Les Écoles de commerce à Bordeaux

Bordeaux est un pôle économique et touristique majeur en France. Capitale mondiale du vin et de la gastronomie, elle attire tant pour son dynamisme que pour son cadre de vie agréable. Il n’est donc pas étonnant que plusieurs Grandes Écoles de commerce aient décidé de s’y implanter, profitant des atouts du territoire bordelais. Découvre toi aussi tout ce que la ville qu’on surnomme « la Belle Endormie » a à t’offrir !

La vie étudiante à Bordeaux

Bordeaux est aujourd’hui la cinquième métropole de France, derrière Paris, Lyon, Marseille et Lille. Sa proximité avec la côte atlantique et son ensoleillement supérieur à la moyenne nationale sont autant d’atouts pour te séduire, tout comme son dynamisme et sa vie étudiante. La métropole bordelaise est connue comme l’une des plus agréables pour les étudiants qui peuvent facilement aller au Cap Ferret l’été ou en randonnée dans les vignobles girondin. 

Avec près de 100 000 étudiants chaque année, Bordeaux est une ville plutôt jeune ! Elle accueille des étudiants de santé, de droit, de commerce, d’ingénierie, de science politique, etc. 

À Bordeaux, on retrouve deux campus étudiants principaux : celui de Talence Pessac Gradignan, qui reçoit les filières droit et science politique, économie, gestion et sciences et technologies ainsi que de nombreux laboratoires de recherche et celui de Carreire qui accueille la majorité des élèves en biologie ou en médecine. La ville abrite ainsi de nombreux établissements à la renommée prestigieuse : Sciences Po Bordeaux, l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers, l’École Nationale de la Magistrature, KEDGE Business School, l’ESSCA, l’ISG et l’INSEEC SBE, des écoles de commerce accréditées CGE. 

Haut pôle scientifique, Bordeaux accueille également l’un des deux seuls lasers mégajoules au monde. Le CHU de Bordeaux est quant à lui classé premier établissement hospitalier français par Le Point. De nombreuses entreprises y ont également implanté leur siège social, témoignant du dynamisme de la ville. 

Côté vie étudiante, les quartiers animés sont le centre-ville, mais aussi les quartiers de Saint-Genès ou de Forum/Peixotto. De nombreux bars ou clubs vous permettront de profiter de la vie nocturne (mention spéciale au Jamboree, un bar à shooters très sympa). La vie culturelle et sportive est également très riche : la Cité du Vin, inaugurée en 2016, est un incontournable pour tout œnologue en herbe. Le centre -ville, riche en monuments architecturaux, a donné son surnom à la ville, la « Belle Endormie ». Tu trouveras également à Bordeaux un Opéra et de nombreuses salles de spectacle. Les musées sont gratuits le premier dimanche de chaque mois, juillet et août exclus. Pour les amateurs de transpiration et de souffle court, tu pourras faire ton footing dans un des nombreux parcs bordelais ou profiter des nombreuses piscines de la ville. Bordeaux sera également l’une des villes hôtes de la Coupe du Monde de Rugby 2023.

Le bassin économique à Bordeaux 

Bordeaux est connue pour son dynamisme économique. On y retrouve de nombreuses opportunités, notamment dans le secteur des services et du tourisme. L’emploi est un point fort de Bordeaux. Le chômage y est plus bas qu’à l’échelle nationale (8,3% contre 9,1%) et la ville regorge d’opportunités pour les jeunes entrant dans la vie active. 

Le tourisme est bien sur une source importante d’emploi et de revenus. Près de 6 millions de personnes visitent la ville chaque année, pour une retombée économique d’environ 950 millions d’euros par an. Le tourisme d’affaires a particulièrement le vent en poupe. Directement liés au tourisme, les secteurs du vin et de la gastronomie sont très développés à Bordeaux. Autour de la ville, près de 14 000 producteurs de vin travaillent sur plus de 115 000 hectares de vigne. Le chiffre d’affaires annuel lié a cette industrie est de 14,5 milliards d’euros. Beaucoup d’écoles préparent spécifiquement à travailler dans ce secteur : KEDGE BS propose par exemple un Master dédié aux Vins et Spiritueux.

Un aspect moins connu de Bordeaux est son importance dans le tissu industriel français. La ville fait partie de l’Aerospace Valley française, aux côtés de Toulouse, Biarritz, Pau et Tarbes. Dassault, ArianeGroup, Thales et Safran y ont implanté leur groupe. C’est d’ailleurs près de Bordeaux que sont construits les Rafales et les Falcons !

L’histoire des écoles de commerce à Bordeaux 

Deux voies s’offrent à toi pour entrer en école de commerce : soit entrer en postbac, soit entrer après une classe préparatoire aux Grandes Écoles, un cursus qui dure habituellement deux ans. Il y en a trois à Bordeaux : le Lycée Montaigne, le Lycée Nicolas Bremontier (pour les filières technologiques) et l’Institution Sainte-Marie Grand Lebrun. 

Concernant les écoles de commerce, Bordeaux en compte quatre reconnues par la Conférence des Grandes Écoles (CGE) : l’ESSCAl’INSEEC BSEl’ISG et KEDGE BS. KEDGE BS est la plus ancienne historiquement. Si elle prend sa dénomination actuelle en 2013, elle est l’héritière de l’école supérieure de commerce de Bordeaux, fondée en 1873. Son campus bordelais est situé en plein centre-ville, ce qui permet à ses élèves de profiter totalement de la vie étudiante. L’INSEEC SBE a également installé son siège historique dans la ville bordelaise, depuis 1975. Le campus est situé près de la Cité du Vin, un haut lieu culturel bordelais. L’implantation de l’ESSCA est quant à elle plus récente, puisqu’elle ne date que de 2016. Son campus est situé près du pont Chaban-Delmas, au cœur des Bassin à flots. L’ISG a quant à elle été fondée en 1967.

