Réussir son orientation pendant et après le lycée

Ah… l’orientation au lycée : c’est un mot qui peut être très impressionnant puisque sous cette expression se cachent toutes les étapes à suivre et les décisions à prendre pendant ta scolarité au lycée, puis durant tes études supérieures.

Au cours de ce périple, c’est toi le maître à bord, acteur de ce moment clé qui va déterminer en partie la tournure que prendront tes études supérieures et la couleur de ton futur métier. Toutefois, un ensemble d’acteurs (parents, profs, amis, associations, institutions, entreprises, etc.) peuvent avoir un rôle à jouer pour t’épauler.

C’est justement le sujet de cet article : te montrer que l’orientation n’est pas un monstre, ou en tout cas qu’il peut s’apprivoiser !

 

En quoi consiste l’orientation au lycée ?

Souvent, quand on parle « orientation » au lycée, on limite souvent les propos au choix des spécialités, à la procédure Parcoursup, à liste des formations disponibles après le baccalauréat et éventuellement aux quelques fiches métiers associées. Cette vision très répandue est malheureusement bien limitée : ce n’est que la partie émergée de l’iceberg ! L’orientation c’est en réalité bien plus que ça !

L’orientation peut s’envisager comme un processus global. C’est un long parcours de réflexion sur toi, sur tes envies personnelles et professionnelles, sur tes valeurs et croyances, sur tes motivations. C’est aussi un questionnement sur tes choix scolaires et extrascolaires, sur le milieu dont tu viens et là où tu souhaites aller. Bref, l’orientation est un réel cheminement, d’où son importance capitale : Major-Bac te conseille de prendre tout ça très au sérieux !

Pour schématiser, l’orientation pourrait être représentée par une sorte de grosse boîte divisée en quatre compartiments.

orientation pendant et après le lycée

 

La connaissance de soi

Qui es-tu ? Ce pourrait être la première grande question du long cheminement que représente l’orientation. Dans cette première phase, il s’agit de t’interroger sur toi, ta personne et ce qui te caractérise. Quelles sont tes valeurs et croyances ? Les compétences que tu as développées ? Tes centres d’intérêt ? Ce dont tu rêves ?

S’orienter commence par bien se connaître soi-même, en tant que personne.

 

Le champ des possibles

Lors de ce second moment, il s’agit de faire le point sur toutes les voies possibles et imaginables pour les études supérieures. Plus tu connaîtras de parcours possibles, plus tu pourras faire un choix éclairé. En effet, on a bien souvent tendance à se projeter dans ce qui nous est familier et donc à se limiter aux formations faites par nos proches et amis : notre vision du champ des possibles est donc extrêmement réduite. Il existe pourtant en France plus de 13 000 formations différentes après le bac ! Sois curieux, découvrir d’autres circuits possibles te permettra de mettre toutes les chances de ton côté pour trouver le parcours qui te correspond le mieux.

S’informer sur le champ des possibles, c’est aussi regarder dans le détail les formations et leurs subtilités. Être au point sur les différentes filières te permettra :

 – dans un premier temps, d’effectuer au mieux ton choix entre la voie générale, technologique ou professionnelle,

– puis le choix des spécialités ( si tu vas en voie générale),

– dans un troisième temps, tu pourras décider de façon éclairée de postuler dans une filière sélective ou non pour tes études supérieures.

S’orienter, c’est d’abord découvrir toutes les voies possibles.

 

Le choix du parcours

Dans cette troisième section de l’orientation, on y place les conditions formelles à respecter pour construire ton propre parcours à travers l’étape des candidatures. La procédure Parcoursup est centrale dans cet aspect de l’orientation. Il s’agit en particulier de pouvoir répondre aux questions suivantes :

  • Quel dossier constituer pour quelle formation ?
  • Comment le préparer ?
  • Dois-je passer un concours ?
  • Etc.

S’orienter, c’est donc faire des choix et répondre aux attentes formelles.

 

Anticiper son avenir

Enfin, l’orientation concerne aussi tous les attendus méthodologiques et logistiques qu’il faut anticiper pour une formation donnée. Et oui, l’orientation, ça se prépare ! Avoir conscience de l’organisation du temps (emploi du temps, organisation des examens) ou des préoccupations matérielles (bourse, logement, internat, alternance) fait partie intégrante de l’orientation quand tu te positionnes sur un parcours.

S’orienter, c’est donc se renseigner, anticiper et prévoir.

N’oublie pas que c’est toi le maître du jeu ! Commence à y réfléchir assez tôt, car il faut du temps pour que ton projet mûrisse.

