International : faites le choix HEC Montréal !

Une fois son bac en poche, les options pour poursuivre ses études ne manquent pas en France. Mais quid de l’international ? Au Canada se trouve l’une des meilleures écoles de commerce du monde : HEC Montréal, au Québec. Cette région offre un compromis parfait entre une culture mondialisée et un environnement francophone. Federico Pasin, Directeur de HEC Montréal, revient sur les atouts charmes de sa ville et de son école.

 

Pourquoi choisir le Canada ?

HEC Montréal

Montréal fait partie des villes les plus attractives pour les étudiants. Elle est vibrante et dispose de nombreux d’attraits. Elle offre une diversité incroyable, car le Canada est une terre d’immigration. Ici, les gens parlent souvent deux à trois langues. C’est extraordinaire d’avoir au même endroit des restaurants africains, européens, etc.

Montréal est aussi très rythmée par les saisons. L’été, il y a de nombreux festivals d’humour, de jazz, etc. Dès qu’il y a un rayon de soleil, les Canadiens sautent sur l’occasion pour sortir et aller au Piknic Electronik par exemple. En automne, les étudiants peuvent aller faire du trekking dans les montagnes, puisque nous sommes à moins d’une heure des Laurentides. Enfin, en hiver, ils peuvent aller à l’Igloofest, un festival de musique électronique. Il fait -20°, mais cela n’empêche pas les Montréalais de faire la fête.

Montréal est aussi une ville très verte avec ses parcs, ses îles, son fleuve, ses musées et ses théâtres. D’un point de vue culturel, c’est une cité riche puisque vous pouvez avoir des spectacles ou des films en français ou des productions américaines.

Autre atout de la ville : le système de transports qui est extrêmement développé. Un arrêt de métro permet aux étudiants d’arriver directement devant l’école. De plus, le coût de la vie est moins élevé à Montréal qu’à Paris, ainsi, ils peuvent facilement se loger dans des appartements très agréables.

 

À quoi ressemble le quotidien des étudiants de HEC Montréal ?

À l’école, les étudiants de première année restent au sein d’un même groupe lorsqu’ils passent de classe en classe. Ainsi, un esprit de cohésion se développe très rapidement parmi les élèves. Pour les étudiants français, la difficulté réside dans le travail individuel que l’on demande. Ils ont environ 15h de cours par semaine, mais il y a deux, voire trois heures de de travail à la maison pour chaque heure de cours. Ainsi, il faut avoir beaucoup d’autonomie. Mais ceux qui nous rejoignent développent rapidement ces capacités et gagnent rapidement en maturité. Au fil du temps, ils apprécient même cette dimension.

En outre, les étudiants considèrent rapidement leurs camarades comme une famille. Nous avons également un service d’accueil des étudiants qui est là pour les accompagner et qui les conseille même sur le choix de bottes et de manteaux pour affronter l’hiver. Les diplômés restent très proches l’école. Il n’est pas rare que le coach qui vous aide à préparer des présentations dans le cadre de compétitions universitaires soit un alumnus qui travaille chez BCG ou McKinsey.

 

Quid de la vie asso ?

C’est un de nos atouts. Elle est extrêmement développée avec des associations sur l’humanitaire, des clubs de gestion de placement, de comptabilité. Certains sont festifs, d’autres sont fondés par des jeunes désireux de transformer le monde… Nous encourageons tous nos élèves à participer à cette vie étudiante.

En outre, HEC Montréal partage son campus avec Polytechnique Montréal et l’Université de Montréal. Ainsi, nos étudiants ont accès à des installations sportives de haut niveau. Ils peuvent faire de la natation ou de la course à quelques minutes de leur salle de cours.

Les étudiants de HEC Montréal doivent jongler entre cette vie associative très riche et la rigueur nécessaire pour réussir ses examens, mais c’est ce qui permet de former des leaders capables d’entretenir des liens forts avec les autres tout en restant très pointus sur la technique.

 

Quelles sont les formations proposées aux bacheliers ?

Les étudiants post-bac débutent avec un BAA, selon les normes nord-américaines. C’est-à-dire qu’il s’agit d’un diplôme en quatre ans. Au Québec, les locaux doivent réaliser deux années d’études dans le supérieur avant de rejoindre le BAA. Ainsi, ils entrent directement sans année préparatoire. Les élèves internationaux sont donc tous ensemble durant cette année préparatoire. Ils sont sensibilisés à l’histoire du Canada et du Québec. Nous réalisons également une mise à niveau en mathématiques.

