Nouveau concours et nouvelles épreuves : les annonces de Puissance Alpha pour la rentrée

Après trois ans d’existence, Puissance Alpha a profité de sa conférence de rentrée pour revenir sur les événements qui ont marqué cette édition 2019-2020, fortement impactée par le COVID-19. Le concours en a également profité pour annoncer plusieurs nouveautés pour l’année 2020-2021.

Cette année, Puissance Alpha annonce d’importantes nouveautés, avec notamment la création d’un nouveau concours. Mais ce n’est pas la seule nouveauté, puisque Puissance Alpha va également augmenter l’offre de programmes proposés (passant à 60 en 2021) et revoit entièrement ses épreuves et son système de notation.

Un système de notation corrigé pour Puissance Alpha

En 2020, Puissance Alpha accordait autant d’importance au dossier qu’aux examens. En 2021, le concours va désormais mettre l’accent sur le dossier qui comptera pour 60% du classement du candidat, contre 40% pour les épreuves écrites. 

Par ailleurs, la note du dossier du candidat pouvait être modulée à hauteur de 30% par les écoles. Pour personnaliser encore plus la notation en fonction des établissements, cette marge de manœuvre s’élève désormais à 40%. Puissance Alpha maintient toujours une note par candidat et par programme.

Les nouvelles épreuves du concours Puissance Alpha

Quelques modifications ont été apportées au concours Puissance Alpha, pour s’adapter à la réforme du baccalauréat. Il y aura donc deux épreuves de sciences, avec une épreuve de mathématiques – les candidats pourront choisir entre maths de Terminale ou maths expertes – et une spécialité au choix parmi la physique-chimie, la SVT, les NSI ou les sciences de l’ingénieur. Florence Dufour, présidente de Puissance Alpha et DG de l’EBI, rassure : « si un candidat souhaite intégrer une école en biologie et choisit la physique en épreuve de spécialité, cela n’aura aucun impact sur son recrutement. » 

Les deux autres épreuves proposées font la part belle aux langues. L’anglais fait ainsi son retour et une épreuve de connaissance verbale et linguistique sera également proposée aux candidats.

Un nouveau concours pour Puissance Alpha

Désormais le concours qui permet d’intégrer 16 écoles d’ingénieurs lance Puissance Alpha Bachelor. Cette offre s’intègre pleinement dans une dynamique observée au sein de ces établissements : la création de formations bachelors qui peuvent désormais délivrer le grade de licence.

Les candidats à ce concours pourront intégrer les bachelors de l’Efrei, l’ESAIP, l’ESEO, l’EBI, Elisa Aerospace, l’ESIEA et l’ISEN Méditerranée. Cette année, 300 places seront ouvertes aux candidats qui seront évaluées sur dossier.

Concernant les modalités du concours Puissance Alpha Bachelor, le candidat pourra s’inscrire sur Parcoursup avec un seul vœu qui lui donnera accès à tous les parcours proposés. Si l’inscription coûte 50€, elle sera gratuite pour les candidats qui sont boursiers. Puissance Alpha maintient également sa volonté de réaliser une notation différente pour chaque candidat et chaque programme. 

Puissance Alpha et la réforme du bac

Le concours s’adresse principalement à des élèves qui sortent du lycée avec un bac S ou STI2D. Cette année, la réforme du bac va forcément changer la donne pour le recrutement de nouveaux étudiants. Florence Dufour observe des lycéens qui, dans leurs choix de spécialités, affichent une appétence pour la géopolitique, notamment. Elle rassure en indiquant que l’ingénieur sera confronté à ces problématiques une fois entré dans le monde professionnel et que ce choix de spécialisation n’est pas un frein à l’intégration d’une école d’ingénieurs proposée par le concours Puissance Alpha.

La présidente du concours indique également que l’objectif de Puissance Alpha est de faire matcher un candidat avec un parcours et que la singularité de son profil n’est pas un obstacle, bien au contraire ! Il participe à l’objectif d’ouverture et de diversité des talents qui guide Puissance Alpha. Ainsi, le concours ne va pas se fermer à ses profils différents, mais a décidé de s’ouvrir à ces nouveaux bacheliers et va adapter l’évaluation des candidats, mais aussi la nature des épreuves écrites.

Puissance Alpha a néanmoins publié des recommandations pour aiguiller les élèves et leurs familles dans le choix des spécialités. Celles qui sont préconisées en Première sont les mathématiques, une spécialité scientifique au choix (physique-chimie, SVT, etc.) et une spécialité autre (scientifique ou non). En terminale, le concours indique que la voie préconisée est la suivante : une spécialité maths accompagnée d’une spécialité scientifique ou deux spécialités scientifiques avec les mathématiques en spécialité complémentaire.

Le bilan 2019-2020 de Puissance Alpha

Cette année, l’offre proposée aux candidats était plus riche avec une augmentation du nombre de programmes proposés sur Parcoursup de 19% (soit 50 cursus). Depuis la création de Puissance Alpha, il y a 3 ans, on observe une hausse de l’offre de 56%.

De son côté, le concours enregistre également une forte augmentation du nombre de candidats, à hauteur de 16%, ce qui représente 12 000 vœux et plus de 3 500 intégrés cette année (+591 élèves par rapport à 2019). Au total, le nombre de candidats a augmenté de 56% en trois ans. « Nous sommes très satisfaits du recrutement des étudiants cette année », indique la présidente de Puissance Alpha.

Puissance Alpha face au COVID-19

Le concours a également profité de cette conférence pour revenir sur l’impact du COVID-19 sur les épreuves cette année. Frédéric Meunier, DG de l’Efrei et VP communication du concours, rappelle que Puissance Alpha a su s’adapter bien avant le confinement en mettant en place une double notation et une communication en amont pour rassurer les candidats.

Le concours a également déployé un nouveau système d’information pour « une meilleure lecture des données des candidats. Cela nous a permis de faire un match entre le profil du candidat et les programmes de nos 16 écoles et de réaliser une analyse beaucoup plus fine », observe le VP communication de Puissance Alpha.

Comme chaque édition, les candidats ont vu leur dossier passer à travers deux phases : une première évaluation commune à Puissance Alpha et une seconde qui est propre à chaque école et parcours, ce qui a mené à 128 classements différents. En effet, Puissance Alpha évalue le profil du candidat en le plaçant en adéquation avec les programmes proposés.