Les scénarios d’usage et expériences utilisateurs

Voici une fiche pour mieux comprendre les scénarios d’usage et expériences utilisateurs, étudiées en spécialité science de l’ingénieur en classe de première. Ces notions sont à maîtriser et font partie de la compétence “Innover”.

Dans cet article, nous allons essayer de présenter des méthodes pour imaginer des solutions originales, appropriées et esthétiques à la conception d’un produit. La création d’un produit innovant se réalise en plusieurs étapes : nous nous situons à la phase d’idéation du produit. L’enjeu de ce chapitre est de réussir à définir précisément à qui s’adresse le produit, quel est le client/consommateur dans l’optique d’identifier ses besoins. En effet, à la conception d’un produit, il est nécessaire de construire un profil client car en identifiant ses besoins et ses utilisations du produit, il sera alors possible de lui fournir la meilleur expérience possible, répondant à ses attentes. Les objectifs du chapitre sont donc de pouvoir construire des scénarios d’utilisation du produit correspondant aux expériences des utilisateurs. Il s’inscrit donc bien dans la démarche d’idéation du produit, d’imaginer une solution originale à un problème.

La notion de scénario d’usage

Une définition et présentation des scénarios d’usage

Le scénario d’usage correspond à l’ensemble des utilisations possible du produit par l’utilisateur.

En effet, lors de sa conception, l’ingénieur cherche à fournir une solution qui conviendra le mieux au client. Ainsi, la solution doit pouvoir balayer l’ensemble des cas d’utilisations, ce qui correspond à l’ensemble des utilisations possible du produit par l’utilisateur, pour pouvoir satisfaire le client. Cette démarche permet de plus de définir les fonctionnalités du système, de prévoir une notice d’utilisation et mettre en place un système de sécurité pour protéger l’utilisateur d’éventuels dangers. Par conséquent, définir les scénarios d’usages d’un produit permet non seulement d’affiner la démarche de résolution du problème par le produit mais aussi de découvrir peut être de nouvelles applications, et donc solutions, du produit.

En pratique cela passe par exemple par des graphiques des cas d’utilisations où l’on peut retrouver les acteurs agissant sur notre système ainsi que les relations les liants.

Exemple de diagramme des cas d’utilisations

On peut aussi faire appel à un diagramme de contexte pour pouvoir inscrire le produit dans son environnement et prévoir les éventuelles interactions :

Exemple diagramme de contexte

Cela permet donc à l’ingénieur d’anticiper les usages de son produit et de pouvoir l’adapter en conséquence.

La mise en place de ces schémas est assez simple dans la mesure où la réalisation est très intuitive.

Un exemple de scénario d’usage

Appliquons les deux schémas au produit suivant : la voiture autonome

Exemple de diagramme des cas d’utilisations pour voiture autonome

Exemple de diagramme de contexte pour voiture autonome

Dans leurs mises en place, il faut isoler le produit d’étude et imaginer les éléments interagissant avec le système.

La notion d’expérience utilisateur

Cette partie est intimement lié à la partie précédente dans la mesure où à la conception d’un produit, censé répondre à un besoin, nous allons essayer de “profiler” le client, et en quelque sorte créer ainsi un scénario d’utilisation.

Cette démarche s’inscrit dans le concept de “Design Thinking”: concevoir, de façon esthétique et pratique un bien pour le consommateur répondant à un besoin. Ici, l’objectif serait donc de cibler le client et essayer de construire un profil type du consommateur. C’est d’ailleurs une démarche que l’on retrouve dans la mise en place de “Business Model”, le consommateur est la cible. 

Nous allons donc nous mettre à la place du consommateur pour anticiper et prévoir son expérience et ses utilisations du produit. Nous allons essayer de cibler l’utilisateur afin de lui adresser les meilleurs solutions possible.

Grâce à cette identification (par tranche d’âge, habitudes alimentaires, niveau sociale, valeurs etc…) il est possible d’affiner la conception d’un produit dans l’optique de répondre à un besoin concret.

C’est seulement dans un deuxième temps où un prototype a été réalisé qu’il sera possible de recueillir directement une expérience d’utilisateur pour pouvoir améliorer le produit initial et innover.

L’exemple de la voiture autonome

Nous allons continuer l’exemple précédent de la voiture autonome. Pour ce faire nous allons commencer par nous poser une série de questions qui vont permettre de répondre la question globale : A qui le produit s’adresse-t-il ?

  • Quelle âge à l’utilisateur ?
  • Quelle niveau social ? (aisé/étudiant/classe moyenne)
  • Dans quelle localisation le service sera-t-il proposé ?
  • Valeurs ? (écologique spécifiquement, pas de valeurs particulière…)
  • Quelles sont les compétence requises pour utiliser le produit ?

On peut encore poser un grand nombre de questions mais dans l’optique de comprendre le fonctionnement du processus nous nous limiterons à ces quelques questions.

Maintenant il faut bien sûr répondre à ces questions:

  • Au moins 15 ans
  • Le prix de location d’une voiture autonome sera semblable à celui d’un taxi, donc le produit s’adresse à une classe moyenne/aisé
  • Ce service sera proposé dans les grandes villes
  • Le produit ne nécessite pas que l’utilisateur possède des valeurs particulières
  • La seule compétence requise est de savoir utiliser une application mobile (et donc posséder un smartphone)

En allant encore plus loin on arrive ainsi à cibler la population et critiquer ainsi le modèle de notre produit. Par exemple, dans notre cas, la voiture autonome ne semble pas abordable à tout le monde si le prix d’utilisation est chère.  Par conséquent cela impact le nombre d’utilisateurs et ainsi le profit potentiel réalisable. D’autre part, si ce service serait proposé uniquement en ville, on perd à nouveau des clients potentiels.

En conclusion, ces simulations permettent à l’ingénieur de revoir son produit et reconsidérer son approche, sa conception quand à la bonne utilisation du produit.

En conclusion, ces simulations permettent à l’ingénieur de revoir son produit et reconsidérer son approche, sa conception quand à la bonne utilisation du produit.

Les scénarios d’usage et expériences utilisateurs : un sujet du bac analysé 

Prenons l’exemple du sujet suivant :

Au vu de cette mise en situation, on peut réaliser un scénario d’usage du catamaran SunSeaRider. On comprend bien que ce produit répond à des enjeux écologiques par son fonctionnement électrique grâce à des panneaux solaires. On sent aussi la grande dépendance des conditions météorologique soulevé par cette solution :

Conclusion

En conclusion, à la conception d’un produit, pour pouvoir innover, il est important de suivre un fil rouge qui est : répondre à un besoin concret des utilisateurs. Pour cela, il est nécessaire de rentrer dans la peau du consommateur en se mettant à sa place, et anticiper un ensemble de scénario d’utilisation possible. C’est ce qu’on appelle réaliser des scénarios d’usages. On prendra notamment en compte les expériences d’utilisateurs pour affiner la conception du produit et être précis et pertinent dans la solution proposée.

Pour en savoir plus sur les Sciences de l’Ingénieur, c’est par ici.

Poursuis ta lecture sur ces sujets