La question de corpus expliquée à partir des annales de 2017

Bien que moindre en terme de points à l’écrit du baccalauréat de français, la question de corpus est un exercice important et souvent source d’angoisse pour les élèves. Voici donc un exemple afin de vous aider à l’aborder avec apaisement et confiance. Les textes étudiés ici sont tirés des annales de 2017.

Voici donc sans plus attendre la question de corpus de 2017 rédigée !

Question de corpus :

Les personnages de ces romans sont-ils touchés de la même manière par l’univers fictif qu’ils découvrent  ?

Voici les étapes à suivre :

  • repérer les points communs et différences des textes mis en relation grâce à un code couleur
  • grâce à un tableau élaboré à partir de la première étape de repérage, noter les points communs et divergents des textes, ainsi que les citations prouvant les points/arguments en question.
Marcel Proust, Du côté de chez Swann, « Combray »Marguerite Duras, Un barrage contre le PacifiqueAlbert Camus, Le premier homme
Spectateur et acteur dans l’univers fictif découvertSpectatrice de l’univers fictif découvertSpectateur de l’univers fictif découvert
Forte émotion, nostalgie, entre bonheur et tristesseForte émotion, d’abord de la douleur puis du soulagement, de la joie et enfin une certaine amertumeUn certain détachement de la part du narrateur
Immersion totale dans la fiction qu’il a lui-même inventée étant enfantsImmersion totale dans une fiction extérieure et topiqueDistance avec la fiction projetée à l’écran
Une expérience personnelleUne expérience à la fois personnelle et collectiveUne expérience à la fois collective et personnelle
Nostalgie, retour dans la fiction de l’enfance donc d’un temps passé et d’un espace autreDésir de fuite vers un ailleurs dans un temps futur et fictifPermanence dans le temps et l’espace présents
  • structurer son argumentation grâce au tableau réalisé en dédiant à chaque élément une partie de développement (en sélectionner environ 5 essentiels et se concentrer dessus.)

Développement – question de corpus 2017 rédigée

Dans les trois extraits, les personnages sont spectateurs de l’univers fictif qu’ils découvrent. L’extrait de l’oeuvre de Marcel Proust est toutefois légèrement différent car le personnage y est aussi actif.

Quant aux univers fictifs découverts, nous pouvons rapprocher les textes de Marguerite Duras et Albert Camus car il s’agit du cinéma donc de fictions extérieures et topiques et d’expériences collectives. Au contraire, l’univers fictif du personnage de Marcel Proust est personnel, imaginaire et fut créé par ce même personnage étant enfant.

Nous pouvons rapprocher les deux premiers extraits en ce qui concerne l’intensité de l’émotion, l’immersion du personnage dans l’univers fictif et le caractère très personnel de l’expérience qui est vécue de manière intense. Dans le dernier extrait, le personnage apparaît plus détaché.

En ce qui concerne les émotions provoquées et les désirs qui en découlent, tous les extraits sont différents. Dans le texte de Marcel Proust, la principale émotion est la nostalgie, le personnage se projette donc dans un passé imaginaire et personnel. Dans celui de Marguerite Duras, Suzanne vit un ascenseur émotionnel ; elle ressent d’abord de la douleur, de la honte, puis du soulagement, du bonheur et enfin une certaine amertume à la fin de cette parenthèse éphémère de bonheur. L’univers fictif est ici synonyme d’évasion, de fuite. Enfin, dans le dernier extrait, le personnage garde ses distances avec l’univers fictif, il observe avec curiosité, ce qui l’inscrit dans le temps et l’espace présents.

N’hésitez pas à consulter d’autres corrigés des questions de corpus pour bien vous familiariser avec la méthode.

Poursuis ta lecture sur ces sujets