Asie du Sud-Est : défis de la population et de la croissance, corrigé détaillé

L’Asie du Sud-Est : défis de la population et de la croissance est sujet est classique, il ne devrait pas vous poser de problèmes, mais pour faire une bonne copie, il faut quand même : 

  • bien appliquer les règles de la dissertation, à savoir fournir un devoir construit, qui propose une réflexion structurée et qui répond au sujet 
  • ne pas oublier de mentionner les grands attendus et les mots-clés du sujet 
  • s’appuyer sur des exemples (chiffres, études de cas) : c’est ce qui va permettre à votre copie de se distinguer! 

Avant de commencer l’annale sur l’Asie du Sud-Est

1. Définir au brouillon les termes du sujet « Asie du Sud-Est : défis de la population et de la croissance » pour éviter le hors-sujet 

« Asie du Sud et de l’Est » 

Danger : attention à ne pas exclure certains pays et de ne parler que de l’Asie du Sud ou de l’Asie de l’Est 

Défis 

Danger : le sujet porte ici sur des défis, c’est-à-dire des problèmes à surmonter. 

Pour répondre au sujet, vous devrez donc vous demander quels sont les enjeux et problèmes que posent la population et la croissance, et ne pas vous contenter de faire un état des lieux de la situation économique et démographique. Le sujet n’est pas « Population et croissance en Asie du Sud et de l’Est » 

Notez que parfois il peut être utile de se demander ce que le sujet n’est pas, pour éviter le hors-sujet !

2. Noter au brouillon les idées majeures pour ne pas les oublier 

Pour faire une bonne copie, il faut d’abord (et c’est ce qui est le plus facile) ne pas oublier les éléments clés qui sont attendus. (Gardez à l’esprit que chaque notion mentionnée rapporte des points). 

Donc il vous faut : 

  • éviter d’oublier un élément important
  • mais aussi éviter de parler de quelque chose qui ne répond pas au sujet juste pour caser votre cours : ça vous coûtera des points, même si ce que vous dîtes est en soi juste!  

Par exemple pour ce sujet, voilà les grandes idées à ne pas oublier : 

  • L’Asie du Sud et de l’Est est le principal foyer de peuplement mondial 
  • Cette région a connu récemment croissance économique considérable
  • Mais la région reste marquée par des inégalités démographiques et économiques + des rivalités régionales + des défis environnementaux et sociaux 

Ce qui est essentiel dans une copie, c’est également les mots-clés. 

Comparez par exemple ces deux deux phrases : 

« De plus en plus de personnes habitent en Asie du Sud-Est, ce qui est un atout mais aussi un problème » / « L’Asie du Sud-Est représente le principal foyer de peuplement mondial, et le poids démographique de cette aire continentale constitue à la fois une potentialité économique et une source de défis socio-environnementaux ». 

Les deux veulent dire la même chose mais la deuxième phrase emploie des termes géographiques précis et des mots-clés qui lui permettent d’être plus précise : foyer de peuplement, poids démographique, aire continentale, défis socio-environnementaux… 

 

 

3. Former un plan logique et cohérent 

Le plan ne doit jamais être une juxtaposition d’idées mais un enchaînement d’idées liées les unes aux autres qui doivent répondre à une question précise : votre problématique. 

 

 

4. Soigner accroche et conclusion  

L’accroche : elle est essentielle. C’est la toute première impression qu’a le correcteur de votre copie. Un devoir qui commence par une accroche pertinente, ancrée dans l’actualité, en lien direct avec le sujet, met tout de suite le correcteur dans de bonnes dispositions et montre que vous avez compris que le sujet n’était pas simplement un sujet de bac, mais aussi un moyen de réfléchir et de comprendre les dynamiques actuelles.

En géographie c’est facile : vous pouvez commencer par : 

  • un chiffre marquant
  • un rapport des Nations Unies ou d’une organisation internationale 
  • un discours de président qui mentionne les enjeux de croissance et de population pour son pays 
  • une étude de cas (par ex., un exemple qui montre la pression démographique que subissent les pays d’Asie du Sud et de l’Est)  

Astuce : pour chaque thème, préparez-vous une liste de plusieurs accroches différentes.
Et gardez à l’esprit que l’accroche ne doit jamais sortir de nulle part mais toujours être liée à CE sujet précis que vous avez sous les yeux. 

