Classement des meilleures écoles de commerce en management du développement durable

Classement écoles commerce 2021 développement durable management

Le développement durable est devenu l’une des préoccupations majeures de la jeunesse ces dernières années. Portées par des voix comme Greta Thunberg, les questions environnementales sont ainsi devenues centrales dans la vie politique. Pour autant, la sphère publique n’est pas la seule à faire du développement durable une priorité. De nombreuses entreprises s’engagent en faveur de celui-ci. Les écoles de management ont ainsi tout intérêt à intégrer ces problématiques au cœur de leur formation pédagogique. 

Zoom sur le management du développement durable

Travailler dans le secteur du développement durable peut prendre plusieurs formes. Par exemple, il existe dans presque tous les grands groupes un poste de manager en développement durable.

En effet, les différentes lois régissant la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) exigent qu’un poste de responsable de développement durable soit ouvert dans chaque entreprise du CAC 40. Le manager en développement durable peut donc travailler dans de nombreux secteurs. Il participe alors à la définition de plans stratégiques pour limiter l’impact de l’activité sur l’environnement. 

Il existe également des entreprises spécialisées dans le développement durable où les étudiants d’école de commerce trouvent naturellement leur place. Parmi celles-ci, on pensera notamment aux grandes entreprises énergétiques (Veolia, Engie).

N’oublions pas également les structures publiques où les diplômés seront activement recherchés : CEA, ministère de la transition écologique…

Au terme d’une analyse poussée du secteur, quatre écoles se démarquent. En effet, grâce à leur recherche académique riche, leurs partenariats nombreux et l’insertion réussie de leurs alumni dans le secteur, Excelia BS, Grenoble EM, l’ESC Clermont et Brest Business School s’imposent comme les meilleures écoles pour former les futurs managers du développement durable. 

La place du développement durable dans la formation académique

Dans ces quatre écoles, le sujet du développement durable est prégnant tout au long de la formation. L’importance que ces quatre écoles lui donnent se retrouve dans l’offre de cours et électifs mais également dans les spécialisations proposées.

Excelia BS

Excelia BS a été, en 1999, la première école de commerce française à créer une formation dédiée au développement durable. L’école rochelaise propose aujourd’hui un MSc Stratégie du développement durable, RSE et environnement.

Cette formation promeut l’apprentissage des soft skills et la mise en situation réelle par des sessions intensives. Dans ce cursus où trois parcours sont possibles (12, 16 ou 24 mois), l’école permet également d’effectuer un stage au quatrième semestre. 30% de ces stages s’effectuent à l’international.

Les étudiants ont également la possibilité de suivre un parcours Management du Développement Durable au sein d’un Master délivré par l’IAE de Poitiers. 

Au niveau des cours proposés, Excelia BS se démarque avec 13% d’électifs qui traitent de ce sujet. L’offre de l’école se caractérise par sa grande variété. On retrouve ainsi des cours de “Pratiques professionnelles en RSE et DD”, de “Management responsable des relations humaines” ou encore de “Supply Chain and Sustainable Development”.

Grenoble EM

À GEM, l’effort se matérialise à travers notamment un Master Spécialisé en management et marketing de l’énergie qui est proposé. Ce programme ambitieux vise à former des managers spécialistes de la filière et des marchés de l’énergie. Il débouche sur des missions de développement commercial et marketing, d’analyse stratégique ou encore de pilotage de projets énergétiques. 

GEM propose également pléthore de cours sur le sujet avec près de 10% des électifs de l’école qui abordent le thème du développement durable.

ESC Clermont

Le programme proposé à l’ESC Clermont dans le secteur du développement durable fait la part belle à la question de la mobilité. L’école propose en effet un MSc intitulé : Transforming Mobility, Business Models and Vehicles for the Future. Un programme similaire est proposé aux salariés en évolution, qui peuvent passer un certificat sur la question de la mobilité. 

L’école clermontoise propose également énormément de cours afin de découvrir le thème du développement durable. Là encore, près de 10% des électifs proposés sont en lien avec ce thème.

Brest BS

Enfin, Brest BS propose, au sein de son bachelor E-business & Marketing une spécialité « Tourisme : économie digitale et développement durable ». A l’instar de l’école clermontoise, Brest BS délivre également un certificat en management des énergies renouvelables pour des professionnels souhaitant se former à ces questions. 

L’école bretonne propose beaucoup plus de cours sur le développement durable que la plupart des autres Grandes Écoles de commerce. Cependant, elle est légèrement en retrait sur ce critère relativement aux trois autres écoles que nous avons sélectionnées !

L’engagement des écoles pour le développement durable

Les quatre écoles s’engagent en faveur du développement durable, autant dans sa dimension sociétale que sa dimension écologique. 