 

L’orientation, au cœur de la réforme du lycée

Désormais, dans le cadre de la nouvelle réforme du lycée, l’orientation prend plus de place dans le parcours du lycéen. Plus concrètement, chaque lycéen bénéficie en principe de 54 heures par an (donc 162 heures sur trois ans), dédiées à l’orientation, au sens large du terme.

Dans le cadre de la réforme et de ce qui est appelé parcours Avenir, chaque élève devient acteur de son propre parcours. Chaque lycéen devrait ainsi être en mesure de remplir trois objectifs personnels :

  1. Découvrir le monde professionnel et s’y repérer.
  2. Connaître les formations de l’enseignement supérieur et leurs débouchés.
  3. Bien élaborer son projet d’orientation.

Afin d’atteindre ces objectifs, un ensemble d’activités devraient être proposées aux élèves, selon les possibilités matérielles et logistiques de chaque établissement :

  • des découvertes (visites d’entreprises, forums, conférences et débats),
  •  de la sensibilisation (intervention d’acteurs du monde professionnel en classe),
  • de l’immersion (stages, classes en entreprise),
  • des projets (mini-entreprise).

En principe, la réforme du lycée te permettra de compter sur de nombreux acteurs qui interviendront pour t’aiguiller le long de ta scolarité : professeurs, professionnels, étudiants, associations, etc.

 

13 ressources pour gérer au mieux ton orientation au lycée

Tu l’as compris, tu vas être largement accompagné sur ton orientation pendant tes années lycée. Néanmoins, tout ne se fera pas à l’école dans le cadre du parcours Avenir. Tu peux aussi avancer par toi-même dans ton cheminement.

Pour cela, voici 13 ressources complémentaires les unes des autres, approuvées par Major-Bac, pour construire sereinement ton projet d’orientation.

 

#1. Oser rencontrer le conseiller d’orientation ou le psychologue d’orientation du lycée

La dénomination de sa fonction (psychologue) peut faire peur, mais détrompe-toi, il n’en est rien de cela ! Cette personne est une ressource du lycée qui travaille au service des élèves. Elle est donc à ta disposition pour t’aiguiller dans ton projet d’orientation.

Ce professionnel saura te poser les bonnes questions pour te faire réfléchir sur ta personnalité. Ce peut-être un bon point de départ pour commencer ta réflexion grâce à un suivi personnel. Tu pourras d’ailleurs le rencontrer plus tard dans ta scolarité. Et cerise sur le gâteau, c’est gratuit !

 

#2. Discuter avec sa famille, ses amis, ses proches

Les membres de ta famille et tes amis font partie des personnes qui te connaissent le mieux. Pour construire ton projet d’orientation, parler avec eux peut s’avérer très utile. Ils sauront t’accompagner et te poser les bonnes questions, mais aussi t’apporter des réponses et t’aider dans les démarches.

Attention, pense à garder un peu de distance avec un proche qui voudrait t’imposer sa vision de ton orientation. N’oublie pas qu’il s’agit de tes choix, pour ton avenir et ta vie.

 

#3. Ne pas hésiter à aller frapper à la porte des centres compétents pour l’orientation

Derrière ces sigles, tu trouveras dans ces lieux toutes les informations et les conseils relatifs aux voies possibles au collège, au lycée et à l’université. Tu peux notamment te rendre dans les CIO (centres d’information et d’orientation) situés dans les collèges et lycées, au SIJ (service information jeunesse) situé dans ta mairie ou dans les missions locales.

C’est un bon moyen d’accéder à une information objective et de découvrir le champ des possibles en matière d’orientation. Les présentations des filières y  sont d’ailleurs très précises.

 

#4. Faire des tests de personnalité

Si tu te cherches un peu, si tu as du mal à mettre des mots sur toi, ta personnalité, ton caractère, tu peux faire des tests de personnalité. Ils t’aideront à mieux te connaître, d’un point de vue psychologique et social.

Tu peux en trouver en ligne facilement. Attention toutefois à bien choisir le test, certains sont payants, d’autre gratuits mais peu pertinents.

Par ailleurs, il ne faut pas prendre les résultats du test comme une vérité absolue, mais comme une potentielle grille de lecture de soi, à un moment donné de son parcours.

 

#5. Utiliser les fiches métiers de l’ONISEP

L’ONISEP, qui est un organisme public officiellement en charge de l’orientation, propose de nombreux outils intéressants et faciles à utiliser pour l’orientation.

