Les auteurs majeurs de la littérature anglophone

Tout comme il est bon d’avoir des notions littéraires en français pour comprendre la culture française, il est indispensable de connaître les auteurs majeurs qui ont transformé la littérature anglophone…

 

Les grands auteurs britanniques


William Shakespeare (1564-1616)

Biographie

William Shakespeare est évidemment l’auteur le plus connu de la littérature anglophone. Il réinvente complètement le théâtre anglais (et plus largement anglophone) et continue d’être l’auteur anglophone le plus étudié au monde.

Parce qu’il est né au XVIème siècle, nous disposons de peu d’informations sur le début de sa vie ainsi que sur le début de sa carrière. Nous savons toutefois qu’il est né en Angleterre, qu’il a vécu à Stratford-upon-Avon et qu’il a eu trois enfants de son union avec Anne Hathaway.

Oeuvres majeures

Ses oeuvres majeures sont Romeo and Juliet (1597), Hamlet (1603), Macbeth (1623), Othello (1622), A Midsummer Night’s dream (1600), As You Like It (1623) et Henry V (1599).

Il s’est illustré dans tous les genres : comédies (As You Like It, Much Ado About Nothing), tragédies (Hamlet, Othello, Macbeth, Romeo and Juliet) et pièces historiques (Henry V, Richard III).

Anecdote

Beaucoup d’expressions idiomatiques proviennent de ses oeuvres : to be a laughing stock (= être la risée de tous), the green-eyed monster (synonyme de la jalousie depuis Othello), to lie low (= se faire discret), apple of my eye (= la prunelle de mes yeux), etc.


Jane Austen
(1775-1817)

Auteure des très connus Sense and Sensibility (1811) et Pride and Prejudice (1813), Jane Austen fait partie des très grands auteurs de son époque. Son ironie, sa maîtrise du discours indirect libre et sa peinture sarcastique de son époque font d’elle une romancière hors pair. Ses romans continuent d’influencer la culture anglophone aujourd’hui, comme l’illustrent les nombreuses adaptations télévisées et cinématographiques de ses romans encore très populaires aujourd’hui.


Charles Dickens
(1812-1870)

Grand romancier anglais du mouvement réaliste, Charles Dickens est connu pour ses romans-fleuves qui dénoncent les conditions de la population ouvrière (the working-class) en Angleterre. Lui-même élevé dans la pauvreté, il fait de son expérience l’enjeu majeur de son oeuvre. Il est l’auteur de David Copperfield (1850), Oliver Twist (1839), Great Expectations (1861) parmi beaucoup d’autres.

Il est considéré comme l’auteur victorien par excellence.

 

George Orwell (1903-1950)

Cet écrivain anglais est surtout connu pour ses deux dystopies majeures : Animal Farm (1945) et 1984 (1949). Orwell utilise ses oeuvres de fiction pour dénoncer le fascisme et la dérive totalitaire, soit en utilisant des animaux pour dépeindre les comportements humains, soit en projetant son intrigue dans un futur hypothétique et en mettant en garde sur le potentiel autoritaire des gouvernements de son époque.

Les grands auteurs américains

Edgar Allan Poe (1809-1849)

Cet écrivain américain est surtout connu pour ses oeuvres fantastiques telles que The Black Cat (1843) ou The Raven (1845). Poe s’illustre par ses poèmes macabres (The Raven) et ses nouvelles fantastiques. Il est parfois surnommé “le père de la littérature fantastique anglophone”.

John Steinbeck (1902-1968)

Prix Nobel de littérature en 1962, Steinbeck a écrit près d’une trentaine d’ouvrages. Ses deux oeuvres les plus connues sont les oeuvres de fiction Of Mice and Men (= Des souris et des hommes) (1937) et The Grapes of Wrath (= Les raisins de la colère) (1939). Écrivain communiste, il dépeint avec cynisme les conséquences désastreuses des politiques économiques de l’époque et de l’influence du big business sur les travailleurs américains.

Jack Kerouac (1922-1969)

Cet écrivain et poète américain est considéré comme la voix de sa génération. Son oeuvre la plus connue, quasi-autobiographique, On the Road (1957) a été considérée comme le manifeste de la Beat Generation. Ce mouvement artistique et littéraire des années 50 aux Etats-Unis prône la libération sexuelle, la paix et le vagabondage. Les beatniks sont les précurseurs des hippies des années 60 et des opposants à la guerre du Vietnam.

On the Road raconte les aventures du narrateur-auteur Sal Paradise lors d’un roadtrip à travers les Etats-Unis. C’est une ode à l’Amérique et aux paysages typiquement américains, mais aussi au mode de vie presque libertin de ses protagonistes.

James Baldwin (1824-1987)

Romancier, essayiste, poète et dramaturge, James Baldwin est un auteur noir homosexuel impliqué dans la lutte des droits civiques aux Etats-Unis dans les années 1970.

Le documentaire I am not your Negro sorti en 2016 et réalisé par Raoul Peck retrace la vie de James Baldwin comme auteur et militant et est une bonne introduction à son oeuvre.

Il est surtout connu pour sa collection d’essais Notes of a Native Son (1955) qui s’articule autour de sa carrière d’écrivain en tant qu’homme noir et non-hérérosexuel aux Etats-Unis.

Toni Morrison (née en 1931)

Cette romancière noire américaine utilise la fiction pour dénoncer la ségrégation et le racisme au coeur de la société américaine.

Elle obtient en 1998 le très prestigieux prix Pulitzer pour son roman Beloved qui traite des séquelles psychologiques de l’esclavage sur une jeune femme noire après la mort de son enfant (surnommé Beloved).

 

Il y en a bien sûr d’autres, mais connaître ces auteurs vous permettra déjà d’aborder le monde de la littérature anglophone avec plus d’assurance !

A lire également : les mouvements littéraires et leur caractéristiques