Classement des meilleures écoles en Finance de marché

Classements écoles de commerce 2021 Finance de marché

La finance est traditionnellement l’une des destinations privilégiées par les étudiants qui sortent d’école de commerce. Pour autant, c’est souvent la finance d’entreprise (Corporate Finance) qui se trouve dans leur viseur. Or le monde de la finance est en réalité bien plus large. L’autre branche de cet écosystème est la finance de marché. Celle-ci n’est aujourd’hui plus réservée aux écoles d’ingénieurs. Les diplômés des Grandes Écoles de management, eux, s’y retrouvent de plus en plus. D’où les formations spécialisées de plus en plus nombreuses que lesdites écoles proposent à leurs élèves. 

Zoom sur la finance de marché

Là où la finance d’entreprise s’intéresse aux choix de financement et d’investissement des entreprises, la finance de marché étudie les marchés financiers en eux-mêmes. Elle s’intéresse en particulier à ce qui détermine les prix des actifs et la façon dont les investisseurs composent et gèrent leurs portefeuilles. Elle se concentre donc sur le cours des actions, obligations et produits dérivés que les analystes cherchent à valoriser. 

Ce sont globalement les grandes banques d’investissement qui ont l’apanage de la finance de marché. Parmi elles, on trouve les grands noms de la finance : Rothschild, UBS, BNP Paribas… Pour autant, certains organismes publics ont aussi leur place dans l’univers de la finance de marché. La BPI France est en ce sens un acteur important.  

La finance de marché regroupe trois principales catégories de métiers. Ce sont les métiers de recherche, de risques et ce qu’on appelle communément le « front office ». Il s’agit donc d’un vaste domaine, où une grande variété de métiers sont possibles. Les futurs analystes financiers, responsables back-office, gestionnaires de patrimoine et opérateurs de marché peuplent probablement déjà les bancs des Grandes Écoles françaises. 

Nous avons passé au crible la formation proposée par deux d’entre elles en finance de marché. Ces écoles, dont nous avons pu décortiquer les programmes, ont accepté de se soumettre au radar d’Up2School. Elles se démarquent des autres par la qualité de leur enseignement et l’insertion de leurs alumni dans le secteur. Ces deux écoles sont NEOMA BS et l’INSEEC

Étudions donc plus en détail les forces et faiblesses de chacune. 

La finance de marché dans la formation académique

Pour préparer au monde complexe de la finance de marché, les deux écoles ont donné aux questions financières une place particulièrement importante. Elles proposent notamment des formations spécialisées qui ont pour objectif de préparer les étudiants aux processus de recrutement exigeants des grandes banques. 

La finance de marché à NEOMA BS

Les étudiants de NEOMA ont l’opportunité de s’engager dans des parcours d’excellence et d’obtenir des certifications internationales prestigieuses. Ils peuvent notamment recevoir le titre de Chartered Financial Analyst délivré par le CFA Institute dont l’école est partenaire, et de Financial Risk Manager délivré par la GARP.

Le corps professoral du département Finance mène des recherches de pointe sur l’évaluation des actifs, la fintech ou encore les cryptomonnaies. Les enseignants-chercheurs du département publient dans des revues de premier plan telles que Journal of Financial Economics, Accounting Review ou Research Policy.

Le département Finance de NEOMA propose également un large éventail de cours permettant d’appréhender les grandes logiques des marchés financiers. En tout, près de 5% des cours proposés dans l’école rouennaise sont dédiés à la finance de marché. L’offre proposée se caractérise surtout par sa variété : Behavioral Finance, Finance Derivatives, Liquidity Risks…

À NEOMA, il existe plusieurs cursus possibles pour les étudiants intéressés par la finance de marché. 

Le MSc Financial Markets and Technologies aborde la science de la donnée (statistiques, intelligence artificielle, gestion des risques) appliquée aux questions financières. 

Le MSc Finance, Investment and Wealth Management est destiné à des étudiants ambitieux qui souhaitent exercer la profession de gestionnaire de placements. Il forme tout particulièrement à la gestion des portefeuilles et des risques associés. 

Enfin, le MS Analyse Financière Internationale Option Évaluation et gestion d’actifs,  forme des analystes financiers avec une vision managériale de la finance internationale. Ce parcours intègre également des dimensions extra-financières et des soft skills qui viennent compléter les compétences financières.