La conclusion : une copie sans conclusion, c’est le signe que l’élève n’a pas géré son temps, et ça peut faire perdre plusieurs points.
Vous pouvez donc rédiger EN AVANCE votre conclusion, en respectant bien les deux éléments qu’elle doit comporter : 

  • un résumé de ce que vous avez développé dans votre copie : soyez bref et clairs (et ne rajoutez pas d’élément que vous avez oublié, ça se voit tout de suite) 
  • une ouverture : vous pouvez lier ce sujet à une autre problématique OU citer un événement à venir (conférence, manifestation internationale en rapport avec le sujet et montrer comment elle reflète ce que vous avez dit) OU suggérer une piste de réflexion complémentaire OU tenter de répondre à la question : « qu’est-ce que j’ai montré dans mon développement et quelles questions se posent suite aux conclusions auxquelles je suis arrivé? » 

 

Introduction sur les défis de la population et de la croissance en Asie du Sud-Est

Accroche : possibilité d’évoquer le déplacement de la capitale indonésienne Jakarta (une des villes les plus peuplée au monde avec 30 millions d’habitants) sur l’île de Bornéo. Le but de ce déplacement est de rééquilibrer le développement du pays mais aussi de lutter contre la congestion de la circulation, la densité de population et la pollution de l’air à Jakarta et de faire face à la menace de montée des eaux. 

Attention : cette accroche doit être liée à la suite, elle n’est pas là pour faire joli mais pour annoncer et amorcer votre développement. Ne pas oublier donc une phrase permettant de faire le lien entre accroche et suite de l’introduction puis développement, comme « cet évènement est donc un des nombreux exemples qui illustrent les défis multiples liés à la question démographiques et économique en Asie du Sud-Est, aire géographique très fortement et densément peuplée qui a connu depuis les années 1980 une croissance économique rapide mais inégalement répartie ». 

Introduire ensuite une problématique qui doit reprendre les termes du sujet et rester fidèle au sujet : 

Ex : « En quoi la situation économique et démographique en Asie du Sud-Est engendre t-elle des défis nouveaux et variés pour une aire géographique hétérogène et en pleine mutation ? »  

Et une annonce de plan. 

1 – L’Asie du Sud et de l’Est : une aire géographique au poids démographique considérable mais inégalement réparti 

2 – L’Asie du Sud et de l’Est : une aire régionale qui connaît la plus forte croissance économique de la planète mais souffre des revers de cette croissance accélérée 

3 – La croissance économique rapide et la situation démographique comme causes majeures pour des défis socio-écologiques et politiques nombreux et nouveaux  

Le but : des titres synthétiques / des mots-clés / une progression dans la réflexion / le sujet traité dans son intégralité 

 

 

Développement sur les défis de la population et de la croissance en Asie du Sud-Est

 

1 – L’Asie du Sud-Est : une aire géographique au poids démographique considérable mais inégalement réparti 

 

a) L’Asie du Sud-Est : le principal foyer de peuplement de la planète 

L’Asie du Sud et de l’Est concentre la majeure partie de la population mondiale : 55% de la population avec 3,8 milliards d’habitants.

C’est un foyer de peuplement historique : la Chine est considéré comme premier foyer de population au monde (les pratiques d’irrigation et de riziculture nécessitaient une main-d’œuvre importante et permettaient de nourrir un grand nombre d’individus). 

Le poids démographique de cette aire régionale par rapport à la population mondiale s’est renforcé dans les années 1950 et jusqu’aux années 1980. 

La région se caractérise encore aujourd’hui par sa densité de population (ex : 390hab/km2 en Inde) surtout dans la vallée du Gange et sur le littoral chinois

MAIS la croissance démographique ralentit : natalité réduite (ex. avec la politique de l’enfant unique en Chine). Elle atteint désormais environ 2% par an, une croissance proche de celle des pays dits développés. 

 

 

b) Mais une répartition asymétrique de la population au sein de l’aire régionale…  

D’un côté deux puissances démographiques (Chine et Inde) : elles concentrent à elles seules 35 % de la population mondiale avec respectivement 1,36 et 1,27 milliards d’habitants

De l’autre des puissances démographiques secondaires et des pays qui ont achevé leur transition démographique, surtout en Asie orientale (ex : le Japon, Singapour). 

Exemple de cette asymétrie : la différence des taux de fécondité (3,5 enfants par femme au Pakistan contre 1,1 à Singapour). 

Note : toujours s’appuyer sur des exemples, c’est essentiel pour justifier ce que vous avancez ! 

 

 

c) … et répartie de manière hétérogène à échelle nationale  

On observe des disparités démographiques au sein même des États : 

  • les littoraux, façades littorales dynamiques et vallées fluviales (citer des exemples : Gange, Indus, Mékong) concentrent la majorité de la population, tout comme les villes

En effet la croissance démographique s’est accompagnée d’une urbanisation rapide (taux d’urbanisation de 40% en Asie du Sud et de l’Est) : dynamiques de métropolisation et d’exode rural.   

