FAQ du 18/03 : Nos réponses à vos questions Instagram en histoire-géographie

Bonjour ! Merci pour vos nombreuses questions posées en story sur Instagram en histoire-géographie. N’oubliez pas que pour du contenu complémentaire, plein de  vidéos et de fiches de cours, nous avons notre chaîne Instagram – Major Bac. N’hésitez pas à vous y connecter et à poser toutes vos questions.

Comment on apprend une carte de géo ?

Pour apprendre une carte de géographie, il n’y a qu’une seule solution : la redessiner plein de fois. C’est très important de répéter pour apprendre. N’hésitez pas à schématiser les cartes, à les imprimer ou à les décalquer pour avoir plusieurs exemplaires de cartes vierges. Utilisez ce genre de contenu pour trouver les cartes.

Pour apprendre des pays, n’hésitez pas à écrire des numéros sur une carte, et à fabriquer des cartes en mettant d’un côté le nom du pays / de la ville / du fleuve / des montagnes / etc à apprendre, de l’autre côté le numéro correspondant à son emplacement sur la carte. Mettez tous les papiers dans une enveloppe et tirez les au fur et à mesure. Trouvez à chaque fois le nom ou le numéro correspondant. Dès que vous avez bon, sortez le papier de l’enveloppe, si vous vous trompez, ranger le papier dans l’enveloppe et recommencez. En faisant cet exercice régulièrement vous retiendrez efficacement toutes les cartes.

 

En géo, c’est quoi la valeur absolue et la valeur partielle ?

La réponse est très simple ! La valeur absolue correspond à un chiffre et la valeur partielle, à un pourcentage. Par exemple, si je dis qu’il y a 15 filles dans ma classe, je donne une valeur absolue et si je dis qu’il y en a 50%, je donne une valeur partielle !

 

C’est quoi la définition d’une chaîne de valeurs ?

Ce terme est initialement issu du vocabulaire économique. Il n’est utilisé par les géographes que depuis quelques années. Ce terme renvoie aux différents liens multiformes – économiques, juridiques, techniques, logistiques, sociaux… – tissés par les firmes transnationales dans l’espace mondial à toutes les échelles d’analyse.

 

Le Risorgimento et la jeune Italie c’est quoi la différence ?

Là encore, c’est facile !

Le Risorgimento, c’est le nom qu’on donne à tout le mouvement de réunification de l’Italie au XIXe siècle. Ce terme vient de l’Italien et signifie renaissance. La première phase du Risorgimento commence en  1848-1849, avec le développement des premiers mouvements révolutionnaires. La seconde phase commence 1859-1860 et se poursuit jusqu’à la proclamation du royaume d’Italie, le 17 mars 1861 et l’unification de l’Italie avec l’annexion de Rome, le 20 septembre 1870.

La jeune Italie est un mouvement qui se développe justement lors de la première phase du Risorgimento. Cette société secrète fondée à Marseille en 1831 par Mazzini avait pour but libération et l’unification de l’Italie par la République.

 

Les sujets les plus probables au bac en histoire-géographie ?

L’histoire-géographie est une matière qui peut être assez fournie, mais révisez tout ! Le moment venu, on risque cependant de faire un article sur les sujets les plus probables en histoire-géographie et dans d’autres matières, comme nous l’avions fait l’année dernière.

 

Lorsqu’on a le choix entre deux sujets : est-ce que les deux sujets traitent du même sujet au bac ?

Normalement non. Le but du bac n’est pas de vous piéger. Pour vous aider à valoriser votre travail, le jury s’efforce de proposer deux sujets différents sur deux thématiques différentes pour augmenter vos chances de tomber sur un chapitre que vous maîtrisez bien.

 

Quelles sont les victoires et défaites du peuple lors du Printemps des peuples ?

Les causes du Printemps des peuples

Le Printemps des peuples est en effet une conséquence directe du congrès de Vienne de 1815 et la proclamation de la souveraineté nationale par le nouveau roi-citoyen Louis-Philippe en France, l’indépendance de la Grèce et de la Belgique, le soulèvement de la Pologne contre l’occupant russe et d’une partie de l’Italie contre ses princes en 1830.

