Justice et droit : les mots clés

Lors de la dissertation de philosophie, il faut veiller à mettre en avant des distinctions conceptuelles et les notions. Qu’il s’agisse de la problématique, de l’annonce du plan, du développement de votre raisonnement, il faut utiliser ces notions centrales. Découvrez ci-dessous les mots clés relatifs au droit et à la justice à utiliser. Apprenez les bien !

Le droit

Droit : l’ensemble des lois qui règlent les rapports entre individus dans une société donnée.

Le droit positif

C’est le droit en vigueur dans une société donnée. Ou pour le dire autrement c’est l’ensemble des lois d’un système juridique existant et appliqué dans une société donnée.

Le droit naturel

Si pour les Anciens le droit naturel était lié au cosmos ou à la Nature, pour les Modernes il est relatif à l’individu.

Le droit naturel regroupe les droits que chaque homme dispose de par leur statut d’homme. Pour le dire autrement, c’est l’ensemble des droits qu’ont les hommes en raison de leur nature commune quelle que soit la société dans laquelle ils vivent. C’est un droit qui vaut donc universellement.

La distinction droit positif / droit naturel dans la philosophie

Une telle théorie est au centre de la pensée de philosophes modernes comme Hobbes, Locke, Spinoza ou encore Rousseau.

Elle s’appuie sur une certaine conception de la nature humaine, de la nature de l’homme. On distingue :

  • ceux qui considèrent que le droit naturel consiste en un ordre juridique transcendant devant fonder le droit positif sont appelés des « jusnaturalistes ». Ils essayent de fonder la légitimité du droit dans la quête d’un idéal du juste et du bien.
  • ceux qui pensent que le droit positif constitue un ordre juridique autonome c’est-à-dire un ordre juridique ne devant pas être fondée sur autre chose que lui-même font partie d’un courant que l’on nomme « positivisme juridique ».

Une explication vulgarisée

Pour expliquer plus simplement, tous les philosophes qui se sont intéressés aux questions juridiques essayaient de voir comment distinguer le juste de l’injuste. Cette distinction ne va pas du tout de soi, tout comme la distinction entre le bien et le mal.

Pour justifier cette distinction, les jusnaturalistes ont cherché à démontrer qu’il existait un droit naturel fondé sur un ordre juridique transcendant. C’est-à-dire que l’homme sait naturellement ce qui est bien et ce qui est mal.

Les positivistes ont au contraire cherché à démontrer qu’il n’y avait pas de distinction naturelle entre le bien et le mal, et qu’il fallait trouver des normes positives pour justifier le droit positif. Une loi est juste parce qu’elle a été validée par une instance juridique ou politique, légitime. Même si cette loi peut sembler injuste à quelqu’un, elle demeure juste parce que c’est une loi.

 

La justice

L’Idéal

C’est généralement une pensée, une idée ou un modèle parfait qui n’existe pas que l’on cherche à atteindre et que l’on utilise comme norme pour évaluer les choses.

Distinction juste / injuste

Les définitions peuvent varier mais généralement on considère que ce qui est juste est considéré comme bien et est injuste ce qui est considéré comme mal.

Distinction légal / légitime

On distingue :

  • Légal : ce qui est conforme au droit positif.
  • Légitime : ce qui renvoie à une certaine conception du bien ou de la justice comme norme ou principe directeur du droit positif.

Loi

La loi vient du latin lex qui signifie loi.

Dans son acceptation juridique, c’est une règle qui induit une obligation. Elle est générale et abstraite revêtant ainsi un caractère universel.

Norme et normativisme

La norme vient du latin norma qui signifie la règle.

La norme est ainsi ce qui conduit ou règle des actions. On utilise souvent le mot norme comme synonyme de loi.

On emploi généralement le terme normativisme juridique pour caractériser la théorie du droit développée par Kelsen. Dans le système développée par Kelsen, les normes ont un statut de norme en raison d’une norme première ou fondamentale. J’obéis aux normes et aux lois, parce que la norme qui les fonde leur confère de la légitimité.

Distinction obligation / contrainte

L’obligation n’est pas la contrainte. L’obligation nécessite une volonté libre de la part de celui qui est obligé alors que la contrainte non.

Positivisme juridique

C’est un courant de penseurs qui considère qu’il n’y a pas de droit idéal ou naturel supérieur au droit positif. Seul le droit positif existe ou a une valeur juridique.

Dans une dissertation, il faudrait bien veiller à distinguer le

  • droit naturel fondé sur un idéal de justice et de bien
  • droit positif fondé sur des normes

Utilité et volonté générale

On considère comme utile ce qui procure un gain, un bénéfice ou un avantage.

La volonté générale est un concept forgé par Rousseau dans son Contrat social. Ce n’est pas la somme des volontés particulières. C’est la volonté qui vise l’intérêt général. C’est un idéal.

Veillez à vraiment bien maîtriser ces concepts pour votre dissertation ! Vous avez ici l’essentiel de vos révisions.