans aucun contrôle. En Europe, c’est l’une des priorités de l’Esma, face aux risques de « greenwashing ».

Tu cherches plus d’infos sur ton orientation ? Des articles sur différents points du programme pour t’aider à décrocher la meilleure note au bac ? Rejoins la team Up2School Bac sur Instagram et TikTok !