Y a-t-il des règles de l’art ? – Bac de philosophie

Voici une fiche qui explique comment traiter le sujet de dissertation Y a-t-il des règles de l’art ? pour le bac de philosophie.

Introduire le sujet Y a-t-il des règles de l’art ?

Une telle question est, à première vue surprenante, puisque par art on entend spontanément les beaux arts et la figure de l’artiste géniale comme étant celui qui crée. L’art, entendu au sens des beaux arts ou des arts du beau, est le domaine privilégié de la création. Et quand on dit cela, on sous-entend que l’artiste géniale est celui qui crée pas celui qui produit, fabrique ou reproduit. C’est-à-dire que l’on sous entend que son activité échappe aux règles. L’artiste contrairement à l’artisan, croit-on, ne suit pas un procédé déjà réglé. L’artiste crée des règles. Il ne les subit pas. Il faut alors se demander ce qui nous permet de faire une telle différence. Il faut aussi décortiquer nos représentations collectives, notre imaginaire notamment du génie? Qu’est ce que le génie? la traduction de notre incompréhension de l’art ou la manifestation d’un réel talent ou don de créer des règles?

Mais rappelez vous l’existence d’écoles d’arts ou d’académies des beaux-arts. Comment les comprendre s’il n’y a pas des règles de l’art? Comment expliquer que des jeunes gens aujourd’hui choisissent de faire des études d’art, d’entrer dans une académie des beaux arts? Ces écoles ont bien pour vocation d’apporter une certaine formation et donc un certain savoir à leurs élèves. Mais ce savoir, cette formation échappe-t-elle aux règles?

Gardez en tête vos cours de littérature et d’histoire du collège et du lycée: pensez au théâtre classique par exemple et à la fameuse règle des trois unités de l’Abbé d’Aubignac et de ses querelles avec le Cid ; pensez à la prolifération des arts poétiques que ce soit d’un Aristote ou d’un Boileau; pensez à la règle de bienséance etc.. pensez aussi au travail d’écriture et de la langue que faisait un Flaubert, à la question du style. Pensez aussi, selon vos souvenirs, à la défense de la langue française et à sa codification qui est faite par Joachim Du Bellay et aux auteurs de la Pléiade. Pensez au salon des indépendants de 1884, à toutes ces esthétiques que vous avez étudiées : réalisme, naturalisme, surréalisme, symbolisme etc.. pensez aux genres littéraires et à leurs caractéristiques ou règles : qu’est ce qui différencie une nouvelle d’un conte ou d’un roman? les formes poétiques etc..

Bref nourrissez votre réflexion de vos acquis! Vous découvrirez que vous avez beaucoup de choses à dire!

Problématiser du sujet Y a-t-il des règles de l’art ?

Bien évidemment le sujet invite à questionner la spécificité de l’art entendu au sens des beaux arts mais en comparant cette activité  avec la technique qui, jusqu’à la Renaissance, étaient toutes deux des activités confondues. Il s’agit donc d’analyser cette coupure entre beaux arts et techniques sous le prisme des règles. Il s’agit d’étudier l’art comme activité et la place des règles dans cette activité. L’ambiguïté du “de” n’est pas à négliger : ces règles sont elles issues de l’art c’est-à-dire produites par l’art ? Autrement dit c’est l’art qui crée des règles. Ou l’art est-il soumis à ces règles? C’est-à-dire que l’art obéit à des règles qu’il n’a pas produites.

Bien sûr un tel sujet fait intervenir des notions importantes comme celles de liberté, de contraintes, de beaux-arts, de techniques, d’artisan, d’artiste, de génie etc..

 

Proposition de plan pour Y a-t-il des règles de l’art ? 

Attention ce n’est qu’une proposition de cheminement ou de questionnement!

L’art est une question d’inspiration divine

Pensez au dialogue Ion de Platon qui vous permettrait d’approfondir l’idée d’une création sans règles: l’artiste est inspiré, habité par la divinité. L’art n’est pas une question de règles mais bien d’inspiration divine. Vous pouvez ainsi dans une première partie vous attacher à montrer les différences entre art entendu au sens de technique et art entendu au sens des beaux arts : la première activité semble complètement dépendante de règles à la différence de la seconde ! N’hésitez pas à prendre des exemples concrets : le menuisier quand il crée sa table suit un schéma ou une forme déterminée de table. Il doit également rendre cette forme compatible avec la matière qu’il travaille ( le bois en l’occurrence).. Il vous faut analyser les processus des deux activités : l’artisan fabrique, l’artiste crée. L’un suit un procédé déterminé pour arriver à une fin déterminée tandis que l’autre non.

 

L’art est le produit de règles

Dans un second temps, revenez sur cette distinction entre artisan/artiste et technique/beaux-arts. Vous pourrez montrer que cette frontière est fragile. Prenez l’exemple du sculpteur. Est-ce un artiste ou un artisan? Vous pouvez aussi là vous appuyer sur vos cours antérieurs et vous concentrer sur le théâtre classique en montrant que l’inspiration est le produit de règles. Vous pouvez développer votre analyse en vous appuyant sur des pièces classiques qui répondent à ces règles comme Andromaque de Racine. De même vous pouvez montrer que le travail sur la langue répond à des critères aussi : allez chercher du côté de Du Bellay!

 

Les règles doivent être transgressées

Dans un dernier moment, vous pouvez montrer que s’il y a des règles dans l’art entendu au sens des beaux arts c’est uniquement après-coup et qu’elles sont dans une certaine mesure faites pour être transgressées. La référence kantienne est très éclairante sur ce sujet: aussi bien le paragraphe 43 de la Critique de la faculté de juger où il montre que l’art est une activité de production certes mais de production libre à la différence de l’artisanat ( Il y a une liberté du jeu chez l’artiste alors que l’artisan travaille) que le paragraphe 46 sur le génie. Qu’est ce le génie ? Qu’est ce que cette définition du génie dit de notre sujet? Le génie suit des règles certes mais qui sont informulables pour lui et pour les autres. Il ne peut que les transmettre dans ses oeuvres. ( Il y aura une fiche plus précise sur le génie chez Kant).

 

N’hésitez pas à consulter d’autres fiches de philosophie sur le site, notamment nos fiches sur la philosophie politique vulgarisée. Bon courage dans vos révisions !

Poursuis ta lecture sur ces sujets