Voici une liste des principales figures de style à connaître pour l’épreuve de l’oral et de l’écrit de français. Maîtrisez les bien, cela vous sera très utile !

 

Les figures de style par analogie

Ces figures de style permettent de créer des images.

 

La comparaison

Cette figure de style compare deux éléments grâces à un outil de comparaison.

Un exemple ? « La terre est bleue comme une orange », Eluard

 

La métaphore

Cette figure de style compare deux éléments sans outil de comparaison.

Un exemple ? « Ma jeunesse ne fut qu’un ténébreux orage », Baudelaire

 

La personnification

Cette figure de style attribue un comportement humain à un objet, un animal.

Comment ? Pour attribuer un comportement humain à un objet ou à un animal, on utilise souvent des verbes d’actions, des adjectifs qualificatifs spécifiques ou encore la majuscule. 

Un exemple ? « La forêt gémit sous le vent », Rimbaud

 

L’allégorie

Cette figure de style représente de façon concrète et symbolique une idée abstraite.

Comment ? Cette figure de style est facilement identifiable par l’utilisation de la majuscule ou encore des adjectifs qualificatifs et des verbes. 

Un exemple ? « Je veux peindre la France une mère affligée, / Qui est, entre ses bras, de deux enfants chargée. », Verlaine

 

 

Les figures de substitution

Ces figures de style remplacent un terme par un autre terme ou par toute une expression.

 

La métonymie

Cette figure de style désigne un objet, une idée, un être par un autre mot qui lui est associé par un lien logique, une relation analogique.

Un exemple ? « C’est une décision de l’Elysée », « manger un morceau », « boire un verre ».

 

La synecdoque

C’est une métonymie qui consiste à nommer un tout pour désigner une partie ou l’inverse.

Un exemple ? « Les voiles disparurent à l’horizon. », « La France a gagné contre l’Allemagne. »

 

La périphrase 

Cette figure de style remplace un mot par une expression qui le définit.

Un exemple ? « La langue de Shakespeare » (= l’anglais)

 

 

Les figures de l’insistance ou de l’atténuation

L’hyperbole

Cette figure de style consiste en l’emploi de termes exagérés par rapport à la réalité qu’ils désignent.

Un exemple ? « Je meurs de soif. »

La gradation

C’est une énumération de termes organisée de façon croissante ou décroissante.

Un exemple ? « C’est un roc ! … c’est un pic !… c’est un cap ! / Que dis-je, c’est un cap ? … c’est une péninsule ! », Rostand, Cyrano de Bergerac

L’accumulation

C’est une énumération plus ou moins longue de termes.

Un exemple ? « Rien n’était si beau, si leste, si brillant, si bien ordonné que les deux armées. », Voltaire, Candide

La litote

Cette figure de style consiste à dire moins pour faire comprendre plus.

Un exemple ? « Va, je ne te hais point. », Corneille, Le Cid

L’euphémisme

Cette figure de style consiste à remplacer un mot, une expression par un terme adouci.

Un exemple ? « Les non-voyants », « Il est un peu enveloppé. »

L’anaphore

Cette figure de style consiste à répéter des termes en début de plusieurs phrases, vers, propositions.

Un exemple ? « Cœur qui a tant rêvé / O cœur charnel / O cœur inachevé, / Cœur éternel », Péguy

Le parallélisme

Cette figure de style consiste à répéter la même construction syntaxique.

Un exemple ? « Innocents dans un bagne, anges dans un enfer », Hugo.

 

 

Les figures d’opposition

L’antithèse

Cette figure de style rapproche dans une phrase, deux mots de sens opposés.

Un exemple ? « Je sentis tout mon corps et transir et brûler », Racine

L’oxymore

Cette figure de style réunit deux termes opposés dans un paradoxe apparent.

Un exemple ? « Un silence assourdissant », Camus

L’antiphrase

C’est une formulation qui exprime le contraire de ce que l’on pense.

Un exemple ? « Je suis dans de beaux draps ! »

Un chiasme

C’est un enchaînement de deux expressions, dont la deuxième adopte l’ordre inverse de la première (A-B / B’-A’)

Un exemple ? « Il y a de l’Urgo dans l’air, il y a de l’air dans Urgo. »

Un paradoxe

Cette figure de style consiste à énoncer une opinion contraire à l’idée commune.

Un exemple ? « Les premiers seront les derniers. »

 

 

Les figures de rupture

Une anacoluthe

Cette figure de style consiste à rompre une construction syntaxique.

Un exemple ? « Le nez de Cléopâtre, s’il eût été plus court, la face de la terre en eût été changée », Pascal.

 

 

Les figures qui jouent sur les sons 

Une assonance

C’est une répétition d’un même son de voyelle dans une même phrase ou dans un ensemble de vers.

Un exemple ?  « Les sanglots longs / des violons / de l’automne / blessent mon cœur / d’une langueur / monotone », Verlaine.

Une allitération

C’est une répétition d’un même son de consonne.

Un exemple ? « Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? », Racine

 

 

Il est impératif de bien maîtriser ces figures de style pour bien réussir vos commentaires de textes. N’hésitez pas à également regarder d’autres articles notionnels utiles pour les commentaires des textes !