  • à l’inverse les espaces montagneux aux reliefs contraignants ou les zones du centre des pays, moins favorables au développement agricole, sont caractérisés par une faible densité démographique 

Possibilité de donner un exemple concret : opposer les provinces intérieures de Chine à des mégalopoles comme Shanghai (80 millions d’habitants), insérées dans l’archipel métropolitain mondial. L’Ouest représente 56 % du territoire mais seulement 11% de la population alors que le littoral concentre 43% de la population sur seulement 14% de la superficie. Dichotomie entre les villes et les campagnes.

Rappel méthode : pas de panique, ces chiffres sont des plus. Apprenez-en quelques-un pour chaque chapitre, c’est toujours un vrai atout, mais en cas d’oubli ne vous inquiétez pas, l’important est de savoir restituer l’idée principale. 

Attention aussi à toujours avancer des chiffres plausibles et logiques ! 

 

 

2 – L’Asie du Sud et de l’Est : une aire régionale qui connaît la plus forte croissance économique de la planète mais souffre des revers de cette croissance accélérée 

a) Une croissance économique très rapide en Asie du Sud-Est… 

Après la Seconde Guerre mondiale : le Japon s’industrialise et se tourne vers les exportations : stratégie du vol d’oies sauvages : commencer processus d’industrialisation sur un produit à faible technicité en l’important, puis exporter ce produit, puis l’exporter et l’abandonner pour un produit à plus haute valeur ajoutée, ce qui permet à un autre pays de reprendre la production du produit à faible valeur ajoutée 

Attention : inutile d’alourdir votre copie avec ces explications qui ne sont pas le coeur du sujet, surtout si vous manquez de temps : le but est d’expliquer la théorie dans cette fiche pour que vous en compreniez le principe. 

1950-1980 : industrialisation des autres pays d’Asie : 

  • Quatre Dragons 
  • Bébés Tigres 
  • Chine 

1990 : effet de rattrapage de l’Inde, qui intégrera les BRICS en 2011 

Chine et Japon sont respectivement 1ère et 3ème puissance économique mondiale. 

Attention : il s’agit d’un devoir de géographie et non d’Histoire. Ne pas oublier de donner la priorité aux dynamiques actuelles. Le passage historique n’est là que pour illustrer la rapidité de la croissance. 

 

 

b) … liés aux dynamiques inhérentes au processus de mondialisation…   

La croissance économique de cette aire régionale est liée à : 

  • une économie d’exportation centrée sur la réponse à la demande extérieure 
  • une main d’oeuvre abondante et souvent peu coûteuse qui motive la délocalisation de la production depuis l’Europe ou l’Amérique du Nord : on parle des pays d’Asie du Sud et de l’Est comme de « pays-ateliers » 
  • des mesures incitatives pour encourager les IDE (Investissements directs à l’étrangers), comme la faiblesse des droits de douane  
  • des échanges intra-régionaux entre pays ateliers et pays spécialisés dans l’industrie et le tertiaire (Japon) : on parle de circuit intégré asiatique. Effets d’intégration régionale (ASEAN). 

Ces caractéristiques rendent ces pays attractifs dans le cadre de la mondialisation et de l’accroissement des échanges à échelle planétaire. 

Note : il est intéressant de faire référence à d’autres parties du programme, si cela est pertinent : ça montre que vous avez compris que les connaissances n’étaient pas cloisonnées et que vous ne vous limitez pas à la simple récitation de votre cours.  

Aujourd’hui, la région représente 30% du PIB mondial et a un taux de croissance annuel supérieur à 7% qui lui a permis de résister à la crise économique des années 2008.  

 

 

c) … dont les conséquences spatiales et sociales nombreuses révèlent de fortes disparités régionales en Asie du Sud-Est

Cette croissance économique se traduit en terme spatiaux et sociaux : 

  • concentration des richesses dans les mégalopoles des façades atlantiques dynamiques (Tokyo = 35 millions d’habitants / Shanghai = 26 millions) 
  • dynamiques d’intégration régionale (ASEAN) 
  • main d’oeuvre parfois sous-qualifiée et exploitée (ex : les conditions de travail des travailleurs du textile au Bangladesh et la précarité croissance des emplois) 
  • retard des PMA comme le Laos ou le Cambodge 

 

3 – La croissance économique rapide et la situation démographique comme causes majeures pour des défis socio-écologiques et politiques nombreux et nouveaux  

a) Des défis liés aux disparités régionales 

Différents degrés d’intégrations économiques 

– Le Japon membre de la Triade 

– Les NPIA Nouveaux Pays Industrialisés (ou Quatre dragons) : territoires compétitifs insérés dans la mondialisation 

– La Chine en pleine croissance économique malgré des difficultés liées au vieillissement de la population 

– Les bébés tigres et les PMA encore très dépendants de la demande extérieure et économiquement fragiles.