Parmi ces outils, n’hésite pas à consulter les fiches métiers. C’est important d’avoir en tête les différents métiers accessibles après une formation. Ces fiches sont rangées par thème et sont très détaillées (cursus à suivre, progression de carrière, tâches et missions, salaires, etc.) Tu pourras prendre conscience de certains détails inconnus sur des métiers ou découvrir d’autres professions. Les ressources sont facilement accessibles en ligne et totalement gratuites.

 

#6. Choisir ses spécialités en lisant les programmes et en discutant avec les profs

C’est un conseil qui ne mange pas de pain ! Pourtant, beaucoup de lycéens choisissent leurs spécialités sans vraiment s’informer du contenu et de la pertinence avec leur projet. Tu trouveras en ligne les programmes détaillés de ce qui t’attend.

Discutes-en aussi avec les professeurs, ce sont les premiers concernés, ils sauront te parler de leur matière. Bref, évite d’avoir un comportement grégaire et fais un choix éclairé !

 

#7. Se rapprocher d’associations pour l’orientation

De nombreuses associations travaillent autour de l’orientation : connaissance de soi, connaissance des parcours, connaissance du monde professionnel, etc. sont autant de points abordés par des professionnels spécialisés sur ces questions.

Elles constituent un bon moyen de réfléchir à l’orientation avec des personnes extérieures à ton entourage familial, et en dehors du lycée. Selon ta ville de résidence, tu trouveras facilement les coordonnées des associations sur internet.

 

#8. Regarder ce que font certaines start-up

Il existe des entreprises qui se sont spécialisées dans l’orientation. Elles proposent leurs services en ligne. Certaines sont spécialisées dans les métiers de demain, d’autres sur les compétences personnelles ou sur la mise en relation entre élèves et formations ou professionnels et étudiants.
Elles peuvent s’avérer pertinentes, selon la situation. Aie bien en tête que ce sont des services payants !

 

#9. Faire des stages, découvrir des environnements de travail

Quoi de mieux qu’un stage pour aider à se projeter ?

Même si le stage offre une immersion de quelques jours ou semaines dans un organisme, c’est déjà une première étape pour se faire une idée du monde du travail. Sois curieux, même si c’est une profession que tu ne veux a priori pas exercer, profites-en pour découvrir les aspects du métier que tu aimes et ceux que tu aimes le moins.

Sers-toi de cette expérience unique pour te positionner par rapport aux conditions de travail (travail en équipe ou individuel, travail dans un bureau ou sur le terrain, local ou national/international, etc.) et par rapport au contenu du travail (relationnel, chiffres, analyse, vente, etc.).

 

#10. Participer à des salons et des journées portes ouvertes

Quand ton projet sera un peu plus avancé, il sera très important de te déplacer dans les salons et les journées portes ouvertes de futurs établissements. Ce sera l’occasion de rencontrer des professeurs et élèves et de pouvoir échanger avec eux.

Pour cela, choisis bien ton salon, réserve les dates, informe-toi sur les participants, prépare des questions, et sur place, prends ton temps. Après le salon ou la journée portes ouvertes, fais un bilan à tête reposée. Garde ton esprit critique, rappelle-toi que dans un salon, chaque école ou université est concurrente, les discours sont parfois un peu embellis !

 

#11. Se mettre dans la peau d’un étudiant

De plus en plus, certaines universités, écoles ou classes prépa proposent des journées d’immersion à destination des élèves de terminale. L’idée est simple : se mettre dans la peau d’un étudiant le temps d’une journée. Cela constitue une bonne façon de découvrir le rythme, les cours, l’ambiance. À la fin de la journée, le verdict tombe : tu es fait pour ça… ou pas !

Renseigne-toi sur les établissements qui proposent cela et saute sur l’occasion !

 

#12. Suivre des médias qui parlent d’orientation

Avec les réseaux sociaux, tu n’as plus aucune excuse, tu peux facilement suivre des médias spécialisés dans l’orientation et les études (Major-Bac par exemple).

Tu pourras ainsi découvrir des formations, être au courant de l’actualité de l’orientation, te remémorer des dates importantes, etc.

 

#13. Ne pas négliger la plateforme Parcoursup

Elle fait un peu peur, mais elle ne va pas te manger ! Sur la plateforme Parcoursup, tu trouveras de nombreux outils qui te permettront d’aborder ton projet sous l’angle de la faisabilité et de la logistique. Le simulateur de bourse ou la carte des formations sont à utiliser sans modération pour voir si ton projet est réalisable.

 

 

Te voilà désormais armé pour affronter ce long parcours. Surtout, n’oublie pas de rester curieux sur le monde qui t’entoure, c’est le meilleur conseil que Major-Bac ait à te donner !