Les méthodes de brainstorming et cartes heuristiques

Voici une fiche pour mieux comprendre les méthodes de brainstorming et des cartes heuristiques, étudiées en spécialité science de l’ingénieur en classe de première. Ces notions sont à maîtriser et font partie de la compétence “Innover”.

Dans cet article, nous allons présenter des méthodes pour imaginer des solutions originales, appropriées et esthétiques à la conception d’un produit. La création d’un produit innovant se réalise en plusieurs étapes : nous nous situons à la phase d’idéation du produit. L’enjeu est de comprendre les principales méthodes permettant d’augmenter la créativité du concepteur produit. Les objectifs sont donc de maîtriser le principe et la réalisation des cartes heuristiques ainsi que des méthodes de brainstorming dans l’optique de concevoir un produit innovant et préparer au travail en équipe.

La notion de brainstorming

Une première méthode de brainstorming

Le brainstorming est un nom anglais définissant l’ensemble des techniques de recherche d’idées originales dans une réunion, chacun émettant ses suggestions spontanément (Dictionnaire Larousse).

Etymologiquement, le brainstorming vient du mot anglais “brain” qui veut dire le cerveau et “storming” qui veut dire tempête. Vous comprenez ainsi le concept qui consiste à “ faire la tempête dans son esprit” pour générer un maximum d’idée. Autrement dit, on va chercher à ne pas se mettre de barrières et restrictions à son esprit pour laisser les idées émerger.

Il existe plusieurs méthodes de brainstorming permettant de produire des idées originales. La méthode la plus classique consiste à créer un groupe d’individu et parmi ce groupe de désigner un animateur qui sera chargé d’organiser le brainstorming, afin que ce ne soit pas juste un moment où chacun lance plusieurs idées parfois farfelues.

  • La préparation : L’animateur choisit une salle avec un matériel adéquat (vidéo projecteur, tableau, stylo, paperboard etc…)
  • La question : Ensuite l’animateur va définir avec les participants la question de départ à laquelle le groupe va essayer de répondre.
  • La recherche d’idée : Le but est que chacun émette ses idées telles qu’elles lui viennent à l’esprit. La censure n’est pas de mise, ni le jugement. Seule compte la spontanéité.
  • La synthèse : La session de brainstorming se termine par un classement et tri des idées pour proposer ensuite une solution.

Un exemple de mise en application de cette méthode

Nous allons essayer de répondre à la question suivante : Quelle sera la voiture du futur ? (deuxième étape)

Pour la transcription écrite du brainstorming, nous allons énoncer les idées (troisième étape) sous forme de tirets pour essayer de répondre à la question:

  • 1. La voiture du futur sera électrique car c’est une solution écologique aux problèmes environnementaux
  • 2. Elle sera autonome pour limiter les accidents de la route et le confort des passagers
  • 3. Elle sera très longue pour transporter plus de personne et réduire le nombre de voiture en circulation
  • 4. Elle volera 
  • 5. La voiture du futur devra fonctionner grâce à l’air environnant. (un peu farfelu mais il ne doit pas y avoir de censure !)

Voilà un petit nombre d’idées, cette liste est bien entendu non exhaustive, il est certain qu’il existe encore un grand nombre d’autres solution !

Nous passons alors à la phase de synthèse du brainstorming (quatrième étape) : il faut trier les idées pour proposer une solution. Au vu des idées proposées, on peut éliminer par exemple les idées 4 et 5 car elles semblent trop compliqué à réaliser et qu’il n’y a pas encore le savoir technologique pour concevoir ces produits. On peut ensuite éliminer la première idée ainsi que la deuxième car elles ne sont pas très innovante dans la mesure où le produit proposé existe déjà. Par conséquent, on peut conserver la troisième idée comme étant jugée disruptive et innovante par rapport à ce qu’il existe sur le marché.

Une autre méthode de brainstorming : le Starbursting

Une autre forme de brainstorming qui existe parmi d’autre est le Starbursting. Cette méthode consiste à poser des questions plutôt que des réponses. Le but est de poser autant de questions possible à propos du sujet pour dégager ensuite des réponses.

Reprenons le même exemple que précédemment avec cette méthode :

  • 1. Quelle est sera la source énergétique alimentant la voiture ?
  • 2. Comment améliorer la sécurité routière ?
  • 3. Comment la rendre plus écologique ?
  • 4. Comment avancera-t-elle ?

On peut voir que les solutions proposées dans le premier exemple sont des réponses possibles aux questions soulevées ci-dessus par la méthode du Starbursting. Cette dernière méthode est très intéressante dans la mesure où vous ne cherchez pas directement une solution à votre problème, vous essayez d’affiner votre questions principale par d’autres questions.

La notion de carte heuristique

Les cartes heuristiques, aussi appelé “MindMap” permettent de conceptualiser un problème et peuvent être très utile dans la phase d’idéation d’un problème.

Pour concevoir un projet innovant, cela peut être pertinent de confronter différentes mindmap lors d’un brainstorming pour pouvoir produire la meilleure solution possible.

carte heuristique

Exemple mindmap

Ci-dessus, vous pouvez voir un exemple de carte heuristique. Il est possible de réaliser évidemment ces cartes à la main, sinon des logiciels en ligne tel que Gloomaps, MindMups, Zenkit et autres.

La Mindmap présentée ci-dessus est une carte assez générale qui propose une vision d’approche pour résoudre un problème quelconque. On peut voir que les informations sont hiérarchisées en partant de la plus grande boîte au centre qui est le problème principal, pour ensuite détacher des sous-groupes, des entitées où l’on va pouvoir ranger d’autres informations. Le schéma de raisonnement suit donc la forme d’un entonnoir : partir du plus évident et du plus simple pour ensuite préciser l’information au plus compliqué et au niveau de détail le plus important. 

Les cartes heuristiques sont ainsi normalisé et suivent un schéma précis comme vous pouvez le voir ci-dessus. Il est important de bien catégoriser l’ensemble des éléments pour pouvoir correctement transmettre votre idée : les grandes idées sont dans des boîtes plus grandes que les informations qui relèvent du détail, de tel sorte que l’on puisse voir d’un seul coup d’oeil les informations essentielles !

Les méthodes de brainstorming et de cartes heuristiques : un exemple de sujet du bac analysé

Prenons l’exemple de sujet du bac que vous pouvez retrouver ici.

brainstorming sujet bac

L’idée est alors d’essayer de proposer une mindmap représentant le Télescope Stellina qui répond au problème suivant : Comment rendre l’astronomie accessible au plus grand nombre ?

brainstorming question bac

On commence par poser la question centrale

brainstorming mind map

On ajoute ensuite au fur et à mesure les informations en essayant de catégoriser et trier au maximum

On obtient donc un exemple d’une mindmap réalisée sur MindMup !

Conclusion

En conclusion, il existe un grand nombre de technique de brainstorming pour pouvoir proposer des idées innovantes. Nous vous avons rappelé la démarche principale du brainstorming ainsi qu’introduit la notion de carte heuristique comme outil d’innovation.

Poursuis ta lecture sur ces sujets