Les « gagnants » et les « perdants » de la mondialisation 

La mondialisation et l’ouverture aux échanges n’a pas profité également à tous les États et les dynamiques du monde globalisé ont engendré des disparités spatiales et économiques majeures : 

  • d’un côté les régions littorales concentrent IDE, mégalopoles et sont intégrées à l’archipel métropolitain mondial et aux flux commerciaux mondiaux (ex : Shanghai, mégalopole mondiale, CBD dynamique) 
  • de l’autre certains pays vivent encore dans une pauvreté réelle (la pauvreté touche 25% de la population et on observe des phénomènes de fragmentation socio-spatiales dans les métropoles comme Delhi ou Jakarta qui comportent de nombreux bidonvilles). 

50% de la population indienne vit avec moins de 2 euros par jour. 

 

 

b) Des problèmes sociaux et démographiques

Les problèmes liés à la surpopulation : pollution, congestion, pénurie de ressources et de logement. 

Un nombre croissant d’individus doit être nourri, soigné et éduqué. 

Ex : le cas des bidonvilles et de l’habitat informel à Jakarta 

Un vieillissement démographique problématique en Asie du Sud-Est

Ex du Japon : en 2060 les plus de 65 ans représenteront près de 40% de la population et la population active aura diminué de près de 20 millions de personnes. Les problèmes posés sont : 

  • économiques : la baisse du nombre d’actifs aura un impact sur la croissance économique du pays 
  • politique : le gouvernement envisage de recourir à l’immigration afin de combler la baisse de main d’oeuvre disponible : engendre des tensions et des protestations au sein de la population 
  • sociaux : le vieillissement entraînera des dépenses accrues dans les domaines de la santé et des retraites + une hausse des cotisations sociales pour les jeunes 

Même dynamique en Chine : la part des plus de 65 ans dans la population pourrait doubler d’ici 2030. 

 

 

c) Des défis environnementaux majeurs 

Poids démographique qui engendre une pression sur des ressources naturelles rares dans la région 

Ex : le manque d’eau en Inde / la Chine est le premier importateur mondial de pétrole venu du Moyen-Orient ce qui engendre une dépendance à l’extérieur 

Cette course aux ressources entraîne des tensions géopolitiques majeures : la Chine revendique les îles et archipels de mer de Chine méridionale pour étendre sa ZEE et avoir accès à plus de ressources + développe sa stratégie du collier de perles pour sécuriser la route des hydrocarbures reliant le Moyen-Orient à l’Orient. 

Une densité de population qui accroît la vulnérabilité face aux risques naturels croissants   

Ex : typhon Hagibis au Japon, 1/3 du Bangladesh pourrait être submergé par les eaux, ce qui engendrerait un déplacement massif de population et un nombre croissant de réfugiés climatiques. 

Une concentration démographique et un développement économique qui ont un impact environnemental croissant 

Ex : pollution des sols et de l’air en Chine / pollution de l’eau en Inde / problèmes respiratoires dans les métropoles / Chine 1er émetteur mondial de gaz à effet de serre notamment en raison du recours au charbon 

 

 

Conclusion de l’annale sur les défis de la population et de la croissance en Asie du Sud-Est

 

Étape 1 : récapituler les idées principales et répondre à la problématique 

Une aire régionale caractérisée par son poids démographique important et la rapacité de sa croissance économique 

MAIS une région pénalisée par les conséquences de ces mutations rapides et par des disparités socio-économiques et démographiques croissantes, qui posent des défis nombreux et multiscalaires (= à plusieurs échelles). 

Les défis (pour montrer que l’on répond au sujet) : une croissance mieux répartie et une synergie entre Asie orientale et méridionale / une croissance économique qui ne se fasse plus au détriment de l’environnement et s’accompagne d’un développement social 

 

 

Étape 2 : proposer une ouverture 

11 juillet : Journée Internationale des Populations pour attirer l’attention sur les enjeux environnementaux de la démographie

OU dégradation de la qualité de l’air à New Delhi lié à la congestion des routes et à la densité de population. 

Peu importe l’élément que vous choisissez, le tout est de prolonger (en quelques lignes) votre réflexion : sur quel autre thème réfléchir en lien avec le sujet traité? Quel élément important vous semble lié à ce que vous évoquez? Là encore, l’ouverture n’est pas là pour faire joli mais pour poser des questions pertinentes au vu de ce que avez avancé plus haut. 

 

 

À retenir donc : 

  • ne pas oublier les mots-clés et les attendus du sujet 
  • s’appuyer sur des chiffres et des exemples
  • respecter les règles de base de la dissertation : réflexion structurée et progression 

Avec ces connaissances et la maîtrise de la méthode, vous êtes armés ! N’hésitez pas à consultez d’autres annales d’histoire et de géographie.