La finance de marché à l’INSEEC GE

L’offre de cours est au moins toute aussi riche à l’INSEEC. Là aussi, un peu plus de 5% des électifs sont consacrés à la finance de marché. On trouve par exemple des cours de mathématiques financières ou de gestion des risques. 

A l’INSEEC, les étudiants peuvent choisir une spécialité finance en troisième année de Bachelor. Ce programme intègre autant les questions de finance d’entreprise que de finance de marché (Investissement et placement). Par la suite, plusieurs Masters of Science proposés par l’école sont dédiés à la finance de marché. En première année de MSc, les étudiants peuvent choisir une spécialité Finance Bancaire qui prépare au monde de la banque d’investissement. En MSc 2, les étudiants peuvent se diriger vers un programme intitulé “Marchés financiers, trading et risk management” ou vers le programme “Analyse Financière Internationale”. L’école propose enfin un MSc en Banque d’Affaires & Ingénierie Financière. Ce diplôme permet de maîtriser les dimensions financières, juridiques et fiscales des opérations de financement.

Les étudiants qui suivent ces cursus sont encadrés par des professeurs de haut niveau ayant pour la plupart la certification CFA. Ceux-ci publient également dans des revues prestigieuses comme Bankers Markets & Investors ou Economic Modelling. 

Les partenariats avec les banques et entreprises du secteur

Les deux écoles ont assuré leur succès en nouant des partenariats avec de grandes banques d’investissement. Celles-ci peuvent intervenir ponctuellement dans le cadre de certains cours, lors de conférences organisées par les écoles ou dans le cadre du recrutement de stagiaires et alternants. 

A NEOMA par exemple, le parcours Real Estate and Wealth Management est animé par PriceWaterHouseCoopers (PwC). Les étudiants bénéficient ainsi de l’expérience de professionnels travaillant dans l’audit financier et l’immobilier. 

À l’INSEEC, la BNP Paribas participe aux forums de recrutement et anime des séances de coaching pour les étudiants. 

L’insertion des alumni dans le monde de la finance de marché

Les élèves des deux écoles jouissent d’une forte employabilité auprès des banques d’investissement. 

À NEOMA, le taux de réussite à l’examen CFA de niveau 1 est de 70%, contre 40% à l’échelle mondiale. En tout, près de 2% des élèves de l’école rejoignent le monde de la finance de marché. Parmi les grands employeurs de l’école on retrouve notamment les banques d’investissement françaises : BNP Paribas, Natixis, Crédit Agricole…

Une telle insertion dans le secteur est rendue possible par la force du réseau alumni. Le NEOMA Financial Club est ainsi l’un des clubs alumni les plus populaires de l’école. Il compte plus de 7500 membres et s’élargit d’année en année. Un ancien de l’école a notamment fondé Albavest, une société d’investissement patrimoniale qui mise en particulier sur les PME et l’immobilier.

A l’INSEEC, le taux d’intégration en finance de marché est plus faible (moins de 1%). Pour autant, cela n’empêche pas les alumni de réussir en banque d’affaires. L’école met par exemple en avant le profil de Sylvain Jérome, directeur exécutif dans la branche énergie et infrastructures du Crédit Agricole à Londres. Tout comme à NEOMA, le club de finance de marché est particulièrement réputé. Parmi les recruteurs principaux, l’école compte quelques grands noms comme la BPI, le Crédit Mutuel ou encore la Société Générale.

Finalement, quelle école choisir ? 

Pour rendre compte des performances des deux écoles dans le domaine de la finance de marché, nous avons calculé un score centré réduit sur la base de quatorze critères qui, une fois pondérés, ont permis d’établir une hiérarchie entre elles. A l’issue de cette analyse, c’est NEOMA BS qui s’impose face à l’INSEEC GE

NEOMA s’appuie en effet sur une recherche académique dense et sur la remarquable intégration de ses étudiants dans les grandes banques. Si l’INSEEC dispose d’atouts indéniables, notamment en matière de partenariats, NEOMA reste donc devant. 

Ainsi, si les étudiants qui sortent des écoles parisiennes sont souvent les profils cibles des grandes banques d’affaires, les étudiants venant de NEOMA et dans une moindre mesure de l’INSEEC ont également de très beaux arguments à faire valoir. 

Total
0
Shares
Previous Post
Classement 2021 des Grandes Écoles de commerce banques d'affaires et Private Equity

Classement des écoles de commerce 2021 – Banques d’affaires et Private Equity

Next Post
Classement écoles de commerce 2021 commerce

Classement des meilleures écoles dans les métiers du commerce

Related Posts