Pour répondre à la demande des entreprises et s’adapter aux évolutions du marché du travail, les Grandes Écoles françaises proposent désormais des Master of Science (MSc). À quoi ressemblent les Masters of Sciences ? Qui peut postuler ? Quels sont les débouchés ? Zoom sur une formation très populaire, notamment à l’étranger.

Qu’est-ce qu’un Master of Science ? 

La demande des entreprises face au manque de formations à la fois professionnalisantes et internationales en France a conduit les Grandes Écoles à proposer un nouveau type de formation : le Master of Science (MSc). Inspiré des masters étrangers, ces formations françaises sont labellisées depuis 2002 par la Conférence des Grandes Écoles (CGE) et seules les écoles membres de la CGE sont autorisées à délivrer des MSc. 

Les MSc sont proposés à la fois par des écoles de commerce et d’ingénieurs, mais le dénominateur commun de ces formations est leur dimension internationale. L’un des principaux critères posés par la Conférence des Grandes Écoles pour la définition d’un MSc est la langue d’enseignement, car 50% minimum des cours doivent être délivrés dans une langue étrangère. Très souvent, il s’agit de l’anglais. Le contenu même de la formation, proposant une spécialisation de haut niveau, est résolument tourné vers l’international. Le MSc se positionne ainsi comme le tremplin d’une carrière à l’étranger. Ce cursus attire également beaucoup d’étudiants internationaux, puisqu’ils représentent en moyenne 60% des promotions. 

Accessible après un bac+4 ou bac+5, le Master of Science est une formation octroyant un diplôme de niveau bac+5. La durée d’un MSc est de trois semestres au minimum (au moins 450 heures d’enseignement), suivis d’une mission de quatre mois en entreprise ou dans un laboratoire de recherche. La soutenance d’un mémoire de recherche lié au cadre de cette mission est obligatoire. Au total, la durée d’un MSc est donc généralement de 18 mois. À l’issue de cette formation, 90 crédits européens (ECTS) sont délivrés. 

Le MSc ne doit pas être confondu avec le MS (Master Spécialisé), autre formation labellisée par la Conférence des Grandes Écoles, d’une durée de 12 mois délivrant un diplôme de niveau post-master (bac+6). 

Les atouts du Master of Science

Bien que les offres de formations du cycle 3 soient de plus en plus nombreuses (MS, MBA etc .), le MSc sort du lot sur plusieurs aspects.

En effet, si tu souhaites te préparer à une carrière à l’international, le MSc est fait pour toi ! Grâce aux cours majoritairement en anglais, au contact avec les étudiants étrangers, au contenu des programmes alignés sur les attentes des entreprises internationales, tu seras préparé pour débuter ta carrière dans n’importe quel pays du monde. Dans certaines écoles, tu auras même l’opportunité d’effectuer un semestre d’échange académique à l’étranger. Sur les 103 MSc labellisés par la Conférence des Grandes Écoles, 55 comportent au moins un semestre dans un autre pays.

Tu seras d’autant plus sûr de toi que tu auras suivi une formation concrète et spécialisée, dispensée par des enseignants experts. En effet, le MSc allie la théorie et la pratique à travers des cours, des ateliers, des séminaires et des stages (4 mois minimum). De plus, tu seras formé par un corps professoral comptant souvent de nombreux PhD dans ses rangs. 

Les MSc jouissent par conséquent d’une très forte reconnaissance dans le monde du travail, se traduisant à la fois dans les taux d’embauche des diplômés et dans leur rémunération. Ainsi, d’après le classement du Financial Times 2020, le salaire moyen constaté trois ans après la diplomation des étudiants du MSc Finance de Grenoble EM s’élève à 86 778USD, soit plus de 77 000€ par an. 

En somme, le MSc est une formation de qualité et professionnalisante, prisée par les étudiants français désireux de mener une carrière à l’international ou les étudiants étrangers voulant étudier en France, ce qui donne un cadre multiculturel à l’expérience étudiante. 

Intégrer un Master of Science

Le premier prérequis pour intégrer un MSc est de détenir un bac+4, car ce type de formation est apparu à l’étranger, dans des pays où le bachelor dure quatre années. Ainsi les étudiants français doivent avoir fait une licence ainsi qu’une première année de master dans un domaine cohérent avec celui du MSc. Mais les détenteurs d’un bac+5 souhaitant se spécialiser davantage ou donner une teinte plus internationale à leur parcours académique peuvent aussi se tourner vers un Master of Science. 

Compte tenu de la dimension internationale de la formation, la maîtrise de l’anglais est un autre prérequis pour suivre un MSc. 

À noter que sur les 103 Masters of Science labellisées par la CGE en France, on compte 73 dispensées en formation initiale, 29 en formation mixte (initiale et continue) et une formation continue. 

