Bien appréhender la gestion de Parcoursup

“Parcoursup”, cette expression retentit de toutes parts! Il semblerait que tes profs, ta famille et même tes potes se soient tous concertés pour te parler de… la gestion de Parcoursup ! Peut-être que ces trois petites syllabes renvoient pour toi à une réalité menaçante ou au contraire, vague et très lointaine, mais quoi qu’il en soit, certainement un peu floue.

Up2school Bac t’a préparé une liste de sept conseils qui te permettront d’appréhender au mieux la gestion de Parcoursup durant ton année scolaire et d’éviter ainsi de gros moments de stress !

 

#1 – Comprendre la procédure Parcoursup

 

 

Parcoursup par-ci, Parcoursup par-là, mais au final, qu’est-ce que c’est ?

Parcoursup est une plateforme internet à l’échelle nationale visant à organiser la répartition des futurs étudiants qui entreront en première année d’études supérieures. Elle existe depuis 2018 – il s’agit donc de la deuxième édition cette année – et remplace la plateforme APB (Admission Post-Bac). Elle est gérée par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Parcoursup regroupe plus de 14 000 formations pour lesquelles les futurs étudiants formulent des vœux. Attention tout de même : certaines formations de l’enseignement supérieur en France ne passent pas par Parcoursup, mais elles sont minoritaires.

Qui est donc concerné par Parcoursup ? En grande majorité, ce sont les lycéens, élèves de terminale, qui sont concernés par la procédure, s’ils veulent poursuivre leurs études supérieures. On en compte 533 000 pour la rentrée 2019/2020. Mais cette procédure concerne aussi les personnes souhaitant se réorienter à l’université et qui redémarrent en première année.

Parcoursup fonctionne selon plusieurs principes :

  • Chaque élève s’inscrit et constitue un dossier personnel administratif.
  • L’élève peut ensuite faire plusieurs vœux pour la première année d’études supérieures.
  • Il n’y a pas à hiérarchiser les vœux.
  • Il n’y a pas de tirage au sort pour les affectations.
  • L’élève doit ensuite accepter ou refuser les propositions où il est admis.

 

#2 – Avoir en tête le calendrier Parcoursup pour l’année à venir

La procédure Parcoursup a un calendrier bien précis qui se compose de quatre phases principales :

les étapes pour une bonne gestion de Parcoursup

 

Toutes ces phases comportent des échéances, avec des dates précises qu’il est impératif de respecter ! Il est important que tu n’attendes jamais le dernier moment pour remplir les exigences de la procédure. Nous te conseillons donc d’avoir en tête ces différentes étapes qui auront lieu tout au long de l’année. Les dates précises seront communiquées prochainement par le ministère.

Voici quelques-unes de nos astuces pour être sûr de ne pas louper les deadlines !  Tu peux mettre des rappels sur ton portable (ou celui de tes parents), mais aussi sur ton ordi. Tu peux également suivre le compte Twitter officiel de la procédure Parcoursup, c’est un bon moyen de rester à jour.

 

#3 – Se familiariser avec le jargon Parcoursup

Pour ne pas t’emmêler les pinceaux avec le lexique de Parcoursup, voici les termes essentiels qu’il faut avoir en tête et dont tu entendras parler tout au long de l’année :

Vœu : c’est LE mot qui reviendra sans cesse. Un vœu correspond à un choix de formation que tu vas formuler, par exemple : « Licence de Philosophie à l’université A » ou bien une « CPGE HEC voie économique au lycée A ». Tu as le droit de formuler entre 1 et 10 vœux.

Un vœu multiple : si tu décides de t’inscrire à plusieurs formations de même type ou de même mention (CPGE, BTS, etc.), tu peux faire un vœu multiple, qui sera composé de sous-vœux (20 sous-vœux maximum). Par exemple, si tu demandes une licence d’économie gestion dans les universités A, B et C, alors cela compte pour 1 vœu multiple composé de 3 sous-vœux.

INE : l’Identifiant National Élève, c’est le numéro d’identité national pour les étudiants, il se trouve sur les bulletins scolaires et sera utile pour l’inscription sur Parcoursup.

Fiche avenir : cette fiche dématérialisée est remplie par les professeurs et l’équipe éducative de ton lycée. Tu n’auras rien à écrire de ton côté. Elle sera chargée sur la plateforme après la formulation de tes vœux. Elle rassemble un ensemble d’appréciations de la part de tes professeurs et est scrutée minutieusement par les recruteurs.

Liste d’appel : une fois que les émissions de vœux seront clôturées, la formation examine les candidatures. La liste d’appel correspond à l’ordre dans lequel la formation a classé les candidats qu’elle souhaite recruter.

Liste d’attente : c’est l’ordre dans lequel les candidats en attente sont classés. Cet ordre se modifie au fur et à mesure que les candidats se désistent.

Année de césure : si tu souhaites t’inscrire dans un parcours d’études supérieures, mais prendre une pause (d’un ou deux semestres) pour t’engager dans un projet associatif, un service civique ou autre, tu peux faire la demande d’une année de césure. Attention, il faut avoir un projet bien ficelé pour que la demande soit acceptée.

