Identités et échanges – Identities and exchanges – Bac d’anglais

La notion « Identités et échanges » – « Identities and exchanges » – est le premier axe du programme d’anglais au bac. Elle peut faire l’objet d’un sujet à l’écrit comme à l’oral. Pour bien la comprendre et réussir tes épreuves, nous te proposons de revenir dessus dans cet article !

Le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui est caractérisé par de nombreux échanges. Commençons par poser quelques bases : pour bien étudier cet axe, il faut tenir compte de plusieurs éléments. Premièrement, il faut étudier ces mobilités et ne pas oublier qu’elles peuvent prendre plusieurs formes : physiques (migrations, tourisme) ou encore intellectuelles (savoir, recherche). Deuxièmement, il faut étudier les obstacles à ces mobilités, les frontières géographiques, géopolitiques, culturelles. Troisièmement, les conséquences de ces mobilités, entre tensions et questions d’intégration, doivent également faire l’objet d’une étude. Enfin, n’oublions pas de préciser l’aire géographique étudiée (individu, communauté, pays).

Quel rôle joue la mondialisation dans le dynamisme de la vie sociale, culturelle et économique dans chaque aire géographique ?

 

La définition des identités et échanges – Definition of identities and exchanges

Les identités – identities

Le mot « identité » vient du latin identitas de idem et qualifie ce qui fait qu’une chose est la même qu’une autre, que deux choses sont identiques. L’Académie française définie d’ailleurs l’identité comme « l’exacte ressemblance entre des êtres, des choses qui ont une existence distincte ». Bien sûr, on comprend que l’identité est une notion complexe et qui fait l’objet de nombreuses études sociales. Alors, comment la définir dans le cadre d’un sujet du bac ?

Instinctivement, on pourrait définir l’identité comme l’ensemble des caractéristiques d’une chose considérée. Avec la dimension étymologique, on peut alors proposer la définition suivante : Identity is generally defined as the set of characteristics of an individual. More than that, it is also the character of what, in a being, remains identical and is the basis of its individuality.

 

Les échanges – exchanges

La notion d’échange est très liée à celle d’identité. C’est en partie par le contact avec d’autres personnes qu’un individu se construit sa propre identité. Mais qu’est-ce qu’un échange ? Dans le langage courant, un échange désigne l’action de donner une chose en contrepartie d’une autre. Elle désigne ainsi un flux réciproque entre deux personnes. Bien sûr dans le cadre de cet axe, les échanges désignent aussi les mobilités, les migrations.

On on peut définir les échanges comme-ci : An exchange is the act of giving something to someone in return for something from another. It can be material or immaterial (knowledge, culture, …). Exchanges are often used to characterise mobility.

 

Les problématiques liées aux identités et échanges

The problems between identities and exchanges are linked to several elements. Firstly, exchanges are increasingly numerous with the advent of globalization. They are therefore at the root of many issues: political, economic, cultural and environmental.

Does the multiplication of exchanges promote diversity or threaten it? Should borders be multiplied or abolished?

La mondialisation et ses effets

La mondialisation contemporaine, celle de la fin du XXe siècle, est souvent pointée du doigt comme l’accélérateur des échanges internationaux. L’ouverture des économies a permis une augmentation considérable du nombre d’échanges commerciaux par exemple. Les révolutions techniques et l’Internet ont également participé à l’interconnexion des différentes parties du monde.

Cette thématique peut donc faire l’objet d’un sujet du bac. Pour en savoir plus, vous pouvez retrouver une fiche détaillée ici. Elle vous donnera notamment des exemples précis et chiffrés pour parler de la mondialisation ainsi qu’une liste de vocabulaire spécifique !

 

Les migrations internationales

Les migrations internationales sont au cœur des échanges du XXe et XXIe siècle. Évidemment, leur caractérisation est déjà une difficulté en soi. De quelles migrations parle-t-on ? Quelles zones géographiques considérons-nous ? Dans cet enjeu, il convient donc de distinguer les différents types de migrations et surtout les raisons qui poussent une personne, une communauté à changer de lieu de vie.

Plus encore, il faudra porter une attention particulière au pays d’accueil. Est-il prêt, politiquement ou économiquement, à accepter ces migrations ? Vous l’aurez compris, les enjeux sont multiples. Pour mieux les comprendre, tu peux retrouver une fiche détaillée sur les migrations internationales ici.

Un exemple général : La fuite des cerveaux

Brain drain is the popular term for the migration of scientists, researchers or more generally people with a high level of education. The term itself, pejorative, suggests an irretrievable loss for the countries of origin, something that is essentially detrimental to development. We then speak of “brain gain” to designate the opposite phenomenon.

When the “brain drain” debate first emerged in the 1960s, it was limited to rich countries. According to another survey cited in the report, three-quarters of the scientists who had left the United States were back in Britain. Although the reality is more contrasted, there is an increased brain drain from poor to rich countries, which constitutes a force for divergence, for increasing international inequalities in a globalised context.

 

Le tourisme

Il s’agit d’un cas particulier des migrations internationales et qui est aussi à l’origine de vives tensions. Le tourisme est un levier économique pour de nombreux pays et est à l’origine de nombreux échanges culturels. Pourtant, de plus en plus de voix s’élèvent contre un tourisme de masse, à l’origine de dégâts environnementaux, de dénaturation des lieux. Faut-il donc dire « non » au tourisme ? Vous trouverez la réponse à cette question de manière très détaillée dans cet article.

 

Le vocabulaire à connaître sur les identités et échanges

  • Les frontières : frontiers, borders
  • Les conflits : conflicts
  • Les contacts : contacts
  • Les ghettos : ghettos
  • Les migrations : migrations
  • Les exils : exiles
  • L’hospitalité : hospitality
  • Le droit d’asile : right to asylum / right of asylum
  • Le choc des cultures : culture shock
  • La solidarité : solidarity
  • La transgression : transgression
  • Le protectionnisme : protectionism
  • L’ascension sociale : upward mobility
  • Les voyages : journeys, trips
  • Le dépaysement : the change of scene
  • Le tourisme : tourism
  • Accueillir : (to) welcome
  • La médiation : mediation
  • Le dialogue : conversation
  • La mixité : diversity
  • Le partage : division, sharing