Le processus de recrutement consiste généralement en une première sélection sur dossier, suivie d’un entretien de motivation. À titre d’exemple, les éléments exigés pour intégrer le MSc International finance de HEC sont : 

  • Les certificats des diplômes 
  • Tous les relevés de notes officiels obtenus dans un établissement d’enseignement supérieur (programmes d’échange inclus) avec le GPA officiel
  • Un curriculum vitae (CV) 
  • Le rapport officiel des résultats du GMAT ou GRE ou TAGE MAGE 
  • Le rapport officiel des résultats du TOEFL, TOEIC, IELTS ou Cambridge 
  • Deux formulaires de référence à remplir (au moins un doit être rempli par un professeur) 

À noter que ce master, comme beaucoup d’autres master en finance, est ouvert non seulement aux détenteurs d’un bac+4 dans les domaines liés à la finance, mais aussi aux étudiants issus d’une école d’ingénieurs. 

Les différents types de Master of Science

Les Masters of Science labellisées par la CGE sont au nombre de 103. Parmi ces formations, 84 sont délivrées par des écoles de management et 18 par des écoles d’ingénieurs. Étant donné que les MSc sont très spécialisés, les secteurs couverts par ces MSc sont très larges. Pour ce qui est des écoles de commerce, on peut citer la finance, l’audit, le marketing, le business international, le digital business, l’entrepreneuriat ou encore l’innovation. En ce qui concerne les écoles d’ingénieurs, on retrouve entre autres des MSc en intelligence artificielle, big data, data science, informatique et agronomie. 

Illustrons les MSc en école de commerce et d’ingénieurs par deux exemples. 

D’une part, le MSc « International finance » de HEC Paris évoqué plus et haut et d’autre part le MSc « Connected objects, Devices and Systems » de l’ESIEE Paris. Le MSc International finance de HEC a pour ambition de former ses étudiants à une carrière internationale en finance d’entreprise ou de marché. Il est axé sur la pratique avec une exposition régulière à des cas concrets d’entreprises et un voyage d’études à Londres. L’objectif est de conférer aux étudiants un avantage compétitif sur le marché du travail grâce aux nombreux électifs proposés permettant de se spécialiser davantage et également par le biais d’événements de networking. 

Cet avantage compétitif se fait ressentir dans le fait que 99% des étudiants trouvent un emploi dans les trois mois suivant leur diplôme, ainsi que dans le salaire de départ moyen des diplômés, qui s’élève à 63 000 € par an. Cela explique en partie le prix de la formation, de 33 625 € pour l’année scolaire 2020/2021. 

Résolument tourné vers l’international, ce Master of Science accueille 87% d’étudiants internationaux, de 36 nationalités différentes. De plus, 67% des diplômés travaillent en dehors de leur pays d’origine. 

D’autre part, le MSc Connected objects, devices and systems de l’école d’ingénieurs ESIEE Paris est un programme de deux ans dédié à l’électronique appliquée, aux communications et à la conception de capteurs pour l’IoT, la surveillance environnementale et les villes intelligentes. Ce master présente une forte orientation vers la recherche et développement. En témoigne le fait qu’un jour par semaine, les étudiants travaillent sur un projet de R&D avec un professeur. Les étudiants réalisent aussi un stage de développement ou de recherche dans une entreprise ou un laboratoire de recherche à la fin de chacune des deux années d’étude. 

Les débouchés après un Master of Science 

Les diplômés de MSc sont appelés à occuper des postes à responsabilité. Ils acquièrent, pendant leur formation, un enseignement spécialisé et professionnalisant, leur permettant de viser des postes de haut niveau en France et à l’international. Si les débouchés sont évidemment très différents selon la spécialisation, une constante reste la bonne insertion des diplômés sur le marché du travail. Certains étudiants décident toutefois de se tourner vers un doctorat pour approfondir encore plus leur spécialisation. 

En reprenant les exemples cités plus haut, on constate bien que les perspectives sont toutes autres entre deux MSc différents. D’une part, les emplois les plus populaires auprès des jeunes diplômés du MSc International finance de HEC Paris sont dans la gestion des actifs, les fusions et acquisitions, le trading, les recherches financières ou le conseil stratégique. D’autre part, beaucoup d’étudiants de le MSc Connected objects, Devices and Systems se tournent vers un doctorat ou vers des entreprises dans les domaines de la surveillance du génie urbain et civil pour des villes durables, les systèmes de transport intelligents et les technologies automobiles, la communication des réseaux de capteurs ou les capteurs pour la santé, l’environnement, l’automatisation ou l’industrie.

Choisis ta future formation d'excellence
No stress, on est là pour t'orienter !
Découvre ta future formation
Voir mes options