Classement des écoles de commerce 2021 – FT120 – Logistique

La deuxième édition de la French Tech a dévoilé 33 nouvelles entreprises qui ont intégré la sélection cette année. Ces 120 jeunes pousses affichent aujourd’hui un chiffre d’affaires de près de 9 milliards d’euros. Elles sont également à l’origine 10 000 créations nettes d’emplois. Nous avons réparti ces 120 pépites dans 12 secteurs afin d’analyser la présence des Grandes Ecoles de commerce françaises dans ces entreprises innovantes. Notre objectif est également de mieux comprendre le rapport de force entre ces écoles parmi les différents secteurs. Nous avons analysé les FinTech et le secteur de l’IoT la semaine dernière. Aujourd’hui nous suivons la même méthodologie pour vous faire découvrir les nouveaux champions de la logistique !

La logistique : un secteur technique

Dans ce secteur, la French Tech a retenu trois entreprises aux activités très différentes. La mission de Trusk, déjà présent dans ce secteur l’an dernier, est ainsi de révolutionner la livraison du dernier kilomètre afin que vous receviez vos dernières commandes chez vous. Considérée parmi les entreprises DeepTech l’an dernier, Exotec a levé cette année près de 100M€ pour poursuivre son développement autour de l’automatisation de la préparation de commandes. Enfin, Flying Whales est une entreprise originale qui vise à démocratiser l’utilisation du ballon dirigeable à structure rigide pour le transport de charges lourdes ou indivisibles. Cette dernière vient de présenter le design de son premier aéronef.

A l’instar du marketing ou de la finance, la logistique fait partie à priori des domaines de compétences des alumni de Grandes Ecoles de commerce. Il n’aurait pas été surprenant de les retrouver en nombre dans ce secteur. Cependant, parmi les 403 collaborateurs des trois entreprises, seuls 30 ont suivi un cursus dans une Grande Ecole de commerce française ! Cela équivaut à une part de 7.4%, soit le pourcentage le plus faible des 12 secteurs. Seul le secteur de la data, du SaaS et du Cloud a également une part inférieure à 10% (9.0%). On peut expliquer cela par le fait que ces entreprises ne font pas de la logistique mais développent des solutions techniques pour l’améliorer ou l’automatiser.

NEOMA BS en tête du classement

Si les écoles d’ingénieurs sont mieux représentées ici – notamment Arts et Métiers qui placent 13 alumni ou Polytechnique et Epitech qui placent 8 alumni chacune – certaines écoles de commerce tirent leur épingle du jeu. Ces collaborateurs sont ainsi à des postes commerciales ou s’occupent de fonctions supports. Cependant, certains collaborateurs s’occupent également des produits développés. Le Chief Product Officer de Trusk, diplômé d’un BBA de NEOMA BS, en est le parfait exemple.

NEOMA BS arrive d’ailleurs en tête de notre classement grâce à ces 5 alumni présents. Ces derniers sont présents chez Trusk (pour quatre d’entre eux) et Flying Whales. HEC, EDHEC BS et TBS sont très bien représentées avec 3 collaborateurs mais leur score relatif ne leur permet pas d’être sur le podium final. Ce sont ainsi Brest BS et l’ESDES, avec un collaborateur chacun, qui accompagnent NEOMA BS sur le podium.

Logistique 2021 – Le classement

ClassementEcole de commerceScore U2S
1NEOMA BS139
2Brest Business School120
3ESDES99
4TBS96
5EDHEC BS90
6EMLV82
7HEC Paris78
8ESCP BS54
9ESSEC BS53
10Excelia BS51
11EM Normandie50
12ISC Paris47
13PSB44
14IESEG39
15Grenoble EM31
16emlyon30
17SKEMA BS29
18KEDGE BS26