Oral du bac d’espagnol : Identités et échanges

Depuis toujours, les identités ont été partagées et se sont mélangées. Pour diverses raisons (éviter la consanguinité, conquérir l’ennemi etc) et par divers moyens (la migration, la guerre, la reproduction etc), les identités se sont mélangées, créant ainsi de nouvelles identités métissées et ainsi de suite. Ce phénomène mondial et présent depuis la nuit des temps est encore et toujours un thème d’actualité, en témoigne la montée du racisme ces dernières années. C’est pourquoi nous te proposons aujourd’hui une fiche sur les notions d’identités et d’échanges.

Vous pouvez aussi tester vos connaissances en espagnol grâce à nos quiz (vocabulaire, grammaire, civilisation).

 

Définitions de la notion “identités et échanges” 

Les identités

L’identité est ce qui détermine une personne ou un groupe. Cela nous permet de la différencier des autres qui ont une identité différente. Cette notion peut aussi être définie comme le caractère de ce qui est identique, la similitude, la ressemblance. Des éléments ayant la même identité se ressemblent. 

L’identité est quelque chose auquel on s’identifie. Nous pouvons nous identifier à une identité ethnique, sociale, religieuse ou encore culturelle. 

Le fait de parler des identités au pluriel suggère une pluralité d’identité dans le monde et au sein même de nos sociétés. 

 

Les échanges

L’échange désigne l’opération par laquelle on échange des biens ou des éléments non concrets comme les paroles. C’est un processus dont le mot d’ordre est la réciprocité, ce qui le différencie du don. 

Les échanges mettent en relation les personnes et leur permettent de recevoir quelque chose en échange d’autre chose.

 

Mise en relation des notions

 

Les identités et les échanges sont des notions très proches dans toutes les sociétés et depuis toujours. De fait, l’être humain n’a cessé de migrer, de rencontrer, de se battre ou de se reproduire avec des hommes et des femmes appartenant à d’autres groupes et ayant d’autres identités que la sienne. Ainsi, les échanges identitaires et les constructions de nouvelles identités métissées ont été nombreux au fil des siècles. Et dans un monde globalisé comme aujourd’hui, ces échanges sont d’autant plus importants. 

 

Bien que cela concerne tout à fait l’Espagne et l’Amérique latine, ce n’est pas un phénomène spécialement hispanique. 

 

Les exemples possibles

Les exemples développés ici sont focalisés sur l’Amérique latine mais n’hésitez surtout pas à développer des exemples situés en Espagne s’ils vous intéressent ! Vous avez une grande liberté pour le choix des exemples pour votre oral du baccalauréat d’espagnol. 

 

Les mélanges des identités sociales : le métissage

 

En ce qui concerne le développement de l’exemple du métissage, je vous invite à lire l’article suivant. 

 

Les mélanges identitaires religieux : le syncrétisme du candomblé au Brésil

 

Le candomblé est une religion afro-brésilienne pratiquée au Brésil, en Uruguay, au Paraguay, en Argentine ainsi qu’au Venezuela. 

C’est un mélange de catholicisme, de croyances africaines et de rites indigènes. On appelle ceci un syncrétisme : une nouvelle forme de religion née d’un mélange d’identités. Les croyants du candomblé vénèrent des dieux appelés orixás (d’origine familiale et totémique). Chaque orixá est associé à un élément naturel. Le candomblé est basé sur une croyance essentielle : l’idée selon laquelle la nature aurait une âme

Ce sont les esclaves africains, importés en Amérique durant la période de la traite des Noirs (1549-1888), qui ont apporté les bases du candomblé. L’apparition de ce syncrétisme s’explique majoritairement par les migrations et la colonisation de l’Amérique du Sud par les colons européens : entre 1549 et 1888, les esclaves africains, les missionnaires catholiques et les indigènes cohabitaient. Les missionnaires souhaitaient assimiler les indigènes et les esclaves, c’est-à-dire les convertir à la religion catholique qui était, pour eux, synonyme de civilisation. Or les esclaves noirs ont conservé une religion propre tout en intégrant des éléments d’autres identités religieuses -des éléments du catholicisme et les rites indigènes. 

 

Ainsi donc, le candomblé synthétise à lui seul trois identités religieuses, mélangées dans le passé et qui ne forment plus qu’une au sein de cette nouvelle religion aujourd’hui. 

 

Point vocabulaire spécifique aux notions

 

Identités : Identidades

Diversité : Diversidad

Pluralité : Pluralidad

Unité : Unidad

Cultures : Culturas

Religions : Religiones

Echanges : Intercambios

Echanger : Intercambiar

Mélanges : Compartes

Mélanger : Compartir

Migrations : Migraciones

Métissage : Mestizaje

Syncrétisme : Sincretismo

Ethnies : Etnias

Races : Razas

 

Conclusion

Pour conclure, les notions d’identités et d’échanges sont étroitement entremêlées. C’est le cas aujourd’hui avec les migrations et les questionnements brûlants au sujet de l’intégration des migrants (notamment en France, où la peur de perdre notre identité encourage le racisme), mais pas seulement. De fait, ces échanges ont toujours eu lieu. De même, les peurs liées aux identités et la racisme ne datent pas d’aujourd’hui. 

Dans le contexte actuel de tensions identitaires, il est important de bien garder en tête que nos identités sont toutes issues des mélanges d’identités qui ont eu lieu dans le passé. Toutes les sociétés ont migré, toutes se sont mélangées et ont donné de nouvelles identités. C’est donc un enjeu historique et actuel très important, ce qui donne un intérêt d’autant plus important à ce sujet de baccalauréat. 

Vous avez aimé cet article ? Testez vos connaissances en espagnol grâce à nos quiz (vocabulaire, grammaire, civilisation).

A découvrir également sur Major-Bac pour préparer l’oral d’espagnol : Les notions d’innovations scientifiques et de responsabilité 

Poursuis ta lecture sur ces sujets