Les écoles de commerce à Bordeaux 

L’INSEEC School of Business & Economics est l’une des écoles de commerce bordelaises les plus connues. Cette école est membre d’INSEEC U., l’un des plus gros groupe d’enseignement supérieur privé français. Les étudiants bénéficient ainsi de relations privilégiées avec d’autres écoles du groupe, comme ECE, une école d’ingénieurs. L’INSEEC SBE se distingue également par la grande place accordée à l’international au sein de ses programmes. Les étudiants de l’école de commerce pourront ainsi se rendre sur les campus de San Francisco, Londres, Shanghai ou Abidjan et mener des projets transverses avec d’autres écoles du groupe. La stratégie de formation de l’INSEEC est de mettre l’accent sur la Deep Education. Elle veut ainsi former des managers qui pourront s’adapter aux changements permanents du monde contemporain et aux mutations technologiques qui les pousseront à travailler avec des gens ayant un background très différent du leur.

L’ESSCA est quant à elle présente sur six campus français (Angers, Paris, Bordeaux, Aix-en-Provence, Cholet, Lyon), et deux à l’étranger (Budapest et Shaghai). Cette école propose soit un PGE en cinq ans pour les postbac, soit en trois ans pour les titulaires d’un bac+2. Ce PGE est d’ailleurs en pleine mutation : l’école veut remettre au gout du jour les humanités, les mathématiques et la géopolitique. Elle veut également entreprendre une refonte totale de son parc immobilier. Forte de ses 260 partenariats dans le monde et de ses 22 doubles-diplômes, elle offre à ses étudiants la possibilité de partir dans le monde entier. La troisième année du cursus est d’ailleurs réservée aux échanges internationaux. 

KEDGE BS est quant à elle accessible à la fois en postbac, pour un programme de 3 ou de 5 ans, mais aussi post-prépa, pour le PGE. L’accent est également mis sur l’expérience internationale, avec la possibilité de passer 3 ans à l’étranger pour les formations bac+5. Les étudiants ont la possibilité de faire un double-diplôme partout dans le monde, de l’Argentine au Sénégal en passant par la Chine. On y acquiert également une réelle expérience professionnelle, puisque les étudiants peuvent réaliser jusqu’à 18 mois de stage. 

L’ISG est possède sept campus en France : deux à Paris, mais également à Bordeaux, à Lille, à Lyon, à Nantes, à Nice, à Strasbourg et à Toulouse. Membre de Ionis Education Group, elle a des partenariats avec plus de 160 universités dans 57 pays. Elle forme chaque année 4 500 étudiants dans le monde et affiche une vraie ambition internationale. 

Les partenariats intrarégionaux des écoles de commerce à Bordeaux 

L’INSEEC SBE a de nombreux partenariats avec les écoles de l’INSEEC U., dont certaines, comme Sup de Pub, sont situées à Bordeaux. L’ISG a aussi à cœur de développer des liens avec les écoles alentour. Elle réalise par exemple en début d’année un cycle de conférence Business and Tech, en partenariat avec Epitech et ESME-Sudria, deux écoles d’ingénieurs. 

Les partenaires économiques des écoles de commerce à Bordeaux 

Une école à un objectif : aider ses étudiants à trouver un emploi. Les écoles bordelaises l’ont bien compris et elles s’efforcent de multiplier les partenariats avec les entreprises régionales pour faciliter l’intégration des élèves sur le marché du travail. KEDGE BS a de nombreux partenaires implantés dans la région bordelaise. On trouve notamment Cdiscount ou le barreau de Bordeaux. Ces entreprises permettent aux étudiants de former des liens avec le monde professionnel. L’INSEEC SBE a quant à elle des partenariats avec des acteurs comme la Banque Populaire Aquitaine ou Thalès. 

Le coût de la vie à Bordeaux 

Bordeaux est une ville relativement chère. La difficulté principale des étudiants sera de se loger : avec moins de 13 studios pour 10 000 habitants en moyenne, les loyers sont élevés. Les places du CROUS sont limitées et attribuées en priorité aux boursiers. Un studio de 20m² coûtera entre 350€ à 600€. Une possibilité est de s’excentrer dans la banlieue bordelaise. 

Coté transports en commun, l’offre est très développée et vous permettra de vous déplacer facilement d’un point à un autre. La carte Aquitaine Étudiants, réservée aux étudiants de moins de 28 ans domiciliés en Aquitaine, leur permet de bénéficier de 50 % de réduction sur le trajet école-domicile dans tous les trains du réseau. Un pass Jeune annuel te coûtera à partir de 245€ par an. La nuit, tu pourras prendre le TBNight de 1h50 à 5h15, qui traverse Bordeaux, Talence, Pessac et Gradignan. De nombreuses trottinettes électriques sont également disponibles un peu partout. Cependant, le moyen de locomotion favori des Bordelais reste tout de même le vélo, qui est très pratique grâce à ses nombreuses pistes cyclables.

Choisis ta future formation d'excellence
No stress, on est là pour t'orienter !
Découvre ta future formation
Voir mes options