La technique – Bac de philosophie

La technique est un savoir-faire, une pratique dont la mise en œuvre permet d’obtenir volontairement un résultat déterminé. Ce savoir-faire est constitué de compétences techniques. La technique induit l’invention et l’usage d’outils afin de satisfaire un désir ou un besoin. Ces objets techniques ont une utilité, sont standardisés et impersonnels.  En produisant des effets répétables, la technique constitue un moyen sûr d’atteindre un objectif. La technique permet à l’homme d’agir sur la nature, de la modifier : elle est source et condition de la maîtrise de la nature par l’homme. La manière d’atteindre les objectifs de l’homme est constamment fondée sur un savoir. En effet, toute technique suppose des connaissances techniques (règles d’actions codifiées) ou découle de l’expérience et de l’imitation. En ce sens, l’invention technique est une pratique théorique.

 

Technologie : étude théorique du savoir-faire technique

Lien entre travail et technique 

Le travail est une activité contraignante liée à la technique. L’outil est un objet technique qui rend le travail possible, ou du moins plus facile.

Alors qu’elle n’était considérée que comme un moyen, la technique a une importance grandissante dans le monde contemporain. Par exemple, le remplacement des humains par les machines et les robots sont une manifestation de cette importance. La technique tend à remplacer le travailleur. La technique est-elle une dérive de la notion de travail ? Est-ce une évolution conforme à l’essence du travail ? La technique est-elle un danger pour le travail ? Ou est-ce une expression du travail ?

 

Critiques à l’égard de la technique

Après avoir incontestablement contribué à la survie de l’humanité, la technique devient un de ses soucis majeurs :

  • Destruction de l’environnement et menace sur la vie
  • Technique vient remplacer la puissance de l’homme et de sa pensée : dévalorisation de la technique au profit de l’activité intellectuelle désintéressée, de la culture esthétique et littéraire, de la science pure.
  • La constance des progrès de la technique pourrait menacer ses concepteurs qui en perdraient la maîtrise
  • La technique porte de plus en plus sur des besoins artificiels (elle répondait auparavant uniquement aux besoins primaires : manger, dormir, se loger…). Plus les besoins sont artificiels, plus le travail va le devenir.

Opposition entre objet technique et objet d’art

Un objet d’art n’a pas d’utilité. Avec l’art contemporain, des objets techniques deviennent des œuvres d’art…

Rapport entre technique et politique :

  • Un développement incontrôlé de la puissance technique pourrait mettre en danger l’avenir de l’humanité.
  • Le concept de technocratie. C’est un système politique dans lequel les administrateurs des grandes entreprises et les hauts fonctionnaires, comme ils maîtrisent les commandes de l’organisation économique et sociale, possèdent le pouvoir de définition et de contrôle des orientations collectives de la société.

Technique : 2 auteurs clé

Vous trouverez ci-dessous une synthèse des propos de 2 auteurs majeurs sur le sujet de la technique !

Aristote, Métaphysique : la connaissance technique

Deux types de connaissance :

  • Connaissance de l’universel : règles pratiques générales valables pour la totalité des cas
  • Connaissance de l’individuel : acquise dans la pratique quotidienne de son métier, tirée de l’expérience

La connaissance technique, pour Aristote, associe les deux types de connaissance : « Ainsi, si quelqu’un possède la règle, tout en étant sans expérience, et si connaissant la règle générale, il ignore le cas singulier contenu dans l’universel, il se trompera souvent de traitement ».

 

Gilbert Simondon, Du mode d’existence des objets techniques

Un désaveu infondé de la technique par la culture

« L’opposition dressée entre la culture et la technique, entre l’homme et la machine, est fausse et sans fondement ». La réalité des objets techniques a, comme l’art, une richesse avérée « riche en efforts humains ». « La culture est déséquilibrée parce qu’elle reconnaît certains objets, comme l’objet esthétique, et leur accorde droit de cité dans le monde des significations, tandis qu’elle refoule d’autres objets, et en particulier les objets techniques, dans le monde sans structure de ce qui ne possède pas de significations, mais seulement un usage, une fonction utile. »

La technique, instrument de domination de la nature par l’homme

La technique apparaît comme l’instrument de la domination de la nature par l’humanité équipée de la raison. L’objet technique est le médiateur entre le genre humain et le monde. « L’homme a pour fonction d’être le coordinateur et l’inventeur permanent des machines qui sont autour de lui. Il est parmi les machines qui opèrent avec lui. »

Le propos de Simondon peut-être un contrepoint à ce qu’a pu affirmer Marx, sur la domination de l’homme par la technique. La technique, sous la forme des machines détenues par une minorité (propriétaires et concepteurs), peut devenir l’instrument de la domination de cette minorité sur la majorité des autres. Cela rejoint l’aliénation des travailleurs manuels voir (Le travail – bac de philosophie).

 

Technique : des exemples de sujets

N’hésitez pas à faire des ponts entre les différents objets d’étude du bac philosophie, notamment sur les sujets du travail et de la technique !

 

La technique n’est-elle qu’une application de la science ?

La science est assimilable à un savoir théorique, tandis que la technique relèverait plutôt de l’expérience. La technique est une application de la science dans la mesure où il y a continuité entre science et technique : la science est appliquée dans des cas concrets (expérience).

Présupposé : La technique ne se limite pas à une application de la science.

Problème : affirmer que la technique n’est qu’une application de la science enlève à la technique toute son autonomie.

Les distinctions entre la technique et la science

On associe la science et la technique dans l’idée de progrès. Or, ces deux-là ont des finalités bien différentes. La science est constituée de théories pour mieux appréhender le réel. Une fois appréhendé, la technique est nécessaire pour agir sur le réel.

 

La dépendance relative de la technique vis-à-vis de la science

Un technicien qui ne peut pas justifier sa démarche via la science ne comprend pas ce qu’il fait.

Transition : Aristote, dans sa Métaphysique, irait plutôt vers une complémentarité de la connaissance de l’universel, semblable à la science, et de la connaissance de l’individuel, semblable à la technique.

 

Y’a-t-il une dépendance de la science vis-à-vis de la technique ?

Désaveu de la technique (Gilbert Simondon). Il y a un déséquilibre de prestige entre le savant, qui pense, et le technicien qui exécute. Or, si le savant pense, il pense avec des objets techniques…

 

N’hésitez pas à poursuivre vos révisions avec d’autres fiches de philosophie !