En 1848, l’Europe est plongée dans une crise économique et sociale. En un demi-siècle, la population européenne a augmenté de 25 à 45 % d’habitants selon les pays, pour un total de près de 80 millions. Elle a rajeuni et l’exode rural bat son plein. 1848, à la différence de 1830 est une révolution connectée, transnationale. En effet, les exilés politiques sont alors légion et la circulation des révolutionnaires et de leurs idées provoque une contagion de l’exemple avec une presse plus forte et plus diffusée et des réseaux plus étendus qu’ils ne l’étaient dix-huit ans plus tôt. Ces transferts en tous sens créent un véritable espace public européen.

Le déroulement du Printemps des peuples

La vague révolutionnaire balaie en quelques semaines la « vieille Europe ».

  • 12 janvier 1848 : soulèvement du peuple en Sicile contre le roi
  • Février 1848  : soulèvement de Turin et de Florence
  • 22 – 24 février 1848 : Louis Philippe et son ministre refusent le suffrage et sont renversés par le peuple au profit d’une république. On appelle cette période la révolution des trois jours.
  • 2 mars 1949 : arrivée au pouvoir de Lamartine, Paris devient un exemple pour les pays qui veulent se soulever. Metternich, le chancelier autrichien dira même : “Quand Paris éternue, l’Europe s’enrhume”. Partout, les peuples se soulèvent contre le pouvoir étaboli.
  • 13 mars 1848 : Metternich démissionne et fuit l’Autriche. Prague et Budapest se soulèvent à la suite de Vienne. Les Hongrois et les Tchèques réclament leur autonomie et l’élection d’un nouveau Parlement.
  • mars 1848 : des journées de combat se poursuivent en Italie, l’indépendance de la Lombardie est finalement proclamée, la région est rattachée à la Sardaigne
  • En mars ces mouvements de révolution se poursuivent partout : à Berlin, à Venise (les Autrichiens sont chassés et la république est proclamée), à Rome (Pie IX s’enfuit et la république est proclamée), au Royaume-Uni, en Belgique, en Espagne, au Norvège… Seule la Russie reste à l’écart du mouvement. Mêmes les empires coloniaux se soulèvent. Suite aux décrets des des 4 mars et 27 avril, l’esclavage est aboli dans les colonies françaises. Les habitants de Cuba et Porto-Rico se soulèvent alors pour revendiquer leurs droits.
  • Juin 1848 : premier congrès panslave pour l’émancipation de tous les slaves de l’Empire; les principautés danubiennes et la Transylvanie se soulèvent à leur tour, la Pologne veut s’émanciper de la Russie, de l’Autriche et de la Prusse

Les conséquences

De nouveaux régimes doivent être bâtis suite aux révolutions. L’effervescence révolutionnaire persiste – c’est l’essor des clubs, des journaux, de cercles de discussion. La vie politique se démocratise plus que jamais et de nombreuses mesures en faveur des libertés fondamentales (presse, culte, réunion) sont prises  Le 5 mars, le suffrage universel direct masculin est voté en France. Le servage disparaît de l’Empire autrichien.

Mais les tensions politiques demeurent. En juin, le peuple français se soulève, mais leur révolte est réprimée dans le sang. C’est la fin de l'”Illusion lyrique” et des rêves d’une république démocratique et social.  Les russes, turcs et autrichiens répriment les soulèvements en Pologne, Danube et Transylvanie. En Autriche, l’empereur Ferdinand est abdiqué, remplacé par François-Joseph en mai 1849. Les projets d’indépendance et d’unification en Allemagne, Hongrie et Italie avortent. Une Petite Allemagne est formée sans l’Autriche, sous la gouvernance de Frédéric-Guillaume de Prusse, lors de la conférence d’Olmütz en 1850 et en Italie, Charles-Albert est écrasé para les Autrichiens le 27 juillet 1848 à Custozza puis à Novare, le 23 mars 1849. Il abdique alors en faveur de son fils, Victor-Emmanuel. Les grandes figures du Printemps des peuples, Kossuth, Manin et Mazzini, s’exilent.

 

Merci beaucoup pour vos questions et rendez-vous la semaine prochaine pour de nouvelles réponses ! En attendant, n’hésite pas à consulter nos archives relatives à l’histoire-géographie.