Le sujet du développement durable fait partie intégrante de la stratégie de GEM qui souhaite devenir un “business lab for society”. L’école est ainsi devenue une société à mission au début de l’année 2021. Avec le “GEM Manifesto for a sustainable future”, l’école s’engage également à respecter les objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies.

Excelia BS se revendique également comme l’école du développement durable. L’école a notamment créé les dispositifs Humacité et Climacité, pour s’engager sur les questions sociétales et environnementales. Depuis sa création en 2005, 6000 étudiants ont participé au projet Humacité qui consiste en un projet humanitaire, social ou citoyen au service d’une population en grande difficulté en France ou à l’étranger. Lancée en septembre 2020, la mission Climacité propose quant à elle des projets solidaires liés à l’environnement.

L’ESC Clermont se présente également comme une école engagée pour son territoire. La fondation de l’école permet ainsi de financer des projets d’ouverture sociale, d’innovation et de développement.

Les partenariats avec les entreprises du secteur

Étant donnée l’importance croissante de la RSE aujourd’hui, de nombreuses entreprises ont signé des partenariats avec ces écoles. 

GEM se démarque tout particulièrement par le nombre et la diversité de ses partenariats. Parmi les entreprises associées, on retrouve ENGIE. Le géant de l’énergie réalise des conférences au sein de l’école, accompagne celle-ci sur la question du recyclage et organise chaque année l’ENGIE Academic Challenge auquel participe GEM.

ENGIE est également l’un des partenaires majeurs d’Excelia BS, aux côtés de Total ou encore Veolia. 

A l’ESC Clermont, ce sont très logiquement des entreprises liées au secteur de la mobilité qui comptent parmi les principaux partenaires. C’est notamment le cas de BMW, de Renault ou encore de Mercedes.

Enfin, à Brest BS, en plus des entreprises auxquelles l’école est liée pour faciliter les recherches de stage ou d’alternance, l’école accueille de nombreux clubs d’entreprise, notamment le Club Développement Durable 29 ou encore l’association « Produit en Bretagne » qui regroupe plus de 350 entreprises employant plus de 100 000 salariés sur tout le territoire breton.

L’insertion des alumni dans le développement durable

Les étudiants qui sortent des quatre écoles étudiées dans cet article s’intègrent parfaitement dans les métiers du développement durable. Plus de 20% des étudiants sortant de Brest BS# partent ainsi occuper des emplois dans le secteur.

Ce chiffre est de 15% pour l’ESC Clermont, de 9% pour Excelia BS et de 4% pour GEM. Ces scores sont en tout point remarquables et attestent de la crédibilité de ces écoles face au marché de l’emploi. 

Certains profils se démarquent des autres grâce aux postes prestigieux qu’ils occupent dans le secteur. Guillaume Carlier, ancien d’Excelia BS occupe par exemple le poste de directeur RSE chez Bouygues Bâtiments France Europe. Du côté de GEM, Olivier Blum, ancien de l’école, s’est récemment vu nommé directeur général de la stratégie et du développement durable chez Schneider Electric.

Ces quatre écoles poussent également leurs étudiants à l’entrepreneuriat. L’incubateur de Brest BS accueille ainsi Fil & Fab, une start-up spécialisée dans le recyclage de fils de pêche. L’entreprise Bag Affair a également été fondée par une ancienne de l’école. Celle-ci propose de la maroquinerie éthique et végan destinée aux femmes actives.

L’incubateur de l’ESC Clermont accueille pour sa part trois projets entrepreneuriaux liés au développement durable. Pour n’en citer qu’un, on pensera à Adelia Conseil qui appuie les collectivités territoriales en matière de politique sociale. 

Finalement, quelle école choisir ? 

Pour rendre compte des performances des quatre écoles dans le secteur du management du développement durable, nous avons calculé un score centré réduit sur la base de quatorze critères. Ceux-ci, une fois pondérés, ont permis d’établir une hiérarchie entre les écoles. 

Au terme de cette analyse statistique, c’est Excelia BS qui prend la tête de notre classement. Elle devance, dans l’ordre, Grenoble EM, l’ESC Clermont et Brest BS#. Si les écoles ont chacune leurs spécificités, c’est en effet l’école située à La Rochelle qui propose l’offre la plus complète.

Pour autant, les écoles rivales n’ont pas à rougir de leurs performances en la matière. Ces quatre écoles sont ainsi des leaders incontestables en matière de développement durable.

Total
0
Shares
Previous Post
Meilleures écoles commerce management institutions culturelles 2021

Classement des meilleures écoles de commerce en management des institutions culturelles

Next Post
Classement écoles commerce 2021 tourisme

Classement des meilleures écoles de commerce dans le secteur du tourisme

Related Posts