Quel sera ton métier dans 20 ou 30 ans ? Zoom sur la formation TEMA

Tu n’es même pas sorti du lycée que l’on te demande déjà de penser à tes études supérieures et, en filigrane, au métier que tu comptes exercer. Comme bon nombre d’étudiants, peut-être que tu ne sais pas encore vers quel poste tu souhaites te diriger… et c’est tout à fait normal !

 

Des métiers bientôt obsolètes ?

Avec la mondialisation et la montée en puissance du numérique, il devient difficile, pour quiconque, de dire quels rôles nous serons amenés à endosser dans 10, 15 ou 20 ans.

De nombreux métiers sont amenés à évoluer, voire même à disparaître, à cause de l’automatisation de certaines tâches et le développement de l’intelligence artificielle. De même, les nouvelles habitudes de consommation induisent l’émergence de nouveaux métiers : qui eût cru, il y a vingt ans, que le business model des influenceurs allait être autant profitable ?

 

Quelles seront les compétences du futur ?

Soft-skill vs hard-skill : à quoi servent-ils ?

Les hard-skills représentent les savoir-faire (“je sais utiliser le logiciel PowerPoint”, “je suis bilingue espagnol”, etc.) tandis que les soft-skills relèvent davantage du savoir-être (“j’aime travailler en groupe”, “je suis organisé”, etc.).

Ces soft-skills sont de plus en plus recherchés par les recruteurs, car les candidats qui sont agiles, curieux et qui aiment apprendre sont ceux qui sont susceptibles d’aider l’entreprise à relever les défis induits par le digital.

Et si certains soft-skills peuvent s’apparenter à des traits de personnalité (créativité, aisance à l’oral, leadership), ce n’est pas pour autant qu’ils ne se travaillent pas ou qu’ils ne peuvent pas s’acquérir avec le temps.

 

Maîtriser le digital, une compétence nécessaire dans le monde actuel

Si nos parents pouvaient se passer des outils digitaux lorsqu’ils ont commencé à travailler, ce n’est aujourd’hui plus notre cas : les mails, les systèmes de travail collaboratifs et les réseaux sociaux sont devenus la norme en entreprise.

Le digital est maintenant omniprésent, que ce soit dans le domaine de l’économie, de la comptabilité ou du marketing … et c’est lui qui dicte la marche à suivre : le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), qui a causé tant de problèmes aux entreprises, est aussi bien une question juridique que de gestion des données numériques.

La connaissance du digital, des nouvelles technologies et de l’innovation est désormais un atout considérable pour voir venir les défis futurs et trouver des solutions adaptées.

 

TEMA : une pédagogie innovante axée sur le digital

TEMA est un exemple de formation qui te permet d’acquérir à la fois des hard et des soft-skills. Ce cursus Bac+5, proposé par l’école de commerce NEOMA Business School, offre un enseignement en management avec un accent mis sur le digital, l’innovation et la créativité.

Accessible à Reims et Paris, la formation est à la fois internationale (cours 100% en anglais dès la 4e année, plusieurs opportunités d’échange et de stages à l’étranger) et professionnalisante (stages, possibilité de faire un ou deux ans en apprentissage).

L’une des spécificités de TEMA, c’est la pédagogie mise en place qui vise à permettre aux étudiants d’être en permanence dans un environnement innovant. Ces derniers développent ainsi une agilité pour trouver des solutions aux défis qu’ils rencontrent en cours ou durant leurs expériences professionnelles.

 

Une manière de travailler adaptée à la vie en entreprise

Dans le monde professionnel, on travaille souvent sur des projets concrets, auxquels il faut répondre par des solutions adaptées, dans un temps imparti. Au sein du cursus TEMA, les étudiants sont amenés à réfléchir de cette manière, grâce aux « semaines intensives », pendant lesquelles les cours sont tous axés sur une même problématique business ou numérique.

Ces moments sont idéaux pour développer un esprit de groupe et apprendre à travailler avec des collaborateurs.


Ces séminaires sont également l’occasion de développer de nouvelles idées, comme l’explique Antoine, étudiant TEMA. Et pour ceux qui souhaitent développer leur propre projet, NEOMA propose de réaliser leurs stages sous forme de création d’entreprise, en intégrant l’incubateur de l’école.

Les projets menés au sein de TEMA, les visites d’entreprises, les missions de conseil et les intervenants professionnels permettent aux étudiants d’acquérir un solide bagage pour faire face à l’entrée dans la vie active. Les anciens élèves peuvent en témoigner, à l’instar de Karelle Hardy, diplômé 2011 et Account Executive chez Microsoft France : “ TEMA est un excellent cursus dont j’applique quotidiennement les enseignements ; comprendre les enjeux métiers de mes clients et voir comment la technologie peut les aider à réaliser leurs ambitions.”

 

Un semestre d’immersion dédié au digital ou au design et des doubles diplômes d’excellence

Intéressé par le code ? Tu peux aller suivre les cours de la Coding Academy (Epitech). Tu préfères le design ou la mode ? Bienvenue chez ISEM (groupe ESMOD). Tenté par une formation d’ingénieur ? L’UTT est fait pour toi.

Au total, NEOMA dispose de partenariats avec six établissements prêts à t’accueillir pendant un semestre au cours de la 2ème année du cursus, pour t’apprendre à adopter une vision différente, sur les problématiques de management que tu pourras rencontrer. Cette immersion chez un partenaire académique est un super atout pour ta vie professionnelle, car tu auras l’occasion d’apprendre des compétences totalement nouvelles et différentes de celles enseignées dans le cadre de TEMA.

Enfin, pour la 5e et dernière année, tu auras le choix entre différents parcours :

  • TEMA on Campus avec deux spécialisations : Digital Transformation et Disruptive Marketing.
  • TEMA avec option internationale pour partir étudier six mois à l’étranger.
  • ou un Double Diplôme en France ou à l’international : MS Technologie et Management (CentraleSupélec – France), DU Innovation & Entrepreneurship in Intercultural Environments (UTT – Shanghai) ou Master of Business Analytics (Deakin University – Australie).

 

Des étudiants préparés à l’entrée dans la vie active

Via différents dispositifs, NEOMA permet aux étudiants de trouver le métier qui leur correspond et de s’y préparer : les cours de Trajectoire Individuelle accompagnent les étudiants à construire un véritable projet professionnel et les stages (3 ou 4 selon le cursus) permettent de découvrir de nouveaux métiers.

L’apprentissage est également envisageable dès la 4e ou la 5e année de TEMA, avec un rythme de 3 semaines en entreprise par mois.

Au global, les diplômés TEMA occupent très généralement des postes en lien avec le digital, l’innovation ou la gestion de projet :

  • Director, Global Programmatic Partnerships chez Amazon (New-York)
  • E-commerce marketing coordinator chez Jimmy Choo (Londres)
  • Digital Marketing Analyst pour Accenture Interactive (Dubaï)

70% des étudiants décrochent un emploi avant la sortie de l’école, avec un salaire de 35 000€ à 40 000€. Enfin, 13% d’entre eux décident de créer leur entreprise.

 

Pour en savoir plus sur l’école NEOMA BS, on t’invite à découvrir sa page sur Up2School. et si tu es intéressé par la formation TEMA, tu peux également retrouver plus d’information sur sa page dédiée.

 

Lire aussi : Réussir son orientation pendant et après le lycée.