Réussir son oral d’espagnol au BAC

L’oral d’espagnol n’est pas une épreuve insurmontable. Pour bien la réussir, vous devez vous entraîner pour produire un oral de qualité, tant en ce qui concerne l’accent que le contenu et la structure de celui-ci. 

Cette petite fiche récapitulative est donc là pour vous aider dans cette démarche !

Vous pouvez aussi tester vos connaissances en espagnol grâce à nos quiz (vocabulaire, grammaire, civilisation).

 

L’oral d’espagnol en lui-même

 

Parler un bel espagnol :

 

Il est idéal d’avoir un bon niveau de langue et une bonne prononciation lors de votre oral d’espagnol. Pour ceci, vous devez tout d’abord vous entraîner avec les techniques évoquées dans la fiche suivante.

Ensuite, lors de l’oral d’espagnol lui-même, vous devez parler distinctement et sans vous presser. Plus vous prendrez le temps de bien prononcer les mots, plus votre espagnol sera clair et compréhensible. Parlez à une vitesse normale (pas trop lentement non plus !) et en articulant bien les syllabes.

De plus, n’hésitez pas à parler un peu plus fort que d’habitude. Votre jury doit pouvoir bien vous entendre.

Et enfin, ne passez pas votre oral la tête dans vos notes en récitant mot pour mot ce que vous avez écrit. Regardez votre correcteur dans les yeux, aidez-vous de son regard et n’ayez pas peur d’improviser. Vos notes ne doivent pas être des phrases toutes faites, le mieux est de lister des points et des exemples que l’on veut aborder afin d’expliquer et de développer lors de l’oral avec un espagnol fluide et naturel. 

 

Le contenu de l’oral d’espagnol

 

Le traitement des thématiques à l’oral d’espagnol :

Pour le traitement des thématiques, vous devez penser à plusieurs éléments.

Il faut tout d’abord penser à suivre le modèle suivant :

  • Une introduction (dans laquelle vous définissez les notions et les replacez dans le contexte du monde hispanique, puis vous donnez une problématique et le plan de votre argumentation)
  • Un développement (vous évoquez toujours un argument puis un exemple)
  • Une conclusion (c’est un retour sur ce qui a été dit, elle ne doit pas être trop longue donc évoquez les points à retenir et essayez de terminer avec une petite ouverture).

Les exemples sont très importants et doivent être maîtrisés. Si ce n’est pas le cas le jury reviendra dessus lors de la reprise et vous risquez de perdre des points plutôt que d’en gagner. 

Enfin, pour tout ce qui concerne les informations sur les thématiques en elles-mêmes, vous trouverez tout ce qu’il faut à savoir dans les fiches les concernant.

 

 Les expressions pour l’oral :

 

Afin de rendre l’oral d’espagnol logique, agréable à entendre et riche en vocabulaire, n’hésitez pas à utiliser les expressions vues dans la fiche sur le vocabulaire oral.

Elles montreront que vous avez un vocabulaire varié dans la langue espagnole et rendront votre espagnol plus fluide. C’est grâce à ce vocabulaire spécifique et varié que vous gagnerez des points pour le critère “qualité de la langue” lors de votre oral d’espagnol. 

 

Les mots de liaison :

 

De la même manière, les mots de liaison sont très importants pour rendre votre oral d’espagnol logique, bien construit et agréable à écouter pour les jurys.

Les mots de liaison qui structurent votre oral permettent au jury de se repérer dans votre prestation et de suivre le fil de votre pensée. Tous les autres agrémentent votre oral en explications, éclaircissements et allègements de phrases trop lourdes. Ils sont essentiels. Vous les trouverez dans la fiche ci-joint.

 

 Les erreurs à éviter absolument lors de l’oral d’espagnol

 

Pour finir, il y a certaines erreurs récurrentes qui coûtent très cher en terme de points pour les oraux d’espagnol (tant en LV2 qu’en LV1). Voici donc une petite fiche qui liste les erreurs à éviter à tout prix pour ne pas perdre bêtement des points lors de votre oral d’espagnol.

 

 

Conclusion

 

Pour conclure, l’essentiel lors d’une épreuve orale de langue vivante (d’espagnol en l’occurence) au baccalauréat est d’avoir un bon niveau de langue, un vocabulaire varié et riche, de bien structurer son oral et de présenter un contenu intéressant pour la thématique étudiée.

Le contenu de l’oral est en général le moins difficile pour les élèves. Donc si vous voulez gagner des points, mettez le vocabulaire et les formulations caractéristiques d’un bel espagnol au service d’un contenu personnel et riche !

Poursuis ta lecture sur ces sujets