 

#4 – Commencer dès le début de l’année à consolider son projet professionnel et préparer plusieurs scénarios

Entre les cours, tes loisirs et les copains, ton année scolaire va passer à une vitesse folle. Rapidement, tu devras t’inscrire sur la plateforme Parcoursup et formuler tes vœux. Il est donc essentiel que tu commences sérieusement à construire ou à consolider ton projet professionnel dès le début de l’année.

Pourquoi est-ce important ? D’une part, les choix d’orientation ne se prennent pas sur un coup de tête ! D’autre part, pour chaque vœu formulé, tu devras indiquer en quelques lignes (environ 1 500 caractères) ta motivation pour la formation ainsi que les démarches qui t’ont mené à cette formation. Il est donc primordial de construire sérieusement ce cheminement.

Dès à présent, tu peux commencer à te renseigner sur les formations qui t’intéressent (les matières enseignées, les modalités d’enseignement, le rythme, les débouchés, etc.). Tu peux aussi discuter avec ton professeur principal ou le service d’orientation de ton lycée. En décembre, puis jusqu’à mars, la majorité des salons étudiants et des journées portes ouvertes auront lieu. Même si cela demandera beaucoup de temps (souvent le samedi), il est important que tu te déplaces pour pouvoir parler à des étudiants et professeurs.

Plus encore, il est primordial que tu prépares plusieurs scénarios. Pour assurer tes arrières et avoir plus de chance d’être pris, fais des vœux dans différents types de formations (BTS, faculté, CPGE, etc.). De même, une partie des places disponibles sont réservées à la mobilité nationale et il existe des bourses à la mobilité pour les étudiants. Tu peux donc multiplier tes chances en choisissant une formation dans une autre académie que celle où tu résides actuellement.

 

#5 – Ne pas négliger les notes et le comportement tout au long de l’année

Sur Parcoursup, il y a deux types de formations :

D’un côté, on trouve les formations dites sélectives : les CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles), BTS, DUT, IFSI (instituts de formation en soins infirmiers), certaines écoles de commerce et d’ingénieurs, etc. Les recruteurs évaluent les candidats sur leur dossier scolaire et dans certains cas, sur concours ou entretien.

D’un autre côté, on trouve les formations non sélectives : la PACES (première année commune aux études de santé, qui est réformée et devient dès 2020 la MMOP : Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie) et les licences. Pour ce type de formation, les candidats peuvent y accéder dans la limite des capacités d’accueil. Autrement dit, si une filière a du succès, il peut y avoir une forme de sélection selon des attendus (puisque le tirage au sort est interdit). Ces prérequis ont été décidés à l’échelle nationale pour l’ensemble des formations en licence. De manière générale, il faut manifester un intérêt pour la matière, son histoire et son actualité, tout en démontrant des compétences adéquates aux méthodes de travail en vigueur dans la licence.

Tu l’auras donc compris, avoir un dossier béton, c’est t’assurer une admission dans la formation de ton choix. Les recruteurs vont donc évidemment regarder tes notes (premier et deuxième trimestres et classement dans la classe), mais aussi les appréciations des professeurs et de l’équipe pédagogique, renseignées dans la « Fiche Avenir ».

 

#6 – La rubrique « Activités et centres d’intérêt » ou comment se démarquer dans la jungle Parcoursup

Dans la procédure Parcoursup, tu n’auras pas à joindre de CV. Toutefois, il existe une rubrique facultative qui s’y apparente. Celle-ci est nommée « Activités et centres d’intérêt ».

Beaucoup auront certainement la flemme de remplir ces champs non obligatoires, pourtant c’est une vraie façon de se démarquer !  Nous te conseillons vivement de ne pas négliger cette possibilité. Tu peux compléter quatre rubriques :

  • Expériences d’encadrement et d’animation (garde d’enfants, animation de colonies ou en centre de loisirs, etc.)
  • Engagement citoyen, bénévolat (de type service civique)
  • Expériences professionnelles (stages et autres)
  • Pratiques sportives et culturelles (instrument de musique, sport individuel ou collectif, activités artistiques, etc.)

L’intérêt de cette rubrique est de mettre en avant ta personnalité, tes centres d’intérêt et tes activités au-delà de ton profil scolaire. Tu peux vraiment tirer parti de ces activités et expériences, car elles témoignent de certaines compétences que tu as pu acquérir.

 

#7 – Utiliser les outils Parcoursup

Sur la plateforme, tu auras accès à un ensemble d’outils bien utiles. Nous te conseillons de les utiliser cette année afin de te projeter dans tes études supérieures.

  • Chacune des formations présente ses caractéristiques (nombre de places, taux de réussite, taille des promotions, débouchés, contenus des cours, compétences développées, etc.) ainsi que les dates des journées portes ouvertes et les personnes à contacter pour plus d’informations.
  • Qui de mieux placés que les étudiants pour témoigner de leur quotidien en première année d’études supérieures ? Depuis l’an passé, des élèves ambassadeurs ainsi que des référents handicap sont disponibles pour répondre à tes interrogations.
  • 38 % des étudiants obtiennent une bourse du CROUS. Sur Parcoursup, tu trouveras un simulateur de bourse pour voir si tu es éligible. Pour information, la bourse dépend du revenu de tes parents, du nombre de frères et sœurs dans l’enseignement supérieur et de la distance domicile des parents/lieu d’études.

Une carte interactive des formations est disponible.

 

Te voilà prêt à affronter la procédure Parcoursup ! Bon courage pour cette année !