Le programme de l’année suivante s’articule autour d’un tronc commun qui offre des bases en comptabilité, en management, en développement durable, en statistiques, etc. Les étudiants terminent leur tronc commun en avant-dernière année tout en débutant leur spécialisation. Ils peuvent choisir parmi des parcours comme analytique d’affaires, gestion de projets, développement durable, intelligence d’affaires, économie appliquée, etc.

Une des spécificités de l’école, c’est que les étudiants peuvent bénéficier de l’Université de Montréal pour suivre des cours en lien avec leur passion. Ils peuvent par exemple suivre des cours de journalisme s’ils veulent devenir journaliste économique. Nous avons eu le cas d’élèves qui étudiaient l’histoire de l’art à l’Université et le management à HEC Montréal.

Ce BAA peut se faire en format unilingue, bilingue français-anglais ou trilingue avec l’espagnol. De plus, les étudiants français bénéficient pleinement de l’expérience internationale en venant à Montréal puisqu’ils peuvent également réaliser une partie de leur formation à l’étranger en échange. Ils auront donc vécu sur trois continents différents pendant leur cursus !

 

Les atouts de HEC Montréal ?

Venir étudier chez nous, c’est afficher sur son CV une école de renommée mondiale qui possède la triple accréditation. Nous rivalisons avec les meilleurs établissements mondiaux dans les classements internationaux en recherche, ce qui a un impact sur la qualité des cours. Nous avons d’ailleurs beaucoup investi dans nos infrastructures pour mettre en place différents types d’innovations pédagogiques, comme la pédagogie inversée. Nous disposons également de salles de marchés et de la plus grande bibliothèque d’affaires bilingue du Canada. En outre, nous avons bâti un campus vert, grâce à une équipe en développement durable très dynamique. Enfin, pour nous rejoindre, les frais de scolarité très raisonnables par rapport à la qualité de l’enseignement. Ils s’élèvent autour de 6 000€ par an.

 

Quelles sont les opportunités d’emploi auxquelles peuvent prétendre vos jeunes diplômés ?

Montréal est une ville qui a de belles forces. Les entreprises spécialisées en IA ainsi que l’industrie du divertissement recrutent beaucoup. Notre ville abrite notamment le laboratoire R&D d’Ubisoft. Les organisations sont très demandeuses de nos jeunes, notamment en marketing digital, approvisionnement ou encore gestion de projet. Il y a également beaucoup de demandes dans le secteur de la logistique et dans l’industrie pharmaceutique qui attend des profils plutôt spécialisés en technologies de l’information et de la communication.

En outre, si de nombreux étudiants trouvent du travail après leur BAA, ils peuvent poursuivre en Master. Nous proposons des MSc en double-diplôme avec des établissements prestigieux comme l’Université de Melbourne, Bocconi ou encore ESCP Business School ou emlyon. Pour ceux qui retournent en France après leur diplôme, nous disposons d’un bureau en France très dynamique qui va les accompagner dans leur recherche d’emploi.

Le salaire médian de nos diplômés se situe autour de 50 000€ par an. Si plusieurs touchent autour de 70 000€, nous sommes tout aussi fiers de nos étudiants qui font des concessions sur leur salaire pour travailler au sein de petites structures ou qui œuvrent dans le communautaire.

 

Pour résumer, HEC Montréal en cinq mots ?

  • Vibrant/International : Il y a une réelle connexion sur notre campus, ça bouge beaucoup
  • Carrefour : HEC Montréal est un lieu où se rencontrent des organisations, des étudiants, des scientifiques qui ont pour désir de transformer la société
  • Créatif: Nous attirons les étudiants qui veulent exploiter leur potentiel de création et qui souhaitent bénéficier de notre parcours entrepreneurial
  • Bienveillance : Une dimension que l’on retrouve à la fois pour les étudiants, mais aussi pour le personnel. Nos élèves bénéficient d’ailleurs de soutien psychologique et méthodologique. Dès le début de l’année, nous les aidons à trouver un logement à Montréal.
  • Excellence