Qu’est-ce que le juste ?

Qu’est-ce que le juste ? La justice et le justice sont des notions complexes très importantes dans la philosophie politique et le droit. Si vous maîtrisez les problématiques et les auteurs cités pour chacune des notions, l’épreuve ne devrait vous poser aucun problème. Gardez bien à l’esprit que chaque auteur peut être utilisé pour n’importe quelle dissertation liée à la société. L’exemple de problématique est là pour donner une ligne directrice, pas pour enfermer un auteur dans une catégorie.

 

Epicure : la justice empêche les hommes de nuire

Une citation clé : 

« Considérant ce qui est commun, le juste est le même pour tous, car c’est quelque chose d’utile dans la communauté mutuelle des hommes ; mais en considérant la particularité du pays et toutes les autres causes que l’on veut, il ne s’ensuit pas que la même chose soit juste pour tous ».

Maxime XXXVI, Epicure

 

Un commentaire de l’oeuvre

Des règles identiques pour tous

Les maximes XXXI à XXXVIII concentrent la conception de la justice pour Epicure. Du point de vue de la communauté, le juste donne bien une série de règles qui sont les mêmes pour tous.

Et quelle que soit la communauté envisagée, le juste obéira toujours à cette règle de l’utilité pour la communauté des hommes. Le juste est le même partout puisque c’est ce qui est utile à tous.

 

Des spécificités dans chaque cité

Mais des spécificités sont possibles selon les cités. La justice peut alors se définir comme ce qui est avantageux du point de vue commun.

Les hommes se donnent une loi. Il faut considérer si cette loi est à l’usage effectivement utile. Autrement dit, est-ce que la loi fait que les hommes ne se nuisent pas effectivement?  Si oui, alors, on est en présence d’une loi réellement. Cela est vrai même même si la loi de la cité d’à côté est différente.

La loi empêche les hommes de se nuire

Le juste n’est pas en soi mais est décidé par les hommes en vue de leur utilité commune. Il ne suffit pas qu’une loi soit décrétée pour qu’elle soit juste. Ce n’est pas un positivisme juridique. De même il n’y a pas de justice en dehors des lois telles qu’elles existent mais il ne suffit pas qu’une loi existe pour être juste.

Il faut que la loi soit réellement capable d’empêcher les hommes de se nuire. Il ne faut pas qu’elle soit abusive ou timorée mais juste. Pour cela il faut une appréciation constante du droit positif par la communauté politique.

A lire : Pourquoi obéir aux lois partie 1 et  Pourquoi obéir aux lois partie 2.

 

Concepts fondamentaux :

  • Juste
  • Utilité

 

Rousseau: les lois, actes de la volonté générale

Une citation clé :

« [les lois] sont des actes de la volonté générale »

Rousseau, Du contrat social, 1762

Un commentaire de l’oeuvre

Les lois réalisent la justice et la liberté en tant qu’elles sont des actes de la volonté générale.

Elles réalisent la liberté en tant que l’individu citoyen obéit aux lois qu’il s’est lui-même prescrites et elles ne peuvent être injustes car nul ne peut être injuste envers soi-même.

Concepts fondamentaux :

  • Loi
  • Volonté générale
  • Liberté

 

Pour compléter cette fiche, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil aux autres fiches notionnelles et à la définition des termes Justice et droit.