Les formes de discours dans un commentaire de textes

 Voici un point central abordé tout au long du collège, souvent oublié en première. N’oubliez pas de commenter les différentes formes de discours lors de votre commentaire de textes : direct, indirect, narrativisé…. Cela fait en effet partie des attentes du correcteur !

 

Le discours direct

Pourquoi utiliser cette forme de discours ?

Donner un effet de réel et relayer l’information en toute objectivité.

Comment ?

C’est le fameux discours que l’on retrouve dans la plupart des textes, introduit par un verbe de parole, il est délimité par des guillemets.

Un exemple ?

« – Aucune idée, fit Salvador. Disparue depuis quatre ans. Si vous pouviez m’arranger ça. Ça ne devrait pas être bien compliqué, non ? »

Les grandes blondes, Jean Echenoz, 1995

Le discours direct permet de donner des indications supplémentaires sur le personnage – l’utilisation du « ça », qui appartient au registre familier montre notamment que les deux personnages entretiennent une relation amicale.

 

Le discours indirect

Pourquoi utiliser cette forme de discours ?

Le discours indirect permet d’éviter de rompre la narration. Il permet souvent de résumer les propos d’un personnage en mettant en avant le contenu du message transmis.

Comment ?

L’utilisation de la subordonnée, complément d’un verbe de parole ou de pensée.

Un exemple ?

« Jouve goûta prudemment le contenu de son verre : l’eau gazeuse et le citron s’harmonisaient à l’air chloré du stade nautique pour vous déterger les narines en douceur. Alors, dit-il enfin, c’est qui cette fois ? »

Les grandes blondes, Jean Echenoz, 1995

 

Le discours indirect libre

Pourquoi utiliser cette forme de discours ?

Pour plonger le lecteur dans le récit.

Comment ?

Aucun verbe introducteur, pas de guillemets, juste une retranscription directe des dialogues intégrés dans le texte. On trouve souvent aussi des phrases interrogatives ou exclamatives.

Un exemple ?

« Alors l’homme reconnut une fosse. Il fut repris de honte : à quoi bon ? Il n’y aurait pas de travail. »

L’assommoir, Emile Zola, 1876

 

Le discours narrativisé

Pourquoi utiliser cette forme de discours ?

Souvent pour gagner du temps.

Comment ?

Procédé très allusif qui résume le sens des paroles prononcées, le discours narrativisé permet d’accélérer le rythme de la narration, défini par Rosier (1999) comme « une parole originale transformée et réduite à un simple fait discursif ».

Un exemple de discours narrativisé ?

« Elle annonça son départ. »

Gardez bien ces différentes formes de discours en tête ! Il faut bien le commenter surtout dans les extraits de romans. Bon courage pour le jour J !

 

A lire